Avis sur un show

06 octobre 2012

Gazouz @ L'Usine (Istres)

Petite croisière reggae en pays Mascarin.

  • 23
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Du bon reggae qui bouge bien ! Une super ambiance sur scène et dans la salle : tout le monde avait le sourire au bord des lèvres.

Etiqueté par Ysabel :

Pour cette soirée spéciale de L’Usine, qui fête la 50.000ème heure de ses studios de répet’ … Et qui, pour ce faire, a invité cinq de ses petits protégés, à savoir : Daymo, Gazouz, The Black Sheep, Kiko Malbos et Soma.

Après le passage musclé de Daymo, c’est Gazouz qui débarque … Beaucoup plus nombreux, avec cuivres et percussions … (Sans oublier un chanteur à Dreads) et qui vont nous proposer un genre de Reggae-Rock de bonne facture, très chiadé niveau musique. Un mélange très sympa de cuivre et de drums, qui fait mouche sur un public qui commence à danser d’un pied sur l’autre dès le premier morceau.

«Ça faisait longtemps qu’on était pas venus !» nous lance Yacine (le chanteur), content d’être de retour. Qui plus est, avec des potes et dans la grande salle !! Selon les morceaux, Codi Olive, le guitariste, chante lui aussi. Bon, la fin du second morceau est pourri et les autres, ne montrant aucune solidarité, vont bien se foutre de sa gueule (et c’est pas joli joli !!)

Ensuite on part en route pour l’île Mascarin, avec même la choré des deux guitaristes et du bassiste, tous morts de rire !! On retrouve bien l’esprit de la Réunion, mais à la sauce un peu rap. Yacine joue de sa voix et le résultat est super festif. Avec beaucoup de guitare, ce qui donne à ce Reggae un intéressant côté Big Band qui change de ce qu’on peut avoir l’habitude d’entendre.

Sur Parano, les deux chanteurs semblent se répondre et nous somme gagnés par le rythme et la fièvre de la danse. On oscille maintenant entre Reggae et Latino. C’est super chaud et on termine par une pirouette digne d’un petit rat de l’opéra 😉 !!

Cette chaleur, ils nous demandent de la faire monter encore d’un cran, pour tous ces potes istréens qui font tous de la musique. Alors, allons-y gaiement !! Il descend sur les caisses des crash barrières pour haranguer un peu plus un public qui ne demande que ça en plus. Les gamins sautent sur les épaules de leurs papas et les minettes tout devant ont l’air super fans !

Pour la dernière, ce sera une spéciale dédicace à Pierre … Puis à Pascal ?!! Suivi d’un «Est-ce que vous êtes là ce soir ?!!» L’ombre du vibraphone apparait immense sur le mur de côté, avec son alchimiste penché au-dessus pour préparer son mystérieux breuvage. Le saxo joue avec un écho qui semble infini. Petit à petit, les uns après les autres, ils quittent la scène pour ne laisser, au final, qu’un son de batterie/basse, avec en voix-off le chanteur qui nous demande encore si on est bien là ! Mais comme on est bien là, ils reviennent tous pour un dernier chœur presque à capella, soutenu par une belle clappe avec toutes les mains en l’air … Sur un petit duo bongo/vibraphone et le public qui chante. Il en font même baisser la musique, pour mieux entendre ce beau chœur istréen … La grande classe !!

Composition

  1. Exiles
  2. On En Perd Son Latin (sans la fin)
  3. Mascarin
  4. Parano
  5. Gazouz
  6. Pessimiste
  7. On En Perd Son Latin (fin)

Ingrédients

  • Yacine Kheloufi : Chant
  • Codi Olive : Guitare & Chant
  • Daniel Bourgeois : Guitare
  • Benoît Fouquet : Basse
  • Christophe Cavallini : Vibraphone
  • Pascal Gondrand : Trompette & Percussions
  • Yannick Destree : Saxophone
  • Gilles Fasulo : Batterie

Remerciements

  • Jean-Christophe @ Melodyn
  • Nathalie @ Back to Basics
  • Stephan @ ConcertAndCo

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.