concerts en boîte

01 septembre 2018

Blind Cinema @ Plage de la Romaniquette (Istres)

Cinéma Paradiso ...

Evaluation de la Soirée

4.8 sur 6 - 2 votes

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Second groupe de la soirée, Blind Cinema ne m’est pas complètement inconnu. Nous les avions déjà vu il y a maintenant 4 ans, en première partie de Yodelice. Le groupe a un peu changé. J’avais, par exemple, vu Jullien Arniaud sur cette même scène l’an dernier avec January Sons.

L’énergie et la qualité des morceaux sont vraiment les deux points forts du groupe ! Je suis particulièrement sensible à leurs belles compositions Rock Folk, comme Awake ou encore Only Mewing. Ces deux titres, mais ce ne sont pas les seuls, mériteraient une diffusion massive en lieu et place des mièvreries trop souvent mises en avant de nos jours.

Niveau ambiance, ce groupe qui me semble ultra soudé, fonctionne à merveille : on y retrouve tous les ingrédients des bonnes formations, avec un chanteur charismatique, un bassiste très bon et dans son monde, un guitariste un peu perché et un batteur ultra déterminé (et non moins charismatique lui aussi !).

Ce groupe a décidément tout pour percer et c’est tout le mal que je lui souhaite.

Etiqueté par Ysabel :

Pour le second groupe de la soirée, Blind Cinema, l’entrée en matière se fait tout en douceur – du moins apparente … toujours se méfier de l’eau qui dort 😉 – et ce jusqu’à ce que s’en mêlent la seconde guitare, la basse et surtout la batterie. Parce qu’à ce moment là, et ben ça claque ! Ça pète même. Mais avec toujours – presque paradoxalement – cette voix si calme, bien que puissante, du chanteur. Et je dois avouer que, perso, j’adore ce décalage.

D’ailleurs, quand vient le morceau suivant – All The Way Down – on a carrément droit à un riff de guitare à tomber, qui accompagne à merveille la voix chaude de David … quelque chose comme la force tranquille du Rock efficace voyez. Et Julien (transfuge du groupe The Host) d’ironiser : « J’ai déjà niqué ma guitare ! » Mais rassurez vous, cela ne les coupe en rien dans leur élan. Et n’empêche surtout pas David de nous envoyer toute sa puissance pour terminer Blood. Un truc assez scotchant pour tout dire.

Avant de partir pour So Far, nous avons droit à quelques explications. Au moment d’enregistrer leur album au titre tout trouvé de Blind Cinema, ils menaient en même temps un autre projet du nom de Mascaara. Ce fût donc super compliqué de s’occuper des deux, en aussi peu de temps. C’est pourquoi ils tiennent au passage à remercier leur studio, « le plus patient du monde ! » Mais cette patience est plus que méritée je pense, au vue de cette musique totalement embarquante qu’il nous offrent. Et puis cela montre la créativité de ces musiciens débordants d’inspiration, comme Guillaume (à la batterie) qui lui aussi mène au autre projet du nom de Big Fish en parallèle. Bref, pas une minute à eux les garçons !

Par contre, ils trouvent qu’on est trop loin d’eux. Ils ont besoin que nous soyons beaucoup plus proches pour la prochaine et sa promesse de grosse danse Rock ! Alors approchons nous – même si ce titre porte l’inquiétant le nom de Revolver 😉 – pour être au plus près de cette musique qui monte, qui monte, comme la petite bébête de la chanson. Un mini pouce de quatre ou cinq ans, carrément au taquet, nous montrant l’exemple tout devant, avec son mimi pantalon rouge et ses petits poings qui battent la mesure (plus craquant, tu peux pas !) Et ça marche en plus. Le public s’est effectivement bien rapproché, pour profiter pleinement du super petit pont de guitare, vite rattrapé pas une batterie sonnante qui fait repartir la machine de plus belle. Strombis rouges et fumée baladée par le léger mistral qui souffle … Nous voilà tous embarqués dans la bien belle danse Rock collégiale promise, je confirme !

Un peu de douceur pour suivre. Avec ce Love Hurts dont l’intro plutôt soft cache, encore une fois, une reprise bien musclée lorsqu’elle bascule sur sa suite (en quelque sorte) : …More Love. Leur univers est définitivement des plus prenants et, de notre côté, il ne nous reste plus qu’à nous laisser porter.

Petits remerciements à Cali et La Guinguette Sonore. Vanne sur Sébastien, « le bassiste qui a autant de cheveux que de talent ». Il reste deux morceaux, dont « un texte hautement intellectuel, puisqu’il parle d’un chat. Sans aller jusqu’à la reprise de Bono, pas d’inquiétude ! » Et bien en tous cas, je peux vous dire que je l’entends super bien le pas du chat moi sur Only Mewing 😉 Bien chaloupé vous voyez. Et puis c’est une chanson super participative en plus, pas compliquée avec ça, puisque basée sur notre participation à un LaLaLa 😛 Mais il n’y a pas que ça. Moi cet air, il me parle. Alors, si vous ne connaissez pas le Shadow Of The Monkey (décidément, on reste dans les animaux !) de Isaya, et bien allez l’écouter et vous me direz si ces deux morceaux ne sont pas étrangement gémellaires … Non ?! Amusant en tous cas.

Reste the last one donc, si j’ai bien suivi. « Il est venu l’heure de la dernière chanson… » Mais cette fois, il faut qu’on fasse encore mieux le « Oh! » collégiale et à nouveau participatif. Morceau du sus-cité Big Fish (oui je sais, faut suivre !) dont Guillaume est le digne représentant ce soir et qui va se déchainer à la batterie pour bien nous le faire savoir. Ils sont d’ailleurs étonnées et contents que certains la connaissent déjà. En tous cas, morceau de bravoure s’il en est et qu’ils terminent dans une véritable explosion Rock de tous les diables !!

Composition

  1. Awake
  2. So
  3. All The Way Down
  4. Blood
  5. So Far
  6. Revolver
  7. Love Hurts…
  8. …More Love
  9. Only Mewing
  10. Semper Fi

Date Limite de Consommation

  • Album Défendu : Blind Cinema

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/Blind-Cinema-517615471679400/

Ingrédients

  • David Hazet Viloria : Chant & Guitare
  • Jullien Arniaud : Guitare
  • Sébastien Markezana : Basse 
  • Guillaume Dupré : Batterie

Remerciements

  • Sebastien @ La Guinguette

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Blind Cinema

Et on continue #LaGuiguetteSonore avec #BlindCinema 🎼🎶 ... #ConcertsEnBoite #LePointu #PubDeLeurope #IstresMaVille #CestLeWeekEnd #LaVieEstBelle

  • 31 janvier 2014

    Photo du concert

    Blind Cinema @ Moulin (Marseille)

    Vraiment un chouette groupe, avec une vrai présence de chacun des musiciens : Nos yeux passent de l'un à l'autre, sans trop savoir sur qui se focaliser ! Et c'est pas mieux pour nos oreilles ...

  • 15 avril 2016

    Photo du concert

    Jela @ Rockstore (Montpellier)

    Peut-on encore être sur le cul ce soir, après les très bons Sexton et les magnifiques My Favorite Horses ? Voilà la question que je me pose. En d'autres

  • 25 mars 2011

    Photo du concert

    Yodelice @ L'Usine (Istres)

    Découvert en première partie de -M- l'été dernier, Yodelice est un personnage capturant la lumière pour mieux briller. Son show est rodé, pro et complet. Peut-être même trop par moment et ça bloque un peu ...

Partages

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Vous avez aimé ce concert/cette tournée :