Avis sur un show

15 février 2014

Soma @ Magic Mirror (Istres)

Magic Soma !

  • 142
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle. Pas vraiment de lumière, des poteaux qui dérangent et une foule compacte, donc pas forcément les meilleures conditions, mais on fait avec 🙂 !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est notre septième concert de Soma, sur une période assez courte, mais j’ai toujours le même plaisir et la même impatience. Ce groupe sait vraiment diffuser du bon Rock et mérite, j’en suis sûr, de dépasser l’hexagone !

Ce soir, nous sommes une grosse centaine à pouvoir profiter du Set, une grande majorité venus d’Istres, mais la Fan Base est là en force et parfois vient de loin.

Lionnel pense que c’est la première fois que ce repère de vieux connaît la puissance du Rock mais c’est faux ! Triembach et Marygold l’ont déjà fait en Novembre 😉 . Bon, on ne lui en veut pas et, comme pour s’en excuser, il envoie des riffs fous en sautant de partout !

Ce fut vraiment une bonne soirée !! Comme beaucoup, j’attends avec impatience les nouveaux morceaux, comme un peu de sang neuf et de nouvelles bonnes vibrations.

Etiqueté par Ysabel :

Ce soir, au Magic Mirror, c’est le retour de Soma ! Et c’est aussi un concert organisé par l’Espace Pluriel Jeune, sur invitation après inscription auprès de l’association. Nous somme d’ailleurs accueillis par Jérémy (le Boss), qui nous fait entrer sous le chapiteau. Toujours cette ambiance si particulière, habillée de bois, de rouge et de guirlandes lumineuses. Un bien bel écrin pour recevoir les enfants prodigues d’Istres.

D’un coup, les strombis l’allument devant le grand drapeau au nom de Soma qui a été tendu derrière la batterie de Thomas. Ils prennent place tous les quatre et une chose est certaine : Leur énergie, toujours la même, est bel et bien là ! Xavier se tord déjà sur place. Sébastien entre dans une attitude hyper rock, avant de venir taquiner du côté de la batterie. Lionnel, coupe ultra courte, s’en donne à cœur joie, juste éclairé par en-dessous, avec effet rétro au micro. Le public est ravi. « Bonsoir Istres ! »

Perso, j’espère secrètement qu’on va avoir droit à un peu d’inédits ce soir, même si c’est un plaisir de commencer avec un début de Set qui a déjà fait ses preuves. Xavier flirte avec le sol par moment. Lio frappe du pied, avec des enchaînements rapides et efficaces. On passe sur ce train d’enfer à Funeral Party pour « En gros, un gros bordel funéraire ! » Lui, toujours aussi impressionnant, le cou tendu en avant et les veines saillantes. Sébastien vient se placer tout devant, puis ils se retrouvent tous les trois alignées, face à nous.

Le son est bon, rond et délicieusement Rock. L’énergie est aussi belle sur scène que dans leur musique … « Sacré Istres ! Pour la petite histoire, le Magic Mirror c’est là où pépé et mémé viennent jouer au bridge » Mais ce soir, « C’est du putain de Rock avec The Backyard !! » Le public hurle de joie, comme eux qui semblent très heureux de partager ça, ce soir avec nous. Et y’a pas à dire : C’est un véritable plaisir que de les retrouver !! Lio nous fait la vague d’une main. Des enfants dansent tout devant. Et pour nous, ce n’est que du bonheur 🙂

La chaleur monte et Seb tombe la veste … « C’est un peu mou ! On va essayer un truc. » Et le truc, c’est une petite reprise avec le public, avant que d’entamer Letters To Unwrite (avec Thomas qui saute littéralement sur son siège !) La boule à facettes s’illumine au centre du chapiteau, au-dessus de nos têtes. Quelques petites chorées de groupe commencent de-ci, de-là. Tant et si bien que je serais bien incapable de départager, du groupe ou du public, à celui qui prend le plus de plaisir ! Je pense que malgré tout, même quand de belles salles et de jolies destinations vous emplissent de joie, c’est toujours bon de rentrer à la maison 😉

Les talon frappent le parquet. Les paroles se lisent sur les lèvres. La batterie martèle. Ils sont cramés de lumière rouge … C’est dans cette ambiance que commence Nobody’s Hotter Than God, avec sa marche qui avance sur nous, soutenue sourdement par les deux guitares et la basse … Petit pont au micro à effet pour leur laisser reprendre leur souffle et, pour finir, un « Merci Istres ! Vous êtes là ?!? » Lio descend de la scène avec sa guitare, pour jouer un moment au milieu du public avant de revenir à son poste. Très gros son, bien Rock et, effectivement, fort loin d’une après-midi bridge ! Les filles dansent comme des folles devant. Ils viennent tous se poster autour de Thomas, avant que Seb ne se mette à secouer sa guitare devant l’ampli, pour lui faire sortir tout ce qu’elle a dans le ventre !

« Merci beaucoup ! » Mais à présent, il faut quelqu’un pour se sentir de venir tâter de la baguette. Et ce sera Baptiste ! Ils frappent tous ensemble, avec une bien jolie touche de cymbale pour le nouveau venu, et Lio qui se retourne pour pointer sa baguette vers le public et l’encourager à crier « Hey ! » à intervalles réguliers. Quelle belle  ambiance ma foi !!

Puis chacun regagne sa place et c’est au public de reprendre Get Down, sur fond de batterie. Mais il nous faut en donner encore un peu plus pour faire repartir la musique … Et ça marche ! On croit que c’est la fin, et puis non. Il nous reste une bonne rasade de Rock à prendre encore dans les oreilles. Seb bidouille ses boutons, un genoux à terre, et fait décoller une soucoupe volante (enfin moi, ça me fait penser à ça !).

Début acoustique pour Roller Coaster, avec encore une fois un Lio dans le public avec sa mandoline. Il se penche en avant dans un rayon de lumière pour chanter dans son second micro. Le calme avant la tempête … Pour un effet garanti ! Il frappe rageusement du pied et agite sa guitare à la cogner par terre, avec à ses côté un Seb incliné en arrière à 90%. La belle éclate que tout cela quand même !

Retour du dehors pour les rappels (et oui, il n’y a pas de coulisses au Magic Mirror 🙂 Juste un joli Bus-Loge anglais rouge) Petits remerciements de rigueur et un bravo à l’EPJ. Au-promo, avec même la vente de vinyles « Pour les vieux … Heu les amateurs de musique ! » Sans oublier un grand merci à la FanBase et aux familles. Mais aussi une spéciale dédicace au MEDEF, avec un sarcastique « Oui, on est intermittent et non, on est pas des feignants ! » Lio termine avec l’évocation de leur troisième album en préparation, un peu trop frais pour en faire un extrait ce soir 🙁 Dommage. Alors, il nous reste à espérer très prochainement une date à Istres, avec toute la surprise de la découverte.

On continue avec leur cover préférée des Dexys Midnight Runners, pour ne pas aller se coucher sans danser encore une fois. Une reprise à leur façon de Come On Eileen et qui bouge comme il faut. Seb vient jouer dos à dos avec Thomas. « Merci Istres et maintenant, un aperçu du prochain album ! » (Ah, quand même … Yessss !!) Et je peux vous dire que ça : Y’a très bon ! Une belle musicalité de la mélodie et la voix de Lio très haut perchée, à la Beach Boys. Beaucoup de guitare et du Rock, du bon Rock et toujours du Rock. Bien impatiente d’en entendre plus de ce nouvel album, je peux vous l’assurer …!!

Composition

  1. Henri VIII
  2. Nowhere Fast
  3. Funeral Party
  4. The Backyard
  5. Letters To Unwrite
  6. Nobody’s Hotter Than God
  7. 20 Minutes
  8. Get Down
  9. Roller Coaster
  10. 1er Rappel : Come On Eileen (Dexys Midnight Runners)
  11. Several Days
  12. New Song

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Nobody’s hotter than God

Site de Production

Site Officiel : http://www.somamusic.fr

Ingrédients

  • Lion­nel Buzac : Chant, Guitare
  • Tho­mas Bitoun : Batterie
  • Sébas­tien Cla­ret : Guitare
  • Xavier Fernandes : Basse

Remerciements

  • Jeremy @ EPJ
  • par

    02 mars 2013

    Photo du concert

    Soma @ La Maison du Peuple (Gardanne)

    Après la fougue sans faille des Junky Monkeys, Soma conserve cette superbe énergie pour délivrer un concert hyper rock et incroyablement intense ! Des langues indiscrtes laissent croire qu'une bouteille d'Absolut Mango a aidé, mais ...

  • par

    20 décembre 2012

    Photo du concert

    Soma @ Cultura (Nîmes)

    Apprenant Mardi l'existence de ce Showcase de Soma dans le Cultura de Nîmes, qui est à moins de 20 min de mon boulot, je me suis organisé pour arriver une petite demi heure en avance. ...

  • par

    05 avril 2013

    Photo du concert

    Soma @ Cargo de Nuit (Arles)

    J'aime Soma pour leur rock anglais et leur énergie hors du commun et, ce soir, j'ai été plus que gâté : nos quatre chefs d'orchestre s'en donnent à coeur joie, en sautant de partout et ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    4
    image gravatar rajoute :

    Belles photos, belle chronique! Merci 🙂
    Je partage entièrement le ressenti de cette soirée. Je n’en étais pas à mon 1er coup d’essai, loin de là sachant que je dois me rapprocher de mon 30eme concert si ce n’est pas plus… mais une chose est sure avec SOMA c’est que l’énergie communicative, l’échange avec le public, le plaisir partagé etc sont toujours au rendez-vous.

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci de nous suivre Mimig … Et pour nous aussi, retrouver Soma sur scène est toujours un plaisir 🙂
      A bientôt sur nos pages.