concerts en boîte

12 juillet 2018

Jamiroquai @ Arènes (Nîmes)

All Good In The Arena !

Evaluation de la Soirée

5.0 sur 6 - 1 votes

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans les crash barrières.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est pour ainsi dire sur les cendres du grunge, quelques temps après l’annonce du suicide de Kurt Cobain (Nirvana), que je découvre Jamiroquai. Je suis alors probablement en classe de première et déjà perturbé par The Cure, mais je prend tout de même en pleines oreilles l’album The Return of the Space Cowboy. De plus, cet homme avec son chapeau bizarre m’amuse.

Mon intérêt monte d’un niveau l’année de mon Bac, avec Travelling Without Moving et ses tubes planétaires que sont : Virtual Insanity (au clip hypnoétique) et surtout Cosmic Girl, dont j’écoute à fond l’intro au casque, me croyant au volant d’une Lamborghini. Puis je décroche ensuite, pris par mes études, ma passion pour The Cure, le Rock anglais des années 80, mais aussi (il faut l’avouer) par un manque d’efficacité à mes yeux des albums suivants.

C’est donc la simple évocation des titres de ses premières albums, de cette bande son de mon adolescence, qui m’a fait aller le retrouver une première fois aux Arènes de Nîmes en 2010, pour y voir mon premier concert de Jamiroquai. Et j’en sors un peu déçu, tout en appréciant le moment vécu.

Je suis pourtant heureux fou de revoir le groupe pour cette tournée 2018. Je ne connais pas vraiment le dernier album – Automaton – mais j’ai envie de vivre un moment Funk chez les romains. Et puis j’ai vieilli. J’ai des attentes et des envies différentes.

Et c’est ma propre vieillesse que je prends en pleine poire avec l’entrée en scène de Jay Kay ! Car, lui aussi, a pris 8 ans dans le visage et le bidou. J’avoue que ce fut un choc. Fini l’homme filiforme et léger comme une plume, qui semble plus voler que danser. Il a évidemment le droit de vieillir. Et après quelques minutes, c’est largement oublié – surtout que j’ai autant changé que lui ! Je me permets pour autant un conseil, qu’il faut lire avec la voix de Cristina Cordula : « Chéri c’est pas pooossible ! Tou es un O et le jogging, ça va pas à ta morphologique !! ». Et oui, il faut se rendre à l’évidence : c’est loin d’être glamour de porter un jogging un peu tendu de partout. Je l’ai déjà vu sur cette tournée avec un Poncho. C’est probablement préférable, tout en collant parfaitement avec le personnage.

La séquence Reines de Shopping finie, parlons du pourquoi de ce texte : la musique et le concert. Je n’ai pas de souvenir précis de 2010, mais ce soir j’ai vécu un sacré concert : des titres interprétés à merveille, un Jay Kay disponible et un public fou de joie. On n’en demande pas plus.

Quelle critique faire sur la Setlist ? Sincèrement aucune. Tout y est, sans non plus négliger le nouvel album. C’est donc une soirée tout autant best-of, que défense de la dernière production. Use the Force fut étonnant, surprenant et délicieusement long. Tout l’âme Funk et Jazz du groupe y est.

Et puis Jay Kay apparaît vraiment comme le chef d’orchestre sur scène, qui semble demander ici un solo supplémentaire de percussions et là une reprise de la ligne de basse. A vivre c’est assez magique et ça nous fait des titres rallongés à merveille. Nous sommes bien loin de venir pour entendre bêtement le CD !

Niveau scénographie, je retiens des lumières juste sublimes. Il ne faut plus croire que Jay Kay soit encore capable de faire le Michael Jackson, dansant pendant 2h, mais le bougre donne tout ce qu’il peut. Il est heureux d’être là et ça se voit. Même si, par moment, il a besoin de reprendre son souffle et que l’on sent bien que ça tire sur quelques muscles plus assez exploités. Mais je préfère 200 fois un artiste comme ce soir, que le Marilyn Manson d’il y a quelques jours et qui semblait ne rien en avoir à foutre de nous !

On s’amuse aussi à regarder son couvre chef en mode « plumes du futur », qu’il est capable de dresser et d’éclairer par un bouton caché dans son gant. C’est radicalement plus technologique que des plumes, mais ma foi c’est super sympa.

En conclusion, Jamiroquai n’est pas un groupe revival, qu’il faut voir en concert par nostalgie ou pour se moquer. Car s’il n’est peut-être plus au firmament comme au milieu des années 90, ils ont encore des choses à nous dire, que ce soit sur album ou sur scène. Alors s’ils repassent pas loin dans les mois à venir, j’y retournerai avec grand grand plaisir !

Composition

  1. Shake It on
  2. Little L
  3. Use The Force
  4. Alright
  5. Light Years
  6. All Good In The Hood
  7. Space Cowboy
  8. Something About You
  9. Carla
  10. Runaway
  11. Cosmic Girl
  12. Travelling Without Moving
  13. Canned Heat
  14. Love Foolosophy
  15. Rappel : Deeper Underground

Date Limite de Consommation

  • Album Défendu : Automaton

Site de Production

Page Officiel : http://www.jamiroquai.com

Ingrédients

  • Jay Kay : Chant
  • Derrick McKenzie : Batterie
  • Sola Akingbola : Percussion
  • Rob Harris : Guitare
  • Matt Johnson : Clavier
  • Paul Turner : Basse
  • Nate Williams : Clavier & Guitare

Remerciements

  • Morgane @ Adam Concert

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Jamiroquai

Jamiroquai... du groove de partout !!!!!!!!!! #arenesdenimes #festivaldenimes

  • 21 juillet 2010

    Photo du concert

    Jamiroquai @ Arènes (Nîmes)

    Arff ... J'aurai aimé super vibrer et je n'ai que vibré. Est-ce à cause de ce mauvais son d'où j'étais, avec cette voix quasi inaudible et une bouilli d'instruments ? Est-ce à cause d'un concert ...

  • 10 décembre 2010

    Photo du concert

    Juan Rozoff @ Cargo de Nuit (Arles)

    J'avais assez peu écouté Juan avec le concert si ce n'est J'ai Envie De Te, qui m'avait semblé sympa, mais à entendre en vrai. Je ne suis pas plus que ça adepte du funk, mais je ...

  • 12 mai 2012

    Photo du concert

    Leïla Stucks And the Bottle Bottoms @ Espace Julien (Marseille)

    Un groupe fort efficace, qui accompagne la présence faramineuse de Leïla, c'est ce qui fait de LSn'BB un ch'tit groupe qu'il va falloir suivre ! Je ne serais pas contre un vrai concert d'une bonne heure, ...

Partages

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Vous avez aimé ce concert/cette tournée :