Avis sur un show

13 février 2016

Airelle Besson et Vincent Segal @ Chapelle du Méjan (Arles)

Time to Say Hello !

  • 9
  • 1
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans l’église, en dérangeant le moins possible les artistes et le public ! Donc avec très peu de déclenchements.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Ma présence, ce soir, se fait dans le cadre du merveilleux festival Le Revivre organisé par Les Suds à Arles et qui, traditionnellement en Février, permet aux Arlésiens de passer un petit moment hors du temps, dans un lieux hors du commun.

C’est ainsi qu’en 2013, nous avions eu le plaisir de voir Piers Faccini au milieu des pierres archéologiques du Musée Antique; tandis qu’en 2014, c’était Moussu T qui sévissait au même endroit, mais près de la belle barge romaine, tout juste revenue de sa restauration. Par contre, nous avions hélas loupé l’édition 2015, qui avait le malheur de se dérouler un 14 Février. Nous vibrons pour la musique, certes, mais nous nous devons aussi d’honorer le fameux Saint Valentin, en un tout aussi traditionnel repas gastronomique aux chandelles !

Cette année c’est un 13 Février et rien ne m’empêche donc d’être présent. Quelques jours après la vague Ghost au Paloma, me voici dans une chapelle au coeur d’Arles, pour y découvrir une belle production Jazz. Radicale changement me direz vous ? Ce n’est jamais pour déplaire ma curiosité !

La salle est déjà quasi pleine quand j’arrive. Je suis là pourtant très en avance et j’en conclue que l’auditoire est connaisseur, voire très impatient ! Alors, quand arrive l’heure du récital, il ne reste plus que peu de chaises libres… Et c’est le moment de l’entrée en scène d’Airelle Besson et de Vincent Segal.

Si les deux artistes paraissent presque intimidés par nos présences, leurs doutes s’estompent rapidement dès qu’ils utilisent leurs instruments. Airelle peut sembler frêle, mais c’est un souffle puissant qui fait sortir de somptueux sons de sa trompette ! Je peux sentir d’ailleurs les influences Jazz dans son jeu très aérien. Neige en étant un très bel exemple : comment ne pas planer, se laisser porter par leurs notes. Mais il y a aussi de la Pop qui s’insinue, ici et là dans son jeu, et c’est peut-être ses collaborations avec Metronomy ou encore Ornette qui l’expliquent. Ecoutez simplement Ma-Ion et vous comprendrez !

Vincent, quant à lui, se confond avec son violoncelle dont il joue comme une guitare, ou à l’archet. Il est le parfait binôme de la trompette, le parfait mélange entre l’instrument à cordes et celui à vent.

Tous les deux nous emmènent ce soir dans leur univers… Et, personnellement, je le trouve très séduisant, y retrouvant des racines métissées comme je les aime. Vincent nous parlera d’ailleurs de son voyage au Brésil et on pourra sentir jusqu’au parfum de la noix de coco et de la papaye dans Passa Quatro et Dor é Prata.

Oui, si mes connaissances en Jazz sont encore plutôt faibles, je sors de ce concert avec deux nouveaux beaux noms dans ma besace ! Airelle rejoint Erik Truffaz et Ibrahim Maalouf dans mes acquis « trompette », tandis que Vincent se classe à côté d’Anne Gastinel. Je sais, c’est encore insuffisant comme bagage, mais ne dit-on pas que Paris ne s’est pas fait en un jour ;).

Le public sera plus que calme et discipliné pendant toute la (trop courte) représentation, mais il sera excessivement démonstratif au moment de la clappe final ! Et je crois pouvoir dire que tout le monde a été comblé ce soir !

Composition

  1. Ma-Ion (Airelle Besson)
  2. Elsa (Bill Evans)
  3. Neige (Airelle Besson)
  4. Dor é Prata (Djavan)
  5. Passa Quatro (Vincent Segal)
  6. Fullmoon In K. (Airelle Besson)
  7. Pouki Pouki (Airelle Besson)
  8. Time To Say Goodbye (Airelle Besson)
  9. 1er Rappel : Air Elle (Vincent Segal)
  10. Everything Happens To Me (Tom Adair / Matt Dennis)

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Ce spectacle s’inscrit dans le moment Le Revivre
  • Albums défendus :
    • Préludes ( Airelle Besson / Nelson Veras)
    • Musique de nuit ( Vincent Segal / Ballaké Sissoko)

Ingrédient

  • Airelle Besson : Trompette
  • Vincent Segal : Violoncelle

Remerciements

  • Marie & Florence @ Le Suds à Arles (GRAND merci pour l’entière confiance !)

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Un concert intimiste ce soir

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.