Avis sur un show

14 avril 2011

Cocoon @ Salle Polyvalente Montfavet (Avignon)

Une soirée aux allures de conte de rêve.

  • 7
  • 0
  • 0
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.7 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 6.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu du public sur 3 morceaux puis repli à sa place où face à l’ambiance et ne gênant personne j’ai décidé de continuer à shooter un peu. Je pense avoir bien fait et espère n’avoir froisser personne. En tout cas le monde autour a été sensible et est venu demander des photos en fin de concerts.

Souhaitant fêter l’anniversaire  de Morgane à notre façon, on passe des 10 photos « réglementaires » en ligne à quasi le double dont quelques quasi « doublons » !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Ah Cocoon. Je ne ferais pas le malin : je les ai vraiment découvert il y a à peine un mois à Marseille après avoir acheté quelques semaine auparavant leur second album. C’était une soirée géniale où j’avais aimé leur lumière, leur musique et l’ambiance général du concert.

J’avais envie de revivre ça et mes espérances ont été largement dépassé !

Outre le fait que le concert est assez différent je plonge litérallement et dès la première note pour n’en ressortir qu’au bout de 2h avec un énorme sourire.

Evidemment je retiens leur musique mais je n’oublierai jamais cette parfaite complicité et cette réelle spontanéité et communication avec son public. Bien loin des « Et vous êtes là ?? » d’un Indochine en mal de reconnaissance, Cocoon préfère titiller et rigoler avec son public, pour son plus grand plaisir.

A quand un CD que de reprise à la sauce Cocoon : Hey ya est assez magique et American Boy juste phénoménal !

Je vous assure que je ne compte pas m’arrêter là et espère les revoir chaque fois que possible.

Je suis fan !

Etiqueté par Ysabel :

Après le départ de Oh! Tiger Mountain, la scène se prépare à recevoir Cocoon.

Et décidément, je pense que je suis destinée à fêter avec eux quelques anniversaires, puisque la dernière fois, aux Docks des Suds, c’était celui d’Hélène (la violoniste) et que ce soir, c’est celui de Morgane …. Encore un et j’aurais peut-être droit au champagne !!

Tout est quasiment prêt : la barrière et le petit mat habillés de filets de pêche sont en place. Les essais de lumière sont prometteurs et les archets accordent violons et violoncelle. J’adore voir la mise en place d’une scène. On essaie toujours de deviner ce qui va venir, de l’imaginer … Cela fait monter l’envie et l’impatience.

Attention : ça commence. La lumière du phare balaye la salle. Ils entrent en file indienne, une lanterne à la main. Se mettent en place et commencent à jouer. Le son est chaud. Les lumières sont dorées. Morgane a l’air d’une petite poupée de porcelaine devant son piano. Ils apparaissent à contre jour, éclairés en étoile : c’est franchement féérique. Après Sushi, Mark annonce donc que l’on fête un anniversaire ce soir. Tout le monde chante avec son coeur et bien sûr, tout le lyrisme dont il sait faire preuve s’exprime à la fin par un «A poil !» vraiment très romantique 😉 !!!

Ceci étant, après ce bel essai de voix de la salle, ils tentent de nous faire faire les choeurs … Mais face à une belle cacophonie, laissent tomber : «Bon Ok, vous êtes trop !»

C’est super impressionnant de les voir ainsi tous sur scène. Avec les cordes, ça fait quand même pas mal de monde ! Quand aux décors et aux lumières : ils sont justes fabuleux.

Mais à peine commence-t-on à se laisser bercer par ce parfum de poésie, que Mark se charge de nous faire redescendre sur terre … «Sur FaceBook, il y en a un qui a écrit à Morgane : 24 ans de bonheur et de talent ! C’est pourri comme Com !!» Evidemment, tout le monde est mort de rire.

Lorsqu’ils entament On My Way, c’est juste beau à tomber par terre. Elle caresse son piano sous les lampes de billard. Il tourne autour d’elle, guitare au poing et elle le regarde par dessus son épaule.

Mais tout cela, c’était sans compter la narration de la suite des aventures, revues et corrigées par Mark : leur bus est tombé en panne à 6h du mat, alors qu’ils n’étaient partis que depuis une heure … Donc avec encore 8h de route devant eux …. Bref, autre bus, autre chauffeur …. «Les aléas du direct» comme dit Morgane ! Enfin, si vous voulez vous cotiser, il semble que ce soit la seconde fois en un mois … Alors avis aux amateurs au portefeuille bien rempli !!

Le concert continue son cours. On part vers l’océan et le grand large. Le voile le lève enfin sur le mystère de Sea Lion II (traduisez Otarie 2), dont il n’existe plus d’exemplaire à la vente (seulement sur un DVD épuisé … Mais on a la permission de Mark de le télécharger illégalement !). Il faut donc imaginer que l’on assiste à la suite d’une guerre qui oppose deux camps d’animaux marins … Dite guerre, qui a eu lieu dans le volume 1. Le violoncelle se découpe seul dans la lumière. Les deux voix se joignent à lui et leurs trois ombres apparaissent sur le mur blanc. Les violons s’ajoutent à leur tour … C’est d’une poésie ! La présence des cordes est vraiment de toute beauté.

Comme nous sommes dans les histoires, il nous faut celle de Owls (Hibou ou Chouette … selon). Et bien en fait, il n’y en a pas, donc libre à nous d’imaginer celle que l’on veut. Il semble que ce soit le seul morceau qui n’avait pas de lien avec les autres !

C’est encore une fois fabuleux. J’adore l’esthétique en général et plus particulièrement l’image de Morgane qui rejette sa tête en arrière. Cocoon en live, c’est juste la perfection.

Pour les aider,  il faut participer à Hummingbird, en faisant les snaps, mais ceux de Morgane ne font pas de bruit et c’est donc Mark qui s’y colle. Mais il nous prévient «ça va durer super longtemps … Allez-y crachez … On a eu des évanouissements !!» On rit, on vibre …. Ils sont tellement beaux, seuls au monde dans cette lumière rouge … On poursuit l’aventure avec Hey Ya. On frappe dans les mains, on se plante … Elle pouffe de rire «J’ai essayé de vous prévenir !» … Il faut chanter aussi «Mais alors juste !!» nous dit-il. Elle rit dans son micro. C’est d’un naturel désarmant.

Il nous demande de chanter plus fort «Bon, c’est pas non plus un stade !». Allez «Plus doucement» et puis «Plus vite» et maintenant «Reggae … Attend, j’y arrive pas !!» le public n’en peut plus de joie.

Et puis on repart dans les savoureux délires de Mark. Alors, en fait, voilà : Raphaël (le batteur) habite maintenant dans le sud de la France et cela lui donne envie de faire de même … Pour le moment, tout va bien. Mais il demande s’il y a un agent immobilier dans la salle. Deux jeunes femmes s’entendent alors répondre à leur proposition de lui venir en aide : «Genre toi, tu es agent immobilier … Mon cul !! Mais vous dites tout le temps oui en même temps : vous êtes jumelles ?!! Oui !! Ahhhh !! Mais alors, pourquoi y en a une plus petite que l’autre ?!!» C’est de l’excellent n’importe quoi. Moi, j’adore.

Alors là, ça ne rigole plus, Attention : réalisation de la super choré d’Oliver (professeur de danse pour des actions sociales dans une autre vie !) Alors, au signal, un joli arc de cercle dessiné avec le bras droit. Ouf ! On y est parvenu … Mais tout juste ! Puis, c’est le Grand Olivier qui troque son grand violoncelle contre un petit youkoulélé. Derrière lui, la mer bleue et au dessus de sa tête, les lampes qui se balancent. Morgane fait tinter les clochettes de son tambourin et elle disparait en ombre chinoise quand il chante. Mais bon, on ne fait pas assez de bruit semble-t-il … Pas grave, on va pouvoir se rattraper. Ouf !!

«Vous avez chaud ?! Vous transpirez ?! … Vous aimez les Corn Flakes ??!!»

Les enchainement sont plus débridés les uns que les autres.

Les morceaux, eux, sont plus magiques les uns que les autres. Fond d’arabesque pour Oh My God. On s’approche de la fin, alors tout le monde est remercié : Le Meilleur Ingé son de Belgique. Le Meilleur décorateur de Cracovie … Et même le conducteur du bus (dont l’histoire ne donne pas la nationalité !)

Vient alors Cliffhanger (inspirée tout droit du film de Stalone !!) qui donne à Mark le plaisir d’allumer la lune par le seul accord de sa guitare. On se croirait devant le mur d’une chambre d’enfant, éclairée d’une lanterne magique.

Mais ce moment de belle poésie est suivi par la séquence «On bouge son boule !» mais comme on ne réagit pas assez vite, on se fait casser en deux : «Vous êtes attentifs ou on vous fait chier ?!!» à l’attention des rangs assis. Pire, de ceux dont les places sont marquées par une affichette Place Réservée. «Vous vous rendez compte qu’on tue des arbres pour ça !! … Non, on aime les riches aussi !!»

On embarque pour la dernière … Mais (remarque pertinente du public) pourquoi arrêter puisque le bus ne marche plus ?!!! Alors on se mobilise pour la fin de ce set merveilleux. Les lucioles ont pris possession de l’écran derrière eux. Tout le monde chante «Hello Hello ….» avec bonheur, les mains en l’air. Et leur départ de la scène est salué par un tollé général. Un bruit de tremblement de terre vient de sous nos pieds (et qui c’est qui fait le plus de bruit … Hein … Ceux des gradins Monsieur Mark … Et toc !!

Le rappel commence par la reprise de American Boy, qu’ils font pour la première fois en Live. Au top, comme le reste. Puis, le premier morceau écrit par eux il y a 6 ans, lors de leur rencontre. Il part seul avec sa guitare sèche. Elle le rejoint accompagnée du violoncelle. On est sur un petit nuage et il est tout content «Si c’était comme ça tous les soirs, ce serait super bien !» Et enfin, Morgane attrape sa guitare pour nous raconter la fameuse histoire du pote qui cherche un autre pote et qui, quand il le trouve, le laisse mourir … «S’il y a des psy dans la salle …» s’enquière Mark.

Et puis, ils nous quittent à nouveau. Mais reviennent bien vite. Hey : c’est l’anniversaire de Morgane quand même !!

«On en fait une dernière» Allez, tout le monde chante. Son rire emporte tout. La musique est remplacée par des snaps (mis à part Raphaël qui est resté fidèle au poste). La salle entière frappe dans ses mains.

«Encore une dernière ??!! Aller …» et «merci d’avoir été vous» nous lance Morgane. «Non. Arrête c’est nul : on dirait une pub pour les yaourts !!» et Mark attaque en jouant du Cabrel ! «Attend, on a pire : Zaz !!» Bref, ça ne s’arrange pas !!

Mais quand ils commencent Cathedral, seuls tous les deux, elle assise devant son piano, lui debout devant, avec sa guitare … Dans les éclats de lumière. C’est de l’or en barre. «Merci, merci à tous …» et ils repartent, chacun avec sa lanterne à la main …

Esthétiquement, je crois que c’est un des plus beaux concerts que j’ai vu, vraiment.

Alors, moi je dis : A voir, A revoir, A acheter en DVD : Tout ce que vous voulez, mais faites quelque chose !!

Composition

  1. Sushi
  2. Mother
  3. On My Way
  4. Baby Seal
  5. Sea Lion II
  6. Owls
  7. Hummingbird
  8. Hey Ya (Outkast)
  9. Super Powers
  10. Comets
  11. Dee Doo
  12. Oh My God
  13. Cliffhanger
  14. Dolphins
  15. Chupee
  16. 1er Rappel : American Boy (Estelle Swaray en duo avec Kanye West)
  17. Tell Me
  18. In My Boat
  19. 2ème Rappel : Vultures
  20. Cathedral

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Where The Oceans End

Site de Production

Site Officiel : http://www.frompandamountains.com/

Ingrédients

  • Mark Daumail : Chant et Guitare
  • Morgane Imbeaud : Chant & Piano
  • Oliver Smith  : Basse & Contrebasse
  • Raphaël Séguinier : Batterie
  •  Sophie Dutoit : Violon
  • Julie Dutoit : violoncelle

Remerciements

  • Audrey @ Barclay

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2
    image gravatar rajoute :

    bonjour, j’y étais, vous venez de me remémorer cette super soirée !!!!!
    merci
    pour vos chroniques !!!

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci à toi … Toujours un plaisir que d’avoir ces petits retours 🙂