Avis sur un show

14 octobre 2011

Aaron @ Espace Julien (Marseille)

Un très bon concert ... Mais qui divise Concerts en Boîte.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.4 - 5 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 4.0 avec 3 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Deux chansons ! Ni plus, ni moins : ce sont les consignes et je n’y ai pas dérogé, même si la gâchette me démangeait.

  • Première chanson : Pénombre avec une vague lumière bleue -> Impossible de chopper un portrait, au mieux des attitudes. 1ère photo à 21h29 et 12s
  • Seconde chanson : En partie sombre, la fin apportant un peu de lumière et par miracle j’ai sauvé un portrait. 35ème et dernière photo : 21h38 et 23s
  • En fin de session quand justement la lumière est pas trop mauvaise (photographiquement parlant) : bien 30s à expliquer à un videur que je suis accrédité et que l’on ne rentre pas à la sauvage avec un 300mm et un D3s (soit 8kg de matos) dans une salle de spectacle ; il partira à peine convaincu, mais avec d’autres chats à fouetter.

Il est quasi miraculeux de sortir 10 photos pas trop mauvaises. Il y avait largement de quoi faire mieux, avec plus de temps et au moins 3 chansons. Mais ainsi est la dure vie et les conditions de photographe accrédité … Et tant pis si le reportage photo est bien maigre : on respecte les conditions car c’est la base du travail.

Et pendant ce temps, les premiers rangs shootent allègrement et surtout avec du flash et, derrière moi, un Pentax avec un bout de zoom shootera (sans flash ouf) et sans soucis tout le long du concert.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’adore Aaron que j’ai découvert Live en 2007 et que je suis depuis. J’ai pris énormément de plaisir lors de la tournée initiale de Birds In The Storm et j’étais impatient de les revoir dans une tournée qui se voulait différente et acoustique.

Je vais être franc : j’ai été déçu non pas par la qualité du spectacle, les lumières ou le choix des chansons, mais en fait par le peu d’écart à mes oreilles par rapport à la tournée précédente. Je me faisais peut-être un film, mais j’avais envie d’une tournée réellement acoustique et une revisite complète des titres. Au final, il y a quelques titres revus, mais globalement c’est une orchestration assez proche pour mes oreilles. Mais voilà, j’avais envie d’entendre un Aaron différent qui donne envie de découvrir autrement ses morceaux.

Ceci étant, ne boudons pas : Aaron reste un ENORME groupe live et par moment j’avais l’impression d’entendre du bon Noir Désir, ce qui reste ma référence en rock français.

Au final, je sors donc perturbé par ce concert : un concert pas à la hauteur de mes attentes, mais qui malgré tout reste un merveilleux moment tant musicalement que visuellement.

Etiqueté par Ysabel :

Un peu surprise, après l’affluence vécue au Rockstore de Montpellier, de voir une salle qui n’est pas comble ce soir à l’Espace Julien … Peut-être cela est-il dû au jeu du calendrier, premier soir de la Fiesta des Suds oblige.

La scène est très belle, éclairée de leds bleus. La formation se met en place : batteur, violoncelle, guitare et basse … Sans oublier bien sûr Olivier au piano et Simon au chant. Et quel chant ! Toujours cette voix qui vous prend au dedans dès qu’elle se fait entendre. En plus, cette alliance violoncelle/piano, c’est juste l’accord parfait, intimiste et romantique. On voit son profil se dessiner en ombre sur un fond de nuit bleutée … Ça commence fort.

Le son est superbe. Par contre, je ne perçois pas une énorme différence d’arrangement par rapport à la dernière fois que je les ai entendus : le côté semi acoustique n’est pas du tout flagrant pour moi. Mais qu’à cela ne tienne, c’est de l’excellent Aaron et c’est tout ce qui compte à mes yeux. De plus, ils ont bien décidé de profiter de leur soirée marseillaise, seconde date de cette nouvelle tournée (ils étaient à Amiens hier). Alors ils ne boudent pas leur plaisir sur scène, Olivier passe du piano à la guitare et n’hésite pas, même, à jouer des deux en même temps. Tous les musiciens semblent prendre un plaisir infini à jouer pour nous.

Lorsqu’on attaque Blow, l’intensité monte encore d’un cran. A coup de petit signe «venez» de la main, Simon fait se lever les mains, qui n’attendaient que ça … Alors, quand il tend son micro vers le public, se collant l’autre main à l’oreille : c’est carrément la folie !! «Je crois que ça va être pas mal ce soir !» nous lance-t-il. A chaque morceau, à peine 4 notes entendues et la salle se met à crier (Bon avec beaucoup de voix de filles, il faut bien le dire !) et lorsque les lumières remontent au dessus de nos têtes, on est franchement dans les étoiles.

«Cet été, on a fait pas mal d’endroits, mais pour cette tournée commencée hier, on a trouvé un truc qu’on va faire ce soir …» En fait cela consiste à faire sortir de nos petites poitrines Le Cri, celui qu’on ne peut faire que dans un endroit comme ça, sans passer pour un malade. Alors il joue à nous faire crier alternativement, ouvrant ses bras de droite et de gauche … Et bien sûr, c’est le genre de truc qui marche à fond.

Avec les jeux de lumière, ils paraissent parfois irréels, comme dans ce rouge sang qui éclaire War Flag … Drôle de moment, très intense, où ils apparaissent incroyablement fantomatiques, avec un Simon complètement dans sa bulle. Tout n’est que jeux d’ombre et de lumière tout au long du show. Alors, ça ne fait pas le bonheur des photographes, mais ça vous emporte vraiment dans leur dimension d’un autre monde et c’est fabuleux à quel point cela colle parfaitement à leur musique. C’est juste d’un esthétisme parfait.

Mais n’allez pas croire que nous avons passé une heure et demi dans un silence religieux d’église. Non. On sourit, on plaisante, par exeple … Lorsque Simon explique qu’il tente désespérément depuis le début de faire son beau gosse en gardant sa veste, mais qu’il va quand même devoir la laisser tomber, évidemment des cris montent du public, auxquels il répond par un «Ne sur-jouez pas non plus !!» plutôt bien vu.

On a droit également, à plusieurs reprises, aux merveilleux petits tête à tête qu’ils ménagent toujours dans leurs concerts. Comme ce petit moment de pur bonheur avec Mister K … Juste somptueux. Et ce plaisir semble bien partagé ce soir, quand il nous lance «Jusqu’ici, c’est un gros kif. Merci beaucoup !!»

Non, non Olivier, je t’assure que c’est à nous de vous dire merci pour ce moment magique que vous nous offrez ce soir !

Ni vu, ni connu, arrive la fin du set. On va mettre le feu pour la dernière et tous sauter sur place pour Tomorrow Morning. Comme c’est demandé si gentiment et qu’il nous montre l’exemple … On ne va pas s’en priver. Ce sera une fin énergique, pour un concert tout en nuances.

Le premier rappel va nous faire retrouver la douceur et le calme. Perso, je ne me lasse pas du plaisir de reprendre le refrain de Little Love avec la salle toute entière … Et on chante «Don’t worry Life is easy». Et c’est super hyper mega beau ce chœur du public. On en est tout émus. Il en sera de même pour la très demandée U Turn (Lili) avec non plus une reprise des refrains, mais de Toute la chanson par quasi Toute la salle. C’en est même impressionnant !!

Mais, avec ce savoir faire de combiner et de doser avec une parfaite justesse l’intensité et l’émotion de leur répertoire, on y va aussi à re-sauter et à re-frapper des mains tant qu’on peut. Tout est là. Tout est bon.  Et on termine sur Passengers, avec une danse de tous les diables de la part d’un Olivier complètement déchaîné !! Avant de nous quitter et après avoir salué tous les cinq en se tenant par la taille, ils nous font poser pour leur photo (à chacun ensuite de la trouver sur internet pour y chercher sa petite tête … je sais, je l’ai fait pour Cocoon !!)

Dernier au revoir … ?!! Et bien non, encore une toute dernière pour la route. La première que Simon & Olivier ont écrite, mais re-visitée pour nous ce soir et accompagnés par Julie au violoncelle. Une véritable parenthèse enchantée …

Composition

  1. Inner Streets
  2. Rise
  3. Angel Dust
  4. Blow
  5. Seeds Of Gold
  6. War Flag
  7. Birds
  8. Lost Highway
  9. Thousand Wars
  10. Mister K
  11. The Lame Souls
  12. Arm Your Eyes
  13. Tomorrow Morning
  14. 1er Rappel :  Little Love
  15. Ludlow L
  16. U Turn (Lili)
  17. Passengers
  18. Second Rappel : Endless Song

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée UNPLUGGED &WAVES TOUR qui se termine le 28 Janvier 2012 à Liège
  • Album défendu : Birds In The Storm

Site de Production

Site Officiel : http://weareaaron.tumblr.com/

Ingrédients

  • Simon Buret : Chant, Harmonica
  • Olivier Coursier : Piano, Guitare
  • Julie Gomel : Violoncelle, Guitare

Remerciements

  • Aurélie @ Aaron team

Détails du show

Style musical : • ÉlectroPopRock

Label : • Cinq7Wagram

Production : • Zamora Production

Musicien sur scène : • Julie GomelOlivier CoursierSimon Buret

Instruments : • BasseBatterieChanteurGuitareHarmonicaPianoVioloncelle

Nationalité des musiciens : 

  • par

    27 novembre 2010

    Photo du concert

    Aaron @ Rockstore (Montpellier)

    Ah Aaron ! Découvert par une affiche lors de leur passage à Istres et que j'avais finalement loupé, je m'étais rattrapé à Marseille quelques mois plus tard : c'était la fin de leur tournée, le ...

  • par

    24 mars 2016

    Photo du concert

    Aaron @ Paloma (Nîmes)

    S'il y a un groupe que je suis depuis quasiment ses débuts, c'est bien Aaron. C'est ainsi que, tournée après tournée, et ce depuis 2007, j'ai toujours plaisir à voir le groupe Live pour en ...

  • par

    15 février 2011

    Photo du concert

    Cocoon @ Docks des Suds (Marseille)

    Que dire si ce n'est que j'aime Cocoon et que ce concert est à l'image de leur musique : plein de poésie. De sublimes jeux de lumières sans non plus trop en faire avec une ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.