Avis sur un show

19 novembre 2016

Jack Jones @ L'Usine (Istres)

Rock & Poetry

  • 7
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je suis de ceux éternellement émerveillés par un artiste seul sur scène avec sa guitare. C’est un exercice probablement aussi compliqué que le vieil homme d’Hemingway, qui part seul sur sa barque en quête du gros poisson. Ou comment affronter seul les éléments… Ou ici, un public.

Le premier rang (et même plus) sera rapidement conquis, quand on sait que ce jeune homme est aussi le guitariste de Pete Doherty ! Et même si ça aide d’être la guitare de la tête d’affiche, la victoire n’est que plus complète quand on plonge pleinement dans cet univers mélangeant Rock et Poésie, titres chantés ou récités, guitare et voix énervés, ou simple voix murmurant.

Il y a comme un écho à Patti Smith dans les choix et, personnellement, j’adhère à 100% !

Le concert sera certes plutôt court, mais c’est juste ce qu’il faut pour donner énormément envie d’en connaître plus ! L’homme sévit au sein des Trampolene… Il va donc falloir que je me penche sur la question.

Etiqueté par Ysabel :

Ce soir, nous avons rendez-vous avec Peter Doherty … Et tout semble à croire qu’il va l’honorer. Oui, Oui ! Bon, Ok, j’exagère un peu, mais force est de constater que le sieur ne complexe pas à l’idée d’annuler un concert parce que trop bourré, loupé l’avion, etc… Même s’il est vrai que ce n’est pas non plus à chaque fois. Mais c’est comme cela que naissent les légendes me direz-vous ;)Pour l’heure, tout est donc sur les rails et c’est son guitariste, Jack Jones, qui est en charge de la première partie. Il se présente seul au micro (bien qu’il ait aussi l’habitude de se produire au sein de son groupe Trampolene). Mais ce soir, non. C’est bien seul, à la guitare ou pas, qu’il a décidé de nous proposer un mini Set un peu décousu, entre musique et poésie. Pourquoi pas. Bien qu’apparemment un peu dans le gaz tout de même le garçon.

Son micro est empli d’écho, et ça le fait marrer. Son look est celui d’un rockeur, mais sa musique donne bien plus dans la ballade (en tous cas pour le premier morceau). Par contre, ou c’est moi, où cela flirte allègrement avec la justesse. Du moins lorsqu’il s’accompagne à la guitare. Parce que, bien entendu, le problème ne se pose plus lorsqu’il passe au 100% Poetry, comme avec son To Be A Libertine. Poème écrit pour et/ou avec Pete Doherty (pas bien compris) … Alors, je dirais encore une fois : pourquoi pas ?! Sauf qu’exécuter ce genre de performance devant un public pas forcément, ou pas complètement anglophone, c’est tout de même un peu casse gueule. Résultat : trois gentils participants aux applauses sur la fin, tandis que le reste de la salle est plutôt en train de se marrer.

Et puis, en plus, il cause beaucoup entre les morceaux le bougre ! Une ambiance donc très décalée au final. Mais bon, d’un autre côté, comme c’est le guitariste du boss, il fait un peu ce qu’il veut ! Personne ne va venir le faire chier 😉 Ceci étant, c’est en plus globalement plutôt doux et cool. Avec un passage à capella pour The Gangway (tout de même un peu space pour être totalement honnête). Du limite slam avec Ketamine, présenté comme un nouveau poème (pour tous les accros dépressifs donc 😛 !). Mais surtout une reprise de Tonight Will Be Find (de Leonard Cohen) pas mal du tout sur le finish… Comme quoi ! Même si je lui trouve un rythme un peu trop mou à mon goût, malgré la clappe de L’Usine qui monte pour tenter d’énergiser le mouvement.

Il nous remercie d’ailleurs de cette belle participation, avant d’enchainer sur la dernière, qui va bénéficier du renfort de tous les autres musiciens de Doherty et même plus ! (Seconde guitare, basse et batterie). Tous de dos face au batteur. Et ça change forcément tout, en laissant présager du meilleur pour la suite de la soirée. Et je saluerait tout particulièrement la seconde guitare … d’un mec du staff. Avec une belle image de ces deux guitaristes, tête contre tête. Soirée à suivre…

Composition

  1. Your Brain
  2. To Be A Libertine
  3. The Gangway
  4. Ketamine
  5. Tonight Will Be Find (Leonard Cohen)
  6. Alcohol Kiss

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Pocket Album Four (avec Trampolene)

Site de Production

Ingrédients

  • Jack Jones : Chant & Guitare

Remerciements

  • Pierre @ Usine

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.