Avis sur un show

05 octobre 2015

Orphaned Land @ Korigan (Luynes)

Au nom du Père, du Riff et du Rock'n Roll !

  • 30
  • 1
  • 3
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 1 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Voilà bien deux ans que j’espérais voir un jour ce groupe en concert. Je ne le connais pas vraiment, mais savoir que Steven Wilson a produit un de leurs albums et qu’il l’a même joué en concert suffit à me donner l’envie de les entendre Live. Oui, je suis définitivement du genre à faire confiance aux goûts de mes artistes vénérés !

Ils ont déjà fait un passage en début d’année dans ce même lieu, mais hélas je l’ai su que bien trop tard 🙁 Ce fut une grande déception et presque un motif de dispute avec mon ami Vincent, grand fan devant l’éternel et qui ne m’avait pas prévenu, mais qui est tout pardonné avec cette date de rattrapage, rapidement inscrite dans mon agenda 😉

Ces deux concerts à peu d’intervalle pourront sans doute expliquer la faible audience de ce soir : nous sommes péniblement 50, pour une salle pouvant accueillir plus du triple. C’est un peu dommage pour une tête d’affiche si atypique et si renommée !

Par contre, j’avoue que j’appréhendais le retour au Korigan, salle qui m’avait laissé l’un de mes pires souvenirs de soirée, à tous les niveaux. Disons que c’était le mauvais soir, avec les mauvais groupes, dans une salle en piteux état à l’époque. Je suis d’ors et déjà rassuré en entrant : entièrement refait, l’espace est plus large et le son sonne carrément mieux.

J’avoue également avoir eu comme un début d’énervement à l’idée de devoir payer ma place pour pouvoir faire mon report. Si je peux comprendre la volonté de l’organisation de rentrer dans ses frais, j’ai aussi les mêmes impératifs : le jour où j’ai des dépenses de renouvellement ou de réparation de matériel, personne n’aidera à ce financement… Je préfère presque que l’on ne désire pas la présence de Concerts en Boîte, ce qui nous arrive tout de même fréquemment et je peux, hélas, le comprendre. Mais bon, je connais indirectement le bonhomme et sa politique ferme sur le sujet, et surtout je crève d’envie de voir Orphaned Land et d’en rendre compte, alors pour cette fois je ferme les yeux, en espérant secrètement que l’on se rendent compte un jour de l’intérêt d’un partenariat réciproque 😉

N’ayant pas la contrainte, ni même l’envie, de chroniquer des premiers groupes, j’avoue ne même pas les avoir trop écouté. La bière n’est pas bien chère et les retrouvailles avec mes amis primordiales, on attend donc tranquillement dehors l’heure de la montée sur scène de nos israéliens préférés. Pourtant, c’est l’entrée des choeurs allemands de Stimmgewalt Choir qui nous fait nous rapprocher de la scène. Vincent a les yeux qui brillent : il reconnait une reprise de Rammstein, groupe dont la barrière de la langue m’empêche encore de franchir le pas. Le choeur nous fait un second, puis un troisième morceaux, avant un dernier dédié à la bière !! Il ne nous en faut donc pas plus pour terminer avec eux notre troisième… Ou quatrième pinte. On ne compte plus ! La soirée s’annonce vraiment bien 😉

Puis voilà enfin les membres de Orphaned Land qui montent sur scène, sous un tonnerre d’applaudissements ! Y a pas à dire : ils ont la classe et Kobi Farhi, dans sa tunique de prêtre, est définitivement le maître de cérémonie. Ils occupent également parfaitement l’espace, avec une guitare à chaque extrémité avant de la scène, le choeur dans un angle arrière et la batterie dans le dernier coin.

Dès les premières notes, je ressens comme une vague d’amour qui déferle sur moi. Que cette musique est douce, belle et appelle à la paix ! La salle est plutôt remplie par un public métaleux, du genre tatoué, en rangers et blouson de cuir, qui contraste incroyablement avec le calme et la tranquillité en provenance de la scène. Mais, loin de vouloir du gros bruits, tout le monde est au contraire à l’écoute : certains dans leur bulle, comme en transe, tandis que d’autres accompagnent le groupe en chantant et frappant dans leurs mains.

Tout le concert sera d’ailleurs à l’image de ce premier morceau et rien ne viendra perturber cette atmosphère détendue et bon enfant.

En sortie de la salle, je serais carrément sur un petit nuage… Probablement aidé par la bière, mais pas que ! J’ai eu la chance de vivre ce moment hors du temps, où indéniablement les versions acoustiques viennent apaiser les âmes. Maintenant, j’espère entendre Live une version amplifiée des morceaux : Never Enough comme dirait The Cure !

Composition

  1. Intro : Stimmgewalt Choir : Engel (Rammstein)
  2.  The Irish Ballad
  3. Last Night Of The Kings
  4. Beer, Beer, Beer !
  5. Début du set : The Simple Man
  6. All Is One
  7. The Evil Urge
  8. Let The Truce Be Known
  9. Olat Ha’Tamid
  10. A’Salk
  11. Brother
  12. Bereft In The Abyss
  13. Building The Ark
  14. El Meod Na’Ala
  15. New Jerusalem
  16. A Never Ending Way
  17. Shamaim
  18. Sapari
  19. In Thy Never Ending Way
  20. 1er Rappel : The Beloved’s Cry
  21. Norra El Norra (Entering the Ark)
  22. Ornaments Of Gold

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Ce Concert s’inscrit dans la tournée Acoustic Tour 2015 – Unplugged tour with the Stimmgewalt Choir
  • Album défendu : All is One

Ingrédient

  • Kobi Farhi : Chant
  • Uri Zelcha : Basse
  • Matan Shmuely : Batterie
  • Chen Balbus : Guitare
  • Idan Amsalem : Guitare & Bouzouki

Remerciements

  • Vincent @ Copain 😉
  • Virgil @ Trendkill

Détails du show

Style musical : • FolkMusique du MondeRock

Production : • Trendkill Entertainment

Instruments : • BasseBatterieBouzoukiChanteurChoeurGuitare

Nationalité des musiciens : 

  • par

    20 juillet 2015

    Photo du concert

    Myrath @ Théâtre Antique (Arles)

    Découvrir ce soir Myrath Live fait partie de ces petits moments de plaisir qu'offre la vie. Car, si je ne connais absolument pas leur musique, leur nom a toujours pour moi fait écho à Nidhal, photographe de renom et ancien ...

  • par

    14 juillet 2010

    Photo du concert

    Anathema @ Piazza Duomo (Pistoia (Italie))

    Grand plaisir à découvrir Anathema live. Je les connaissais par l'album Judgement, qui est tout simplement excellent ! Loin d'être ridicule pendant leur set, ils m'ont surtout donné envie de les voir live pour un vrai concert ...

  • par

    08 novembre 2014

    Photo du concert

    Susheela Raman @ Akwaba (Châteauneuf de Gadagne)

    Second concert de cette tournée de 2014 et seconde belle claque !! Cette femme, et même plus généralement ce groupe, a définitivement le don de m'emporter sans effort dans leur musique. Aref est majestueux derrière ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.