Avis sur un show

20 juillet 2015

Myrath @ Théâtre Antique (Arles)

Première Escale en Tunisie ...

  • 6
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 1 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Les 3 premiers morceaux, dans les crashs barrières.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Découvrir ce soir Myrath Live fait partie de ces petits moments de plaisir qu’offre la vie. Car, si je ne connais absolument pas leur musique, leur nom a toujours pour moi fait écho à Nidhal, photographe de renom et ancien manager du groupe. En effet, à chacune des excursions parisiennes de Concerts en Boîte pour Anathema ou Steven Wilson pour ne citer qu’eux, je retrouve systématiquement ce sympathique photographe dans les crashs, où il va forcément parler de son dernier projet en cours avec Myrath ou de sa dernière tournée avec Dream Theater ! Et cette fois n’est pas coutume : ce sera d’ailleurs « à la maison » que je vais le revoir.

Alors forcément ma curiosité a été piquée. J’ai gardé le nom dans un coin de ma tête et ce soir va être l’occasion d’enfin découvrir ces deux groupes !
Dès l’entrée sur scène du groupe tunisien, premier en lice, je suis rassuré : c’est de la très bonne musique, avec une alliance assez parfaite d’un Rock un peu (beaucoup) musclé et d’une nappe légère de clavier orientale. J’avoue d’ailleurs avoir eu peur d’un côté un peu kitch au début, ou d’un mélange qui ne fonctionne pas, mais j’avais tout faux ! C’est incroyablement efficace et percutant.

Cette bonne impression est de plus accentuée par l’excellente présence de tous les membres du groupe sur scène. Chacun tient parfaitement son rôle et renvoie une très belle énergie au public. Malek Ben Arbia étant peut-être le plus réservé, mais c’est juste parce qu’il a un travail monstre à la guitare !
La seule toute petite ombre au tableau de ce soir sera, pour moi, la montée sur scène de la danseuse orientale Betül. Je trouve sa présence assez clivante et cloisonnante, comme s’il fallait à tout prix affirmer leur orientalisme, alors que la musique parle bien assez d’elle même. Mais, au plus profond de moi, je peux comprendre que sa danse est avant tout là pour célébrer ce concert festif avec sa sublime tête d’affiche et son cadre idyllique ! Alors je les excuse sans problème 😉 .

Etiqueté par Vincent :

Le Théâtre Antique d’Arles est, au même titre que les Arènes de Nîmes, un lieu magnifique et très prisé pour les festivals d’été. Par contre, les concerts typés « métal » y sont très rares. Je dis typés, car les 3 groupes présents ce soir à l’affiche ont une approche progressive du style.

L’honneur d’ouvrir la soirée revient aux tunisiens de Myrath. Forts de 3 albums, ils se sont créés une bonne fanbase en Europe et notamment en France.

Après l’intro de rigueur, le groupe débarque sur scène et fait résonner les premiers accords de son Heavy/Power aux accents orientaux. Les riffs sont puissants, groovy et souvent accompagnés de mélodies de guitare, d’instruments traditionnels ou de violons. L’ambiance générale et le style du groupe ne sont pas sans rappeler Orphaned Land, avec qui le groupe a d’ailleurs déjà tourné.

Les conditions n’étant pas optimales lorsque l’on ouvre sur ce genre de dates, les tunisiens s’en sortent plutôt bien. Même s’il débute en plein jour, ce qui ne permet pas d’avoir un jeu de lumière qui colle aux ambiances, le groupe compense par une bonne présence scénique et notamment un chanteur qui n’hésite pas à demander au public présent (restreint, le théâtre se remplissant encore) de donner de la voix. Certains fans sont d’ailleurs présents dans les premiers rangs et se font entendre. Une danseuse orientale rejoint également le groupe sur quelques titres.

Au final, Myrath offre une bonne prestation et mérite d’être revu dans d’autres conditions, en salle, où le groupe aura plus de temps et un jeu de lumières adéquat pour poser ses ambiances.

Composition

  1.  Sour Sigh
  2. Merciless Times
  3. Wide Shut
  4. Tales Of The Sands
  5. Madness Beyond the Stars

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Tales Of The Sands

Ingrédient

  • Elyes Bouchoucha : Clavier
  • Malek Ben Arbia  : Guitare
  • Zaher Zorgati : Chant
  • Anis Jouini : Basse
  • Morgan Berthet : batterie
  • Betül : danseuse (sur les derniers titres)
  • Kevin Codfert : claviériste d’Adagio

Remerciements

  • Alice @ Cargo de Nuit
  • Nidhal @ Myrath – pour les précisions

Détails du show

Style musical : • HardMétalMétal ProgressifMusique du MondeRock

Production : • Caramba SpectaclesVeryshow

Manifestation : • Les Escales du Cargo

Instruments : • BasseBatterieChanteurClavierDanseuseGuitare

Nationalité des musiciens : 

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.