Avis sur un show

18 février 2012

Nadéah @ Poste à Galène (Marseille)

Belle, talentueuse, pétillante, époustouflante même (et addict à Monoprix IKKS & Volvic) : Nadéah ... What else ?

  • 13
  • 1
  • 1
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.3 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 5.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Réclame d’avant concert

Ecrit le 21 Janvier 2012

Cela fait longtemps que la date est dans notre agenda : il est absolument interdit de louper Nadéah en concert dans le Sud !

C’est officiel depuis quelque jours : nous couvrirons ce concert. On espère y écrire de belles phrases et y faire de belles photos ! C’est notre coup de coeur de 2011 avec le phénoménal concert de Maubec.

Cette fois, la belle devrait avoir son groupe au complet et on s’attend à une ambiance hors de folie, avec un nombre impressionnant de surprises.

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle. Les premiers rangs étant plutôt compacts et n’ayant aucune envie de déranger, j’ai favorisé les longues focales debout sur mon tabouret en fond de salle.

La lumière ce soir était particulièrement difficile, très très contrastée. Le résultat est, en conséquence, moyen selon moi et pas à la hauteur de l’artiste et de sa lumière naturelle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Mais que c’est putain de bon un Concert de Nadéah ! Cette fille est boulversante, renversante, intéressante, vibrante et probablement encore plein d’autre adjectifs qui finissent par « ante » (à vous de les trouver 😉 !!!)

Nadéah est autant rockeuse que charmeuse et un live d’elle, c’est tout simplement 1h30 de bonheur !

J’écoute son album dès que j’ai une baisse de moral ou d’énergie : pour moi cet album et les concerts de cette artiste devraient être remboursé par la Sécu. Il y aurait, j’en suis sûr, moins de dépressif et plus de joie !

Si je ne mets pas un 6/6 à ce concert, c’est juste parce qu’à Maubec il y avait un grain encore plus fou, mais vraiment je fais le méga difficile et la fine bouche !

Je vais commencer à économiser : Je vais payer un cachet au groupe, pour un concert privé dans mon salon un soir de grisaille.

Etiqueté par Ysabel :

La salle du Poste à Galène se remplie gentiment … La scène est déjà en place, puisqu’il n’y a pas de première partie annoncée. Mais certains accessoires me parlent déjà de Nadéah comme, par exemple, la tête de Madeleine (mais qui a perdu ses cheveux semble-t-il …) Bref, soyons honnête : je n’en peux plus et je meurs d’envie de la revoir enfin … Et oui : Nadéah Je T’aime !!!!!

On sent que ça arrive. Une lampe torche scrute le public depuis les coulisses … Et puis la musique commence et la tornade Nadéah fait son entrée !! On commence fort, avec ce titre qu’il fallait oser trouver (tant il est à coucher dehors !) : I Burned A Cowboy At The Melbourne Airport, avec sa musique tonitruante qui semble déraper à chaque instant. Elle a l’air toute sage avec sa petite robe à froufrous noire et blanche qui dépasse un peu de son manteau noir … Mais telle que je la connais, la belle ménage le suspens !! Elle a déjà attrapé une baguette et commence à frapper sur tout ce qui lui tombe sous la main et surtout sur la batterie derrière elle. Les garçons entament un chœur irrésistible. Ses yeux pailletées brillent sous sa frange, dans tous les sens du terme. Une vrai petite cow-girl en bas résille. Moi, si j’étais un mec, je pense que je tomberais raide dingue de cette fille !!

Le sourire de Nadéah illumine tout sur son passage et balaie notre semaine de boulot d’un coup de baguette magique. Elle souffle avec espièglerie sur la mèche de sa frange qui la dérange, en levant les yeux au ciel et l’instant d’après, sa voix si pure s’élève avec juste quelques accords de guitare pour la soutenir … Et puis son énergie explose à nouveau. On passe du chaud, du brulant même à la douceur. C’est ça Nadéah. Et le tout avec un charme étourdissant et un talent infini.

Elle tire le fil de son micro, en lui parlant comme à un petit toutou et c’est Charles qui cours à son aide : «C’est toujours Charles qui aide quand on fait le bordel !!» Le manteau tombe et elle apparait sexy à croquer (mais est-ce vraiment une surprise ?!!) Elle nous propose une nouvelle chanson, assise derrière son clavier avec son tutu froufroutant. «Elle s’appelle One Way Lie. C’est une nouvelle chanson, donc si vous la voulez, ben faut pas acheter l’album … Mais le prochain. Enfin si, achetez … Y’en a plein d’autre sur l’album !!» Elle se met alors à envoyer une voix terriblement rock, mêlée à un soupçon de soul. Elle sait tout faire de toute manière ! L’émotion est saisissante. Un grand trait de mascara coule le long de sa joue. Elle est bouleversante. Cette fille est définitivement phénoménale … Quand elle reprend ses esprits, elle demande au garçon qui continue la clappe tout seul : «Tu veux venir faire tous les concerts avec nous ? Tu veux me marier ??» Attention Nadéah, ne pose peut-être pas ce genre de question 😉 !!

Après la tempête, le calme et la douceur reviennent. C’est fabuleux de voir comment elle est capable de faire monter des sentiments pareils, en nous retournant comme une crêpe. C’est magnifique. Mais très vite, elle repart dans son délire et nous présente Murphy, le copain de Madeleine (c’est pour ça … Il me semblait bien que sa tête de poupée avait perdu ses cheveux !!) Elle enfile une chemise à carreaux rouges (acheté chez Monoprix ! Et oui, Nadéah aime bien partager les détails de sa vie !!) mais à l’envers, pour en faire une sorte de camisole de force. Direction l’hôpital psychiatrique avec An Asylum On New Year’s Eve. En moins de deux, elle se retrouve avec une coiffure de folle, à force de s’agiter à grands coups de tête. Elle joue de la batterie dans le vide et il parait incroyable que ce soit la même personne que la douce jeune femme de tout à l’heure.

Avant de commencer Humdrum, qui va nous parler de toutes ces choses bien carrées de la vie, elle quitte ses chaussures. Si on continu comme ça, elle va finir en petite tenue notre belle australienne 😉 !! Elle commence à twister nonchalamment sur la scène, puis elle part à 100 à l’heure, devant un public médusé qui se met à chanter avec elle. Elle entame à présent une danse de possédée, encouragée par la clappe de la salle et en tire même la langue de plaisir.

Mais un concert de Nadéah ne peut s’entendre sans une autre de ses chansons au titre invraisemblable … Et c’est parti pour Pinot Noir And Poetry For Breakfast ! Elle chante quasiment à capella, au rythme de nos snaps. Cela tourne quasiment au spectacle de cabaret : Elle prend la pause, se retrouve pratiquement au milieu du public, ondulant sur la musique. «Vous voulez une petite histoire ? Qui parle anglais ? Ok : Vous vous êtes le traduction à la fin du concert !!» Et devinez ce qu’elle nous a inventé ? Et bien tout simplement l’histoire de Boucle D’or & la famille Ours, avec gestes et mimique !! Elle chante sans micro à présent, en nous faisant même une impro en contre voix, sur le public qui chante le refrain avec le chœur des garçons. C’est juste génial !

La clappe va continuer ainsi jusqu’à la fin du concert. La salle est hyper participative et c’est le pied ! (Avec même son super fan number one qui ne relâche pas un seul instant la danse). Elle semble si bien avec nous. «Je sais pas quelle chanson … Je vous dis l’histoire et vous dites, Ok ? Soit être fâchée d’être humain … Ça me fait chier de pas être parfait avec tout ! Ou l’autre, quand j’ai été virée d’Angleterre et c’est pour ça que je suis en France». Moi, je préfère la seconde, mais c’est la première (Song I Just Wrote) qui est choisie. Pas grave, parce qu’en fait, je les aime toutes les deux !! Elle reste seule avec sa guitare, David étant juste resté pour occuper le rôle de choriste. La voix de Nadéah est fabuleuse. Ce doit être ça ce que l’on appelle une parenthèse enchantée.

C’est tellement bien, qu’on va en profiter jusqu’à la dernière note. On continue ce set de rêve par une chanson d’amour, enfin à la Nadéah bien sûr !! «L’histoire d’un mec qui m’a promis tout … JC ! Et en fait, il m’a volé mon ordi, ma voiture, mes vêtements … Et mes médicaments !!» Elle illumine la salle avec son sourire. C’est juste la joie de vivre personnifiée et les 3 derniers morceaux vont nous embarquer dans son monde loufoque. Elle nous balance du rock plein la tête. Tout les univers musicaux lui vont comme un gant de toute façon. J’adore quand elle choisi d’évoluer dans ceux qui sont un peu parallèles et surtout déjantés, le tout interprété avec toujours l’air le plus sérieux du monde. Elle nous a même gardé un morceau de choix pour la fin. Amorce Odile comme un flamenco trash et attention : tout le monde les bras en l’air et ça doit claquer !! Elle réussi même à intégrer dans sa chorégraphie ses demandes de réglages à l’ingé son (comment pourrait-il résister ?!!) et le flamenco tourne en un charleston-twist, que elle seule peut danser en fait.

L’ambiance a tellement tourné à la folie générale, que la demande de rappels commence avant même qu’ils aient quitté la scène. «Bah, on s’en va et vous refaites la même chose !» Et quand elle revient : «Ohh! Quelle surprise 😉 !!»

On commence par un blues de son dernier album (Venus Gets Even). Elle s’installe au clavier pour cet hommage à un ami tétraplégique et demande le silence. Even Quadriple-Gics Get The Blues, c’est juste un pur moment de poésie, sans Pinot Noir celui-ci. Sa voix devient presque tremblante dans l’émotion, à vous en donner des frissons. Et puis, on a aussi droit à son prochain single (qui sort dans un mois) en exclu : Nobody But You n’a jamais été joué à Marseille … Et ce n’est rien que pour nous ! Il y a de tout dans cette salle, des amoureux enlacés, des groupes de copines, des garçons qui regardent Nadéah les yeux plein d’envie … Mais tous ont quelque chose en commun : des regards qui pétillent et des sourires radieux qui illuminent les visages. Nadéah est peut-être tout simplement le remède infaillible à la morosité et à la grisaille du quotidien.

On se laisse ainsi portés, mais il va falloir abandonner la belle. La dernière sera évidemment déjantée : une chanson sur les bébêtes et leurs papattes ! Elle s’éclate. Elle est folle. Je l’adore !! On termine en imitant avec elle toute sorte d’animaux et cela devient de plus en plus compliqué. Elle saute dans la salle, danse, embrasse, remercie … Alors que c’est nous qui avons passé une soirée de rêve ! Alors merci à toi Nadéah. Je ne peux qu’avoir un pincement au cœur en la voyant repartir en nous envoyant des baisers, ses chaussures à la main … Cette fille est absolument merveilleuse …

Composition

  1. I Burned A Cowboy At The Melbourne Airport
  2. Ain’t Got Time
  3. Hurricane Katrina
  4. One Way Lie
  5. Suddenly Afternoons
  6. An Asylum On New Year’s Eve
  7. Humdrum
  8. Pinot Noir And Poetry For Breakfast
  9. Whatever Lovers Say
  10. Song I Just Wrote
  11. At The Moment
  12. Gett Off
  13. Scary Carol
  14. Odile
  15. 1er Rappel : Even Quadriple-Gics Get The Blues
  16. Nobody But You
  17. L’exterminateur

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Get Even Tour  qui se termine le 31 mars à La Tranche sur Mer
  • Album défendu : Venus Gets Even

Site de Production

Site officiel : http://www.nadeah.com/

Ingrédients

  • Nadya Miranda : Chant & Guitare
  • David Chalmin : Guitare
  • Oliver Smith : Contrebasse
  • Olivier Ferrarin : Batterie

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Romain @ Cinq7
  • Lionel @ Poste à Galène

Appellations d'Origine Contrôlée

  • par

    23 juillet 2013

    Photo du concert

    Nadéah @ Parc de Drouille (Manosque)

    Il m'est physiquement impossible de résister à l'envie d'assister à un concert de Nadéah à moins de 2h de voiture ! Depuis maintenant 3 ans, je trouve cette voix envoûtante et chaque concert est un ...

  • par

    25 août 2012

    Photo du concert

    Nadéah @ Domaine d'O (Montpellier)

    Piouhhh ! Mais quel concert, quelle générosité et quelles bonnes vibrations ! Nadéah confirme concert après concert être une artiste à part ! Elle est aussi folle que douée, aussi douce qu'énervée ! Son charme ...

  • par

    12 octobre 2011

    Photo du concert

    Nadéah @ La Gare (Maubec)

    Probablement le plus beau coup de coeur de l'année. J'avais pourtant déjà vu Nadéah en première partie de Yodelice en Mars et si j'avais senti une parcelle de cette énergie, son set relativement court n'avait ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Ferrarin, pas Ferrara

    • VA:F [1.9.22_1171]
      0
      0

      Bonjour …
      C'est corrigé … Merci pour cette active participation.
      Au revoir.

      (Ps : Au plaisir d'un prochain "échange" !!)