Avis sur un show

23 juillet 2013

Nadéah @ Parc de Drouille (Manosque)

Nadéah : Un peu ... Beaucoup ... A la folie !

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.7 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 5.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Trois premiers morceaux dans les crash barrières, puis librement depuis les tribunes. Compte tenu de la densité de la foule, je me suis sagement mis à la table de mixage pour quelques shoots. Je ne commenterai pas l’attitude du photographe officiel du festival : Il vaut mieux en rire !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Il m’est physiquement impossible de résister à l’envie d’assister à un concert de Nadéah à moins de 2h de voiture ! Depuis maintenant 3 ans, je trouve cette voix envoûtante et chaque concert est un moment unique. Le genre de truc que l’on ne va jamais plus vivre.

La tâche est ardue pour Nadéah ce soir, puisqu’elle doit conquérir les 10 premiers rangs de pré-ado sans poils venus pour applaudir la jeune Tal ! Et puis la belle australienne n’a qu’un petit set : Alors pour nous c’est largement suffisant, puisqu’une note suffit pour laisser le charme agir, mais ce sera peut-être un peu plus long pour les lobo-Tal-isés ! (Je taquine, car c’est un public jeune très gentil et qui semble ouvert).

Même si je n’ai pas pu bien assister au concert, car j’ai perdu beaucoup (trop) de temps pour atteindre la console, ou également à attendre en arrière de scène, mais ce que j’ai vu reste à l’image de tous mes concerts de cette transfuge de Nouvelle Vague : Une beauté fatale qui chante diablement bien et aux attitudes fabuleuses. C’est simple, c’est la Dave Gahan féminine !!

J’imagine que mon prochain concert sera pour la présentation du nouvel album en cours de production. L’écoute des quelques nouveaux morceaux ce soir laisse présager un passage à du plus rock, du plus brut de fonderie … Ce n’est pas pour me déplaire !

A suivre donc … Encore et pour toujours….

Etiqueté par Ysabel :

Alors pour commencer, soyons objectifs : si nous nous sommes là ce soir pour Nadéah, le public qui est déjà bien en place à notre arrivée pour ce concert gratuit organisé par les Musiks à Manosque est, lui, clairement venu pour Tal. Tout ce petit monde est collé à la barrière une heure avant. Ça crie son nom en chœur … Et c’est surtout plein de petites minettes qui ne composent absolument pas le public habituel de la belle australienne ! Mais qu’à cela ne tienne, même si elle assure la première partie, il ne faut définitivement pas l’oublier et surtout en profiter un max (Oui Oui … La suite me fait un peu peur, je l’avoue !)

Petit annonce pour commencer cette soirée «Fille», qui démarre donc avec le Rock de Nadéah. Bas résille, longue écharpe, baskets et maracas (bon je suis un peu déçue qu’elle ne nous ai pas amené le maracas-pot de confiture de son dernier teaser … Mais je prends sur moi 😉 !)

Démarrage avec guitare, basse et batterie. Une jolie clappe qui commence aussi derrière moi. Et une Nadéah très Rock effectivement, mais paradoxalement très sage aussi en ce début de Set. Elle lance une voix claire et un peu nostalgique, avant que batterie et guitare ne s’emballent avec elle sur Met A Man (une nouvelle chanson, rien que pour nous).

Elle laisse tomber son écharpe et prend sa guitare, en n’oubliant pas de prendre des nouvelles de nous … Le public étant très jeune, il lui répond instantanément par un très grand Oui ! Et elle nous embarque pour une belle ballade Folk, tout sourire et dans une fumée qui tourbillonne tout autour d’elle. La musique s’emballe pour gagner le pays du Rock, avec les musiciens qui nous font les Boys (quels beaux chœurs !) et elle qui veille sur eux d’un œil bienveillant.

On passe ensuite à la guitare électrique, pour un de ces petits airs espiègles dont elle a le secret. Et puis non finalement plus de guitare, mais un micro en main pour un At The Moment tout en sensualité coquine. Elle se dandine sur scène juste devant nous, avant de nous proposer un petit cours de chant sur ses vocalises de bel oiseau, accompagnée de son tambourin et surtout du plus ravissant des sourires. Elle est, comme toujours, captivante et charmante, avec les cordons en vichy bleu de son maillot de bain qui dépassent de son débardeur et son air mutin lorsqu’elle se met à siffloter dans la brise. Descendant même sur un bloc de l’inter-scène pour être encore plus proche de nous depuis ce perchoir improvisé.

On continue sur notre lancée avec du Rock pétillant et Old School juste ce qu’il faut. Les garçons l’encadrent. Ils mettent le feu au carré de scène qu’ils occupent tout devant, à renfort de grands mouvements de bras et de saccades musicales. Elle nous demande de tous mettre les mains en l’air et commence l’intro de Odile à capella … Et voilà ça y est, comme à chaque fois je me mets à l’imaginer sur son petit vélo, comme dans sa vidéo 😉 ! (à voir sans faute si ce n’est pas déjà fait !) Petit solo de guitare de la Miss … Et oui, le Rock n’ Roll la gagne, et elle vient nous voir, micro en main et guitare toujours en bandoulière, en envoyant une voix qui se casse sur la fin : Ça c’est du Nadéah comme on l’aime ! Rock et gentiment déjantée, faisant vraiment son show ce soir et définitivement de plus en plus «musicalement musclée». Les riffs de guitare montent en puissance, pour une intensité que je ne lui connaissait même pas : Et, décidément, elle saura toujours m’étonner et me combler de plaisir avec ses folles danses échevelée.

Elle nous présente Mr Do Brasil «Pour ceux qui ne savent pas» à la guitare (Diogenes Baptisttella à la ville) et Antoine Simoni à la basse, puis son batteur torse nu (et oui les filles !) et clope au bec. Puis arrive Ordinary, qui se fait douce, voir même poignante. Une de ces chansons qui vous donnent un petit pincement au ventre … Parce que ça aussi elle sait le faire comme personne, les cheveux en désordre, les yeux plantés droit devant et la voix qui entre vous pour vous parcourir de haut en bas.

Un peu de guitare sèche. Un merci à Laurence «qui a trouvé une guitare de secours pour remplacer celle qui a été décapitée» (les joies des tournées j’imagine !). Le bassiste passe au clavier et le rythme de Run (encore un nouveau morceau) apparait plus lascif et plus pénétrant encore, nous faisant passer de la pétillante Nadéah de tout à l’heure à la jeune femme grave de maintenant. Des bras levés commencent à s’agiter doucement et moi je recommence à frissonner.

Mais ces moments de grâce sérieuse sont toujours de courte durée et va s’en suivre une vrai chanson de foldingue, comme je les aime. Les trois garçons chantent avec elle, qui se met à glousser et même à crier par moment. C’est du pur bonheur. Elle chante. Elle parle. Elle produit toute sorte de petits sons et bruits plus farfelus les uns que les autres, grattant énergiquement les cordes de sa guitare et finissant sur une «façon» de comptine.

Elle nous balade ainsi, semblant vouloir nous embarquer dans une sombre histoire où le Rock tournoie avec le vent et la fumée. Puis Nadéah passe au clavier, un genou plié sous elle, dans une attitude charmante qui lui va si bien. Elle nous donne tout et il ne nous reste plus à nous qu’à profiter de ce spectacle qui nous est offert. Elle revient sur les devant de la scène à pas de chatte. Musique psychédélique et tambourin. Les guitares se font plaisir. Elle est presque sauvage à présent. Décidément un Set Rock et qui lui va comme un gant (après, qu’est-ce qui ne lui va pas aussi ?!?).

Encore des remerciements avant la dernière et un rendez-vous donné «Derrière la colline» pour la voir après le concert. Elle s’est remise au clavier pour une dernière chanson plus douce, qui fait la part belle à sa voix si troublante. Et j’ai même l’impression que la belle a finalement réussi à conquérir totalement le cœur du public de Tal !! (Bon après, moi je suis venue pour elle alors …) Elle nous fait croire à une fin qui n’en est pas une et fait ainsi repartir une bien belle clappe qui n’en finit pas de nous enchanter. C’est juste époustouflant, comme à chaque fois, et le final est une tuerie musicale en plus, avec un batteur déchaîné et des guitares qui semblent même pousser de véritables cris. Bon, le bilan : Début de soirée plus que réussi … Mais que va-t-il en être de la suite …

Composition

  1. Met A Man
  2. Ain’t Got Time
  3. At The Moment
  4. Whatever Lovers Say
  5. Odile
  6. Darling
  7. Ordinary
  8. Run
  9. Scary Carol
  10. Kansas
  11. Unknow
  12. Nobody But You

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Get Even Tour
  • Album défendu : Venus Gets Even

Site de Production

Site officiel : http://www.nadeah.com/

Ingrédients

  • Nadya Miranda aka Nadéah : Chant & Guitare
  • Diogenes Baptisttella : Guitare
  • Antoine Simoni : Basse
  • Olivier Ferrarin : Batterie

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Philippe @ Association à L’affiche
  • par

    25 août 2012

    Photo du concert

    Nadéah @ Domaine d'O (Montpellier)

    Piouhhh ! Mais quel concert, quelle générosité et quelles bonnes vibrations ! Nadéah confirme concert après concert être une artiste à part ! Elle est aussi folle que douée, aussi douce qu'énervée ! Son charme ...

  • par

    18 février 2012

    Photo du concert

    Nadéah @ Poste à Galène (Marseille)

    Mais que c'est putain de bon un Concert de Nadéah ! Cette fille est boulversante, renversante, intéressante, vibrante et probablement encore plein d'autre adjectifs qui finissent par "ante" (à vous de les trouver ;) !!!) ...

  • par

    12 octobre 2011

    Photo du concert

    Nadéah @ La Gare (Maubec)

    Probablement le plus beau coup de coeur de l'année. J'avais pourtant déjà vu Nadéah en première partie de Yodelice en Mars et si j'avais senti une parcelle de cette énergie, son set relativement court n'avait ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.