Avis sur un show

05 juillet 2011

Yodelice @ Parc François Mitterrand (Châteauneuf les Martigues)

Un concert de toute beauté !

  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

3 première chansons dans l’espace entre la scène et le public. J’aurais probablement dû prendre un peu de recul mais le temps me manquait. A noter que les premiers titres étaient en fin de journée et que donc la lumière était assez bizarre, faisant un ensemble qui manquait cruellement de contraste.

Je me suis surtout concentré sur Maxim. Les rares photos faites des autres membres ne m’ont pas satisfait et n’ont pas été retenues pour cette chronique. C’est un peu dommage mais en même temps Maxim dégage tant, qu’il attire irrémédiablement le regard et l’objectif.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Après la mini déception d’Istres, j’avais envie de revoir une troisième fois ce doux clown qui m’avait tant ému à Nîmes. C’est donc le troisième concert en une année et ce soir j’ai retrouvé l’énergie que j’avais découverte en première partie de M. Le groupe semble détendu, rageur et en totale communion avec son public ; les riffs de guitares sont beaux sans être trop long ; la musique est énergique sans être brouillon.

Je pensais voir le groupe après Deportivo, mais en fait le concert a commencé à 21h30, pour durer une grosse heure. Bien trop court pour un concert d’une telle qualité ! On en redemande et c’était l’avis de bien des jeunes demoiselles du premiers rangs, qui feront des pieds et des mains pour tenter de l’approcher en fin de soirée.

Je ne serais pas contre un quatrième concert ! Je vais attendre sagement le prochain passage dans le Sud et je surveillerai également les bacs à Cds pour un prochain album.

Une mention toute spéciale à ce sympathique festival au cadre idéal !

Etiqueté par Ysabel :

Une belle découverte ce soir …. Le Festival Sous Les Pins. Alors des pins, il y en a partout !! Et puis du sable, des cigales : bref, c’est l’été (On y est) et franchement, c’est le pied ! Sans parler de cette belle scène qui se dresse dans le ciel couchant. Promesse d’une belle soirée ma foi.

Le monde de Yodelice est déjà en place. L’arbre à guitare n’attend plus que son maître et celui-ci ne tarde pas à faire son entrée dans un nuage de fumée. Il a revêtu sa tenue de parade : veste à large rayures noires et blanches, plume blanche en panache au chapeau et larme noire sur la joue. Je retrouve cette impression d’univers mystérieux de la dernière fois, à L’Usine d’Istres, mais en plus vivant … Et je dois dire que ça me plait bien. Il a quitté ce personnage un peu trop statique qui paraissait un peu emprunté, pour apparaitre au milieu de cette forêt (la vrai, la fausse, tout se mélange) avec des airs de loup garou, tête au ciel et bouche ouverte, entouré d’éclairs et de tonnerre. Il semble pris dans une tempête magique et féérique. Sublime !!

Tous les personnages sont en place maintenant : le batteur avec ses plumes d’indien (seule touche de couleur dans ce monde en noir et blanc), le violoncelliste en haut de forme (mi-homme mi-automate) et le bassiste avec son masque noir peint à même la peau. Même le préposé aux changements de guitares se balade avec une cape … Ils sont magnifiques dans ce décor.

La musique réussi à mêler émotion, énergie, puissance : tout y est. La voix de Maxim, quand elle se casse, est incroyablement poignante. Ils réussissent tous les quatre ce tour de force qui consiste à allier une efficacité et un professionnalisme sans faille avec une intensité énorme. En plus : c’est beau, c’est classe … Que demander de plus ?!!

Le public ne s’y trompe d’ailleurs pas une seconde. Tout le monde est ravi : de la gamine sur les épaules de son papa, au petit couple d’amoureux, en passant par les jeunes et les moins jeunes … Tout le monde prend un réel plaisir ce soir. Et quand il vient jouer les rockeurs juste au bord de la scène, c’est un pur plaisir que de voir tout le monde se mettre à sauter, à danser, à chanter. Alors, comme il le dit lui-même, on est pas beaucoup, mais on s’éclate !!

A chaque morceaux son bout d’histoire. A chaque histoire, sa mise en scène … Et nous, on assiste à ce concert en forme de conte, sous les regards bienveillants de la guitare aux yeux de chouette. Pour moi, la musique de Yodelice, c’est comme un film qui se déroule. Je suis dans O’Brother des frères Coen ou dans un univers à la Tim Burton.

Quand démarre Midnight Radio, Maxim est seul avec sa guitare dans une lumière qui l’éclabousse de petites étoiles. Sa voix vous attrape le coeur sans qu’il ait besoin d’en faire des tonnes. Ses solos de guitare sont un réel plaisir. C’est lui qui pose le décor et nous, on embarque, on suit la danse.

Au moment d’entamer Lady In Black, ils vont tenter un petit «rapprochement». A savoir, chacun quitte sa place pour gagner le devant de la scène, avec un instrument plus maniable si besoin, et nous avons droit à une belle petite cession acoustique, tout en contre voix, maracas, guitare et tambourin … Le public est aux anges et les cris de plaisir qui vont éclater à la fin vont arracher un joli sourire à notre chanteur fantomatique.

Le mélange des sons, des rythmes, des inspirations, l’association de cordes et de BeatBox … Tout un ensemble qui trouvent semble-t-il un écho en chacun de nous. On oscille en permanence entre incantations célestes et danses vaudou entêtantes, allant même jusqu’à des gesticulations de possédés. Et lorsque qu’arrive la fin du set, on a même pas vu le temps passer. Alors il n’est évidemment pas envisageable de les laisser partir comme ça.

On redémarre les rappels sur la fameuse BO des Petits Mouchoirs (de Guillaume Cannet, dont la compagne, Marion Cotillard, sévit régulièrement avec Maxim sous le doux nom de Simone). C’est un tête à tête entre lui et nous. Un très, très joli moment d’émotion, sans chiqué ou tralala, avec un public ravit qui illumine la nuit avec toute ces petites lumières de portable (il faut bien remplacer les briquets … Loi Evin oblige !!)

Puis ils reviennent tous avec un p’tit air de chez eux (et oui, pour ceux qui l’ignoraient, les membres de Yodelice viennent de Spookland … Maintenant vous le savez !!) où l’on danse allègrement le Boogy-Woogy. Alors, c’est parti pour la super choré, avec un échalas dans les premiers rang qui se fait brancher : «Toi, tu es trop grand. Si tu ne montres pas l’exemple, je suis dans la merde !!» Le tout va finir en pogo tout doux et bon enfant, mais très rigolo. Il y a vraiment une ambiance du tonnerre jusqu’à la fin. On va se quitter comme ça, dans la bonne humeur et le plaisir, après un dernier morceau à la Ennio Morricone (belle trouvaille que cette adaptation rock de la musique Western Spaghetti !!) et non sans oublier de participer à un «Joyeux Anniversaire» improvisé en l’honneur de Sébastien, le violoncelliste.

Une très belle soirée qui me réconcilie définitivement avec Yodelice qui m’avait un peu laissée sur ma faim la dernière fois … Merci Maxim.

Composition

  1. Breathe In
  2. Insanity
  3. Noise
  4. My Blood Is Burning
  5. More Than Meets The Eyes
  6. Midnight Radio
  7. Shadow Boxing
  8. Lady In Black
  9. Sunday With A Flu
  10. The Otherside
  11. Experience
  12. Wake me Up
  13. 1er rappel : Talk to Me
  14. Wrap It up
  15. White Page

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée d’été Cardioid Tour qui se termine le 19 Août au Festival Frequency (Autriche)
  • Album défendu : Cardioid

Site de Production

Site officiel : http://www.yodelice.com/

Ingrédients

  • Maxim Nucci : Chant, Guitare
  • Sébastien Grandgambe : Violoncelle
  • Xavier Caux : Basse
  • Maxime Zampieri : batterie

Remerciements

  • Stefan @ ConcertAndCo
  • Laurence @ Festival sous les pins
  • Fabrice @ Festival sous les pins

Détails du show

Style musical : • BluesÉlectroPopRock

Label : • Mercury

Production : • Auguri ProductionsVirada

Musicien sur scène : • Maxim NucciMaxime ZampieriSébastien GrandgambeXavier Caux

Manifestation : • Festival sous les Pins

Instruments : • BasseBatterieChanteurGuitareVioloncelle

Nationalité des musiciens : 

  • par

    03 juillet 2014

    Photo du concert

    Yodelice @ Arènes (Nîmes)

    Que de bonnes raisons d'avoir la pêche ce soir : un plateau de rêve, des conditions de shoot uniques et un lieu magique ! Cette soirée n'est d'ailleurs pas sans me rappeler une autre sublime ...

  • par

    31 janvier 2014

    Photo du concert

    Yodelice @ Moulin (Marseille)

    Sublime concert de Yodelice. Nous avions quitté le groupe en 2011 et nous le retrouvons cette année avec le plus grand des plaisirs. Il n'est plus tout à fait le même, sans être radicalement différent ...

  • par

    09 octobre 2014

    Photo du concert

    Yodelice @ Silo (Marseille)

    Sauf erreur de comptage, c'est mon sixième concert de Yodelice ce soir, et mon troisième de la tournée ! On pourrait donc croire que j'en suis gavé, mais force est de constater que l'artiste possède un ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.