Avis sur un show

18 mars 2016

NACH @ L'Usine (Istres)

Ferme Les Yeux C'est Magique ...

  • 67
  • 2
  • 1
  • 2
  • 5
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement, sans déranger ni le public, ni les artistes.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

En fait, j’ai découvert Anna Live en compagnie de son frère -M-, sur sa tournée de 2009. Elle n’avait alors pas de vrai rôle scénique, à la différence de son second frère, Joseph, qui lui s’en donnait à coeur joie.

Alors ma vraie rencontre avec l’artiste NACH restera toute ma vie gravée dans ma mémoire : c’était la première de la Famille Chédid à prendre place sur la scène du Théâtre de Verdure de Gémenos, pour une intro au piano, éclairée d’un simple spot, sur Ce Qu’ils Deviennent. C’était beau, émouvant et prenant… Et voir ensuite le reste de la famille qui, petit à petit, la rejoignait, pour chacun apporter son instrument et son émotion ! Du pur bonheur en barre.

Désirer la revoir après ce choc émotionnel est donc forcément une évidence… Et voilà que L’Usine, ma salle fétiche et historique, programme cette pépite un vendredi soir. Le rendez-vous est pris.

Je ne pouvais pas être déçu et, en effet, je fut un homme comblé ! NACH en Live, c’est un hymne à la vitalité et à la joie. Cette petite demoiselle pourrait être l’égérie de SodaStream, tant elle apporte du pétillant et du pep’s à la vie. Il faut la voir derrière son clavier, avec son regard complice qui nous lance avec espièglerie des « Si vous croyez que vous allez vous reposer, attendez la suite ! ».

Enfin, il faut saluer le trio de drôle de dames qui accompagne la belle ! Sur ce point aussi, aucune fausse note et chacune dans son rôle apporte son lot de plaisir.

Vous l’aurez compris, NACH et son équipe sont Le Groupe qu’il ne faut pas rater sous aucun prétexte en 2016 !

Etiqueté par Ysabel :

Je dois avouer que je suis impatiente de voir et d’entendre la benjamine de la Famille Chédid seule en scène. J’adore sa voix. Son tempérament. Sa joie de vivre … Et la petite salle de L’Usine est, je pense, un écrin parfait pour cela, avec une scène aux instruments colorés et ludiques qui se met en place devant nos yeux. Rideau pailleté et lettres de NACH entrelacées … Voilà, son univers pétillant et girly la précède.

En plus, c’est un groupe 100% filles qui débarque (c’est bon ça !), avec une Anna habillée comme dans son clip Je Suis Moi, robe noire, ceinture miroir, collier coloré et perchée sur de vertigineux talons. Elle est jolie comme un cœur, debout derrière son clavier décoré de formes géométriques en couleur, l’air mutin, le sourire aux lèvres … Le visage et le corps d’une expressivité rare. Sans oublier cette voix, avec laquelle elle joue dès l’intro, qui est juste superbe. Oui, ça commence déjà très fort avec Love.

Nach chante, interprète, fait danser ses bras, sourit et donne tout à cette salle qui frappe dans ses mains, en poussant des cris de joie. Cette fille, c’est la vie même. Un véritable rayon de soleil (et on s’y connait en soleil par ici 😉 !) Saluant au passage le déhanchement de certains, qui semble lui indiquer que nous sommes sur la bonne voie. Celle d’un concert dans lequel tout le monde va prendre le plus grand des plaisirs. Et c’est alors son déhanché à elle qu’elle va exercer auprès de chacune des trois filles qui l’accompagnent.

Avec Je Te Veux, la musique se fait un peu plus languissante et la voix encore plus groovy. Anna nous embarquant, sans la moindre difficulté, dans son univers poétique de fille. Fille de personne, ni sœur de personne ce soir. Non. Juste Nach. Et ce n’est pas rien. C’est même que du bonheur.

Puis elle reste un peu seule au clavier. Répondant : « Emma, où es-tu ?! » à ceux qui chantent avant qu’elle n’ait commencé. Tout est soyeux. Enveloppant. Pétillant. Doux et festif à la fois. C’est un pur moment de félicité que ce concert … Une petite parenthèse enchantée. Une bulle de savon aux mille reflets. Elle nous demande alors lesquels de nous ont suivi leur tournée familiale, parce qu’elle a eu la chance d’y partager une chanson de son père, qu’elle veut nous offrir à son tour ce soir : Les Absents Ont Toujours Tort. Dans laquelle on retrouve toute la poésie de Louis Chedid, allié à son bluesy à elle.

C’est alors qu’elle décide d’introduire la cinquième musicienne de la soirée : La Machine ! Elle n’a pas encore de nom, mais nous pouvons essayer de la baptiser ensemble. Et, après délibération, ce sera Yolande (ou machine) … En tous cas : c’est Son Moment 😉 Celui de Lève-Toi. Avec, au passage, un tonnerre d’applaudissement pour Jeff, venu installé un drum supplémentaire. Et pourquoi cet instrument de plus ? Pour un morceau d’échauffement, avec quelques mouvements pour se mettre en épaules et en jambes. Mais aussi une musique pour se rapprocher, s’enlacer et se réchauffer… Juste un peu de bonheur à partager. Nach prenant possession du dit drum, féline et enjouée, avant de repartir de plus belle au clavier, pour terminer sur le plus mutin des déhanchés.

Autre univers avec A Toi Mon Etranger, poème écrit il y a deux ans, qui revêt à présent une dimension particulière à ses yeux (au regard de l’actualité) et qu’elle est très heureuse de nous chanter. Elle, tout à la fois femme fatale au regard séducteur et femme enfant au sourire joueur … Et j’adore cette manière qu’elle a de se baisser, comme pour esquiver les coups invisibles renvoyés par la musique. Introduction visuelle parfaite pour Le morceau, annoncé comme décomplexé et fait pour découvrir son corps. Mais elle va nous montrer comment faire pour chanter et faire que notre fameux corps ne fasse qu’un avec le cosmos ! (rien que ça). Alors, pour être honnête : pas évident à faire, mais un véritable plaisir de regarder notre Anna qui déclare tête haute « Je Suis Moi, rien que moi ». Une vrai bête de scène, qui n’est pas sans me rappeler la nature d’un certain -M- et cette manière qu’ils ont tous deux d’emmener le public avec simplicité, vérité et dans le plus sincère des partages. C’est justement pour tout ça que cela marche si bien.

Dernier morceau du Set (la vache : déjà ?!) … Mais quand le public commence seule Oh Oui Je T’aime, elle menace de démissionner ! Le clavier pivote sur le côté et elle se retrouve alors face à la plus heureuse des salles, micro en main. Nach s’amusant à la fois avec nous et Yolande La Machine (ou Nachette … Je ne sais plus ma pauvre Liliane !) Et quelle chorée de toutes les quatre en devant de scène : elles sont trop belles. Alors si ça, ce n’est pas le plus joli des vendredi soirs, je ne sais pas ce qu’il vous faut !

Leur retour pour les rappels est rapide, et Nach nous fait une drôle de demande : que tout le monde soit assis, sur scène comme dans la salle … Tiens, cela me rappelle un certain concert d’anthologie de Babet au Cago de Nuit, durant lequel les rappels avaient été transformés en un second Set (quasi à l’identique), mais en acoustique et tout le monde assis… Du bonheur en barre ! Même configuration donc, avec un mini clavier pour Laurie et des snaps pour Anna, Clémence et Swanny. Le tout à capella, dans le plus religieux des silences. Magique.

Quant à la dernière, ce sera une reprise de Pierre Vassiliu, précédée d’un casting d’au moins huit danseurs. Enfin, plutôt de danseuses et d’un chanceux garçon au milieu de toutes ces jolies filles. Et quel groove encore une fois. Avec, il faut bien le dire, une chorée super organisée sur la gauche et un côté plus « jardin d’enfants » sur la droite 😉 Mais ce qui est certain, c’est que l’ensemble est parfait ! C’est d’ailleurs également l’avis d’Anna, qui remercie tout le monde et qui nous remercie pour cette belle soirée. Alors j’ai envie de lui répondre : plaisir partagé Mademoiselle Chedid, grandement partagé même !!

Composition

  1. Love
  2. Âme Mélodique
  3. Cœur De Pierre
  4. Je Te Veux
  5. Ce Qu’ils Deviennent
  6. Les Absents Ont Toujours Tort (Louis Chedid)
  7. Lève-Toi
  8. Juste Là
  9. A Toi Mon Etranger
  10. Je Suis Moi
  11. Oh Oui Je T’aime
  12. Rappel : T’es Haut
  13. Qui C’est Celui Là (Pierre Vassiliu)

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Nach

Ingrédients

  • Anna Chedid aka Nach : Chant & Clavier
  • Laurie Xhaard : Clavier
  • Clémence Lasme : Basse & Clavier
  • Swanny Elzingre : Batterie

Remerciements

  • Marine @ Auguri

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

En place pour Nach !!!!! Trop heureux ;)

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2
    image gravatar rajoute :

    Magnifique chronique qui retranscrit un magnifique concert ! Anna, c’est une grande artiste. Quant à son espièglerie, elle ne va pas sans rappeler celle de Jojo 🙂

    Et puis, ayant fait partie des danseuses, ça change de voir sa tête dans une chronique post-concert !

    Merci pour ce témoignage

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Jojo est le prochain de la famille sur notre liste.. nous l’avons un peu loupé jusque là mais nos radars sont maintenant actifs !

      • VA:F [1.9.22_1171]
        0
        2
        image gravatar rajoute :

        Alors Jojo (et aussi sa chérie Chat d’ailleurs) c’est clairement mon chouchou ! Il est génial (et ne va pas sans rappeler sa sœur niveau espièglerie). Il sera à l’affiche du festival gratuit de Dieulefit dans la Drôme en aout, festival dont la Marraine est Anna 🙂 J’espère pouvoir y aller, c’est un peu loin de Marseille, mais pour y avoir vu Chat l’année dernière, ça vaut le déplacement ! Et puis, pour l’instant, aucune date n’est annoncée dans le Sud-Est

        • VN:F [1.9.22_1171]
          0
          0
          image gravatar rajoute :

          Laurence,
          Grand merci pour l’information sur le festival Dieulefit, date qui ne passait pas dans nos radars à concerts.
          Mon petit doigt me dit que Concerts en Boîte y sera, tout allant très vite avec des emails aux bonnes personnes !

          ………. affaire à suivre………

          • VA:F [1.9.22_1171]
            0
            0
            image gravatar rajoute :

            De rien Arnaud, je suis bien informée ^^ Je crois que Madame la Maire de Dieulefit est très accessible, et l’instigateur du festival n’est autre que Guillaume Ananda, complice de Nach 🙂 Un festival familial en somme (Selim y a mixé la 1ère année, Anna a joué la 2ème, Chat la 3ème, et cette année Selim a son set). Ça vaut vraiment le déplacement ! Au plaisir de s’y croiser