Avis sur un show

10 juillet 2017

Morcheeba @ Pavillon de Grignan (Istres)

Near The Sea and the Skye !

  • 13
  • 1
  • 100
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 6.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Les 3 premiers titres, depuis les tribunes.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Voir deux fois Morcheeba, c’est déjà pas simple dans une vie ! Mais alors deux fois en trois jours, là c’est carrément compliqué, sauf à être un fan. Allez, j’assume : je suis fans d’eux ! 🙂

Si ce second concert, au surlendemain de celui du Vercors, est identique en contenu, en ambiance c’est autre chose. Avec ce Festival istréen plutôt intimiste, à la jauge de l’ordre de 2 000 personnes, on est comme sur scène… au plus proche de nos artistes ! Et vous je sais pas, mais moi, me sentir proche de Skye Edwards, ce n’est pas loin du fantasme d’ado ! Cette femme est aussi belle et charismatique qu’elle chante comme une sirène alors, forcément, je fonds comme un glaçon au Sahara.

Envoûté, je le serais tout au loin du concert. Setlist toujours de rêve, son de rêve et un public parfaitement attentif et expressif. What’s else comme dirait notre Georges ? Connaissant un peu le déroulement de la soirée, je piafe d’impatience entre chaque titre et, n’ayant plus d’effet de surprises, c’est plus simple de pleinement se concentrer sur le jeu de scène et la musique.

Je suis de ceux qui conseillent toujours grandement de voir deux concerts d’une même tournée et ce soir me renforce, si besoin était, dans cette philosophie. Bon, au bout de 5 ou 6 d’une même tournée, là faut dire stop ! Mais j’en suis loin pour Morcheeba 🙂

Enfin une mention tout à fait spéciale pour les jeux de lumière. Je crois que c’est encore plus beau que l’avant veille dans les montagnes… où c’était déjà splendide.

Il n’y aura pas trois concerts en trois soirs… faut quand même pas abuser ! Car demain nous retrouvons notre Mathieu Chedid, autre artiste hors normes !

Etiqueté par Ysabel :

Après la super mise en oreilles que nous a offert Milky Chance, nous voilà fin prêts à retrouver Morcheeba. Impatients aussi. Même si nous venons, finalement, de les quitter il y à peine 48 heures 😉

Grincements sourds. Sons détonnants. Ambiance sonore étrange sur laquelle les quatre musiciens prennent place, tout d’abord seuls. En position pour attendre avec nous l’entrée en scène de la plus belle des Divas : l’iconographique Skye Edwards (qui est et restera toujours pour moi La Chanteuse de Morcheeba et pis c’est tout !). Robe asymétrique improbable, comme faite de fils rouges, jaunes et noirs. Faux cils immenses. Et talons vertigineux … La Skye Edwards comme on l’aime. Envoutante et royale. C’est simple, on ne voit qu’elle. Surtout au milieu de ce décor sobre et épuré. Telle une sirène qui se meut avec grâce. Toute en volutes autour des musiciens qui ont, eux aussi, commencé à nous envouter avec leur Trigger Hippie … Guitare énorme. A tomber même. Petite pointe d’Electro – juste ce qu’il faut – et digression magique sur le sensuel Love To Love You Baby de Donna Summer.

Elle ne sait pas parler en français, mais demande à son acolyte Ross Godfrey de s’y coller : sa femme est française, donc son français doit être « fluent » comme elle dit. Tout tourne autour d’elle en fait, il faut ben le dire. Mais comment peut-il en être autrement avec une voix, un charisme et une présence quasi hypnotique pareils ?! Le cercle de son ventilateur Dyson toujours installé devant elle (ils sont fous ces anglais !), elle ondule sensuellement dans des lumières irisées, pour nous emmener faire un petit tour dans les étoiles. Sans oublier l’intense complicité qui la lie du regard avec Ross Godfrey et que l’on peut capter à tout moment … Skye & Ross. Ross & Skye : une guitare et une voix qui partent dans les aiguës à l’unisson sur All My Day … La base quoi ! Sur ce titre extrait de leur dernier album – sorti en Septembre 2016 – et qui porte simplement leurs deux noms Sky l Ross (sans doute pour résumer le fait qu’ils le voient comme un retour aux sources … la base comme je disais 😉 !)

Mais avec eux ce soir, on remonte aussi le temps … avec de plus anciennes comme Otherwise et son phrasé mélodique si magique. Ils sont à la fois captivants quand ils jouent et amusants, détendus entre les morceaux : il veut à boire ? Elle lui apporte en faisant une courbette. Il nous trouve trop sage ? Elle lui rappelle qu’on est Monday que diable 😉 ! Et ils nous promènent ainsi entre rêve et réalité. Avec des moments d’exception durant lesquels ils nous emmènent littéralement ailleurs … Une boule à facette aquatique et nous voilà plongés dans The Sea. Avec elle qui te regarde le public d’un de ces regards de braise, tout en faisant la vague avec les bras, puis tendant l’oreille pour nous faire chanter … Je ne vous dis que ça. La Diva dans toute sa grâce et sa splendeur ! Elle nous sort même une bouteille d’alcool d’un improbable grimoire et entreprend de nous improviser un cours de chant pour l’accompagner dans Light Of Gold (au cours duquel on se fait gentiment engueuler en prime parce qu’on ne chante pas assez fort 😛 !). Une répétition générale durant laquelle elle vient malgré tout nous encourager d’un bout à l’autre de la scène … et comme on devient enfin bons … on a droit à une dernière petite reprise tous ensemble.

Tout cela se corse pourtant quand il faut en plus danser ! Et pas sur n’importe quoi. Attention … Sur la musique de son altesse sérénissime David Bowie et de son t Let’s Dance, s’il vous plait. Ça marche d’ailleurs plutôt pas mal. Ça saute même allègrement dans la fosse je dirais. Surtout avec cette version plutôt Funky. Et tout cela lui plait tellement, qu’elle décide de faire une vidéo de dos, avec nous en fond (faut que je la trouve celle-ci !)

Après cette jolie excitation, voici venu un moment plus intimiste pour mon adorée Blood Like Lemonade, avec branchouille du côté de la basse je trouve (et oui : je balance et pis c’est tout). Mais cette pause, dirons-nous lascive, va être de courte durée : « Ready to Rock ?! » nous demande-t-elle en faisant sa grosse voix. Aller, aller. A la demande de Sky – qui prend une belle pose de dos avec sa cape de fils – il faut un peu encourager Ross. Et qu’est-ce qu’on fait pour encourager Ross ?! Et ben on lève tous nos petits doigts pour faire les escargot 😀 !! Et je peux vous dire que cette vison d’une déesse qui avance de dos vers la lumière est carrément magique.

Mais il va nous falloir offrir une dernière participation pour terminer le Set, qui d’avance la fait beaucoup rire … « You can trust me ! » J’adore ces quatre boules à facettes qui irisent la lumière. J’adore l’entendre nous encourager à chanter. J’adore la regarder s’éclipser tout en langueur. J’adore Morcheeba en fait je crois … tout simplement.

Pour réclamer le rappel, le premier rang tape carrément sur le bord de la scène. Elle est morte de rire. Chante n’importe quoi et s’amuse elle-même de ses improbables tongs à pompons avec lesquelles elle est revenue – ah dur quand même les talons haut pendant des heures, ça me rassure sur mon cas – et nous reprend en photo. Aime-t-on les lumières ?! Alors à nous d’en faire maintenant. Aller tout le monde : les loupiottes en l’air. Il ne nous en reste plus qu’une pour nous délecter d’elle … Rome Wasn’t Built In A Day qu’elle nous interprète carrément pieds nus – soyons fous – tout en attrapant le portable d’une heureuse élue qui va avoir droit à des gros plans de chacun des musiciens  (pas perdu sa soirée la Madame !) … Dernières notes chantée par notre Rock Star aux pieds nus. « Merci beaucoup ! » nous souffle-t-elle tout en nous saluant comme une danseuse. Un petit bonhomme vient même sauter sur scène avec elle et tous les cinq terminent en laissant une guitare vibrer seule pour nous laisser nous réveiller à la réalité du monde en douceur… et retendre le cours de notre vie.

Composition

  1. Trigger Hippie
  2. Friction
  3. World Looking In
  4. All My Day
  5. Otherwise
  6. The Sea
  7. Light Of Gold
  8. Let’s Dance (David Bowie)
  9. Blood Like Lemonade
  10. How To Fly
  11. Blindfold
  12. Let Me See
  13. Rappel : Sweet LA
  14. Rome Wasn’t Built In A Day

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Skye & Ross

Site de Production

Page Officiel : http://morcheeba.uk

Ingrédient

  • Skye Edwards : Chant
  • Ross Godfrey : Guitare
  • Richard Milner : Clavier
  • Steve Gordon : Basse
  • Jaego Edwards : Batterie

Remerciements

  • Sophie @ Comme Elle Disent

Appellations d'Origine Contrôlée

Style musical : • PopRockTrip Hop

Musicien sur scène : • Ross GodfreySkye Edwards

Manifestation : • Festival des Nuits d'Istres

Instruments : • BasseBatterieChanteuseGuitare

Nationalité des musiciens : 

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

#ConcertsEnBoite avec #Morcheeba 🎼🎵🎶... #LesNuitsDistres #IstresMaVille #Istres2017 #CestLesVacances #LaVieEstBelle

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.