Avis sur un show

17 octobre 2015

Archive @ Zénith Sud (Montpellier)

Nothing Else than Archive !

  • 15
  • 1
  • 1
  • 6
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 1.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Trois premiers titres. J’ai pris l’option de rester deux chansons dans les crashs, puis la dernière en fond de tribune.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Tout commence avant même la première partie assurée par BNRS. En effet, nous avons le droit à la projection sur grand écran de Axiom, projet atypique et très noir du groupe. Cela permet d’entrer tout doucement dans la soirée, même si la noirceur des images et des sons mettent un peu mal à l’aise le public. Mais nous aimons ça être perturbé par la musique, c’est même quasi essentiel ! BNRS permet ensuite de se remettre de nos émotions. Puis ce sera la longue attente, avant l’entrée du collectif anglais.

On a beau les voir et les revoir, on se prend un coup de pied au cul à chaque fois avec Archive. Feel It est un sacré morceau et une entrée en matière juste parfaite ! La suite se déroule en restant dans cet ensemble plutôt Rock, qui colle aux évolutions du groupe. Le public est en jouissance, en osmose avec les artistes sur scène, dont ce sacré Darius qui est déjà en mode « Machine à Bière », en haranguant les autres de ses déhanchés et de ses encouragements !

Les titres défilent et on continue de plonger tête la première, en oubliant tout ce qui nous entoure. Bon, ok, devant moi certains n’oublient pas qu’il y a un match France-All Black et je devine, par la lumière de leur smartphone, qu’ils sont en train de vérifier le score… Pfff… Le spectacle et là devant nos yeux !! A quoi bon aller le chercher ailleurs !

Tout est si parfait que même l’entrée théâtral et tout en habit de lumière de Holly Martin sur Violently passe comme une lettre à la Poste. Je n’ai pourtant pas la belle dans mes petits papiers, mais force est de constater qu’elle colle parfaitement aux titres de Restriction et qu’elle les sublime même ! Nous observons d’ailleurs une évolution du son, encore plus Rock et ténébreux qu’avant, avec une pointe d’Electro en plus.

Mais mon extase est malgré tout gâché par la prestation d’Holly sur You Make me Feel : sur un titre vocalement si puissant et avec le souvenir des hurlements de Maria Q, la belle blonde est à terre et, de mon point de vue, gâche un peu la force du titre.

Ceci étant, cette petite déception est rapidement balayée par le magnifique Distorted Angels, puis par le non moins hypnotique Baptism. Ayant eu ces titres lors de la séance « écran géant » d’Axiom, en tout début de soirée, ce sont vraiment deux surprises qui permettent, si besoin était, de constater qu’une version Live c’est vachement mieux qu’une version album 🙂 !

Nothing Else, en rappel, est une autre surprise de taille : Londinium est un album tellement beau et pure, qu’en entendre des titres Live n’est que du bonheur. Ce sera un duo voix/guitare… C’est Holly à la voix : pas aussi rocailleuse et pure que celle de Roya Arab, mais ne boudons pas notre plaisir !

Puis le show se termine sur le combo Ladder/Numb, avec le retour de tout le collectif sur scène : juste sublime pour un retour sur Terre et pour voir, en jetant un coup d’oeil à mes voisins du dessous, que la France s’est pris une sacré branlée au rugby.

Les bonnes vibrations étaient là ce soir à Montpellier… Pas devant la télé !

Etiqueté par Ysabel :

Nous sommes fin prêts. Ça piaille même d’impatience je dirais … Et c’est Dave qui ouvre la danse, après une entrée de tout le collectif quasi dans le noir … Lumières rasantes et trois écrans géants qui diffusent une alternance d’images retraitées et de visuels graphiques. Le public, qui s’est grassement manifesté à leur entrée, est à présent tout sage. Puis le light show s’étend à l’ensemble de la salle du Zénith Sud … Excellent, comme toujours. Darius (surnommé la Machine à Bière par l’équipe de Concerts en Boîte 😉 !) quittant déjà son clavier pour venir quasi jusqu’au milieu de la scène. Le décollage musical est garanti dès le premier Feel It avec Archive, qui maintiennent même le suspens de ses fausses fins de morceau, juste pour le fun.

Ils enchaînement avec Fuck U (ouiiiiii !). Deux mains apparaissent, qui vont l’une vers l’autre. Des lumières à tomber et pas trop de fumée intempestive … Avec par moment leurs visages qui apparaissent sur les écrans. Puis Pollard fait son entrée vocale, pour la montée sourde et puissante (orgasmique même oserais-je dire) de Dangervisit. Lui et son chapeau au raz des yeux. Eux et la lumière. Mais surtout un son qui est ce soir d’une perfection absolue. Les mots « Feel Trust Obey » défilants et une reprise toute en douceur, qui vient juste après l’explosion … Ils sont énormes ! Comme toujours me direz-vous ? Oui. Mais j’en reste tout de même sur le cul à chaque fois. C’est comme ça. Et Dave, Dave, Dave … Quand il me chante « With you » (oui, parce que c’est à moi qu’il le chante, bien sûr), je lui répond : Oui ! Quand il n’est comme plus avec nous. Quand il est troublant et captivant, penché, accroché sur son micro … Comme perdu. Englouti par la musique et par ce « Again » qui dure encore et encore. Renforcé par une ligne d’harmonica.

L’introduction de Conflict marque ensuite l’apparition du triple A, blanc sur fond noir, dans une fumée rouge. Cela devient presque irréel à présent. Avec leurs grands gestes qui nous encouragent à entrer dans la Grand Messe… Mais ce soir, ce ne sera pas seulement un Set de garçon comme la dernière fois, puisque Miss Holly vient les rejoindre. Une nouvelle occasion de me réconcilier avec elle (ou pas 😉 !). Mais au premier abord, ça le fait plutôt bien. Déjà, elle est à tomber avec sa mini robe noire pailletée et ses longues tresses blondes. Et la musique Electro de Violently lui va comme un gant. Le visuel est lui aussi à tomber … Et puis il ne faut pas oublier que Archive est un collectif en perpétuelle évolution (même si les deux piliers que sont Darius Keeler et Danny Griffiths sont, eux, indéboulonnables !) Joli passage de la fureur à la plus grande des douceurs donc … Moment magique, qui aurait bien tendance à m’amadouer.

Une lumière qui me fait penser à une véritable aurore boréale. J’ai de plus en plus le sentiment de m’être réconciliée avec la voix de Holly Martin, à laquelle j’ai du mal à me faire depuis son entrée dans le groupe … Elle, Dave Pen, le synthé : c’est juste superbe. Je me demande même s’ils n’ont pas piqué Lasse Hole à Steven Wilson pour la partie vidéo ! Par contre, je reste perturbée par ce drôle de sentiment de changer de concert quand la jeune femme les rejoint. Et de perdre le fil du Set tissé par les autres. Pourtant, sa voix semble plus se détacher que les fois précédentes ce soir, mais Maria Q est et restera toujours une chanteuse d’exception, voire même irremplaçable.

Dave au drum. Pollard assez absent je trouve de la partie chant. Darius qui boxe carrément dans le vide (ou qui rame : au choix). Et Danny, en face, qui reste en permanence d’un calme olympien. Sans oublier un solo de toute beauté de Jonathan Noyce, qui fait cracher sa basse … C’est Kid Corner et son très beau clip, dont les images sont diffusées derrière eux. Enchainé avec You Make Me Feel; et là, s’en est trop : Maria Q tu me manques :’( !! Je suis désolée, mais Holly Martin est définitivement trop légère vocalement pour assurer un morceau comme celui-là. C’est un massacre. Je veux bien faire des efforts pour m’y faire, mais j’ai tout de même mes limites !! Elle fait tout simplement de ce morceau merveilleux, un truc hyper mou du genoux.

Heureusement que notre Pollard reprend la main, lui qui a, comme Dave, cette capacité à t’emporter totalement ailleurs. Ils sont dans une ambiance bleu nuit, juste balayés d’une raie de lumière … La magie revient. Les clips défilent, juxtaposant leurs images pour un rendu flou sur l’écran central et mettant en avant leurs visages sur les deux autres. Cela peut sembler visuellement bizarre et perturbant au début, mais au final cela permet de rester accrochés à 100% au Live (ce qui n’est pas plus mal). On est ainsi pendu aux lèvres de Dave qui hurle aux cintres la fin de Baptism et qui parait devoir supporter son corp torturé : Dave quoi ! Qui fait flirter sa guitare avec le sol. Sans oublier Pollard et son Bullets … Quand il se met à danser dans les lumières tournantes. Un final de chez final en un mot !!

Pour commencer les rappels, Holly Martin sera seule, juste accompagnée d’une guitare. Bon, pour être honnête, je suis un peu déçue. Même si c’est un très joli morceau, interprété avec grâce en plus. Puis se sont des images façon Guitare Hero déchainé et un Pollard qui nous sort une voix bien grave … On les devine à peine, mais on sent la tempête qui gronde et qui ne demande qu’à exploser … Et Bim ! Alternance de nos deux chanteurs. Ils sont beaux. Ils sont grands. Ils sont même énormes là. Avec les boucles de Numb qui semblent vouloir tourner à l’infini.

Composition

  1. Feel It
  2. Fuck U
  3. Dangervisit
  4. Finding It So Hard
  5. Conflict
  6. Violently
  7. Black And Blue
  8. End Of Our Days
  9. Kid Corner
  10. You Make Me Feel
  11. Distorted Angels
  12. Baptism
  13. Bullets
  14. 1er Rappel : Nothing Else
  15. Ladders
  16. Numb

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Restriction Tour
  • Album défendu : Restriction

Ingrédient

  • Darius Keeler : Claviers
  • Danny Griffiths : Claviers & Guitare
  • David Penney : Chant, Guitare, Harmonica & Percussions
  • Pollard Berrier : Chant & Guitare
  • Mickey Hurcombe : Guitare & Percussions
  • Jonathan Noyce : Bassiste
  • Steve Barnard aka Smiley : Batterie
  • Holly Martin : Chant

Remerciements

  • Juliette @ Fm Productions

Détails du show

Style musical : • ÉlectroRockRock ProgressifTrip Hop

Label : • Play it Again, Sam - [Pias]

Production : • Alias ProductionFM Productions

Musicien sur scène : • Danny GriffithsDarius KeelerDavid PenneyHolly MartinJonathan NoyceMickey HurcombePollard BerrierSteve Barnard

Instruments : • BasseChanteurChanteuseClavierGuitareHarmonicaMachinePercussions

Nationalité des musiciens : 

Un de nos Instagrams de la Soirée

  • par

    12 août 2015

    Photo du concert

    Archive @ Théâtre Antique (Vaison-la-Romaine)

    Deux ans se sont écoulés depuis notre dernier concert d'Archive ! Aux vues de notre passion pour ce groupe, c'est bien trop long et ça laisse percevoir notre niveau d'impatience de les revoir ce soir. ...

  • par

    06 novembre 2012

    Photo du concert

    Archive @ Paloma (Nîmes)

    Je vais être franc : Je suis sorti avec une drôle d'impression de ce concert. D'un côté, c'est indéniablement un beau (même très beau) set : Les jeux de lumières sont intimistes mais sublimes, les ...

  • par

    19 juillet 2013

    Photo du concert

    Archive @ Théâtre Antique (Arles)

    On ne peut pas vraiment dire que je sois un perdreau de l'année : J'ai découvert Archive un peu sur le tard certes (2007), mais depuis je ne loupe AUCUNE occasion de les voir en ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Splendides photos…J’ai partagé avec de nombreux Amis et « Fans » d’Archive quelques concerts depuis un an.

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci pour le compliment Veridiana 🙂
      Et merci aussi de partager cette fanitude d’Archive !!

      A très vite sur nos pages…

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Pour ma part, et connaissant bien le groupe pour avoir assisté à nombre de leurs concerts, j’ai trouvé le son du zénith vraiment très mauvais ce soir là, au point de finir la concert dans le hall ! Dommage…

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Placée dans les gradins, vers le milieu : le son était plutôt pas mal.
      Mais il est vrai que dans ces grandes salles, il n’est pas toujours évident d’obtenir les meilleures conditions sonores possibles.
      J’ai, par exemple, un très mauvais souvenir d’un Massive Attack au Zenith de Paris il y a quelques années.

      Dommage effectivement de ne pas pouvoir profiter d’une telle musique dans les meilleures des conditions.

      Merci pour le partage Lionel et à très vite sur nos pages 🙂

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Marrant, les commentaires sur You Make Me Feel, j’ai toujours trouvé Maria Q faible sur ce titre: il est quasiment en harmonie vocale tout le long et elle chante la voix la plus grave alors que la plus aiguë (que chante Holly) est la plus intéressante (et accessoirement la voix dominante du morceau d’origine). La meilleure version du morceau était d’ailleurs celle de la tournée précédente, avec Maria ET Holly en harmonie, terrible!

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Non mais c’est peut-être moi qui fais une fixette Fangio 😉 … Il est vrai que je n’accroche pas avec Holly. A chaque concert, j’essaie. Je pars avec de bonnes intentions. Mais je suis déçue à chaque fois.
      Ce n’est pas que je n’aime pas sa voix, mais je la trouve trop pâlichonne en fait.

      Ceci étant, rien ne peut enlever à Archive sa force et le plaisir que j’ai à les voir Live !!

      En tous cas, merci pour ton partage et à très vite sur nos pages 🙂