Avis sur un show

17 octobre 2015

BRNS @ Zénith Sud (Montpellier)

BrainMusicalStorming ...

  • 10
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle, avec accès aux crashs barrières à la toute fin du concert.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

BRNS… Avant même de découvrir leur musique, apprenons à prononcer le nom du groupe ! Alors, si « Bé-Aire-Haine-Esse » pourrait faire assez classe et « Bi-Arre-Naille-Aisse » assez international, j’apprends que je suis sur une méga mauvaise pente et qu’en fait ça se dit tout simplement « Brains », soit cerveau en anglais ! Tout ça pour ça ?!? Purée c’est style (à dire à la façon Cristina Cordula), bien qu’un peu compliqué 🙂 En tous cas, nos jeunes sont fans de films gores, genre Evil Dead… Et on ne va pas les blâmer pour ça : ce sont des films cultes !

Les présentations faites, passons au plat de résistance, à savoir : qu’est-ce qu’il y a dans ce cerveau ! Et bien si leur nom est stylisé, leur musique l’est tout autant ! Mais la vache : comment peut-on être si jeune et produire une musique si structurée et torturée ?! Un rapprochement avec Frames s’impose à mes yeux. Mais si ces derniers donnent dans le renouveau et un autre visage au Rock-Prog, BRNS s’attelle à fouiller dans un Rock viscéral teinté de Trip-Hop, pour proposer une musique remplie de références Jazz/Musique du Monde/Electro  et pourtant si nouvelle. Et ça fait du bien pour les oreilles !

BRNS n’en est qu’à son premier album… Ça fait saliver !

Etiqueté par Ysabel :

Avant de découvrir les belges de BRNS qui vont assurer la première partie de soirée, nous commençons par profiter du film-album-concept Axiom de Archive, qui se déroule chapitre par chapitre, sur écran géant … Juste pour nous mettre en appétit et nous rendre encore plus impatients de les retrouver sur scène (Oh que Oui je suis impatiente … Toujours pour Archive).

L’écran disparait ensuite, pour laisser place au quatuor BRNS et, Oh surprise ! Je découvre que c’est leur batteur qui chante … Fait assez rare pour être mentionné. De plus, sa voix est réellement aérienne. Parfaite pour nuancer une musique Rock aux rythmes bien prononcés … Mais dites-moi, il y a presque de l’esprit Dave Pen là-dessous 😉 Quoi de mieux donc pour bien commencer la nuit que de partager cette puissance qui monte de plus en plus, jusqu’à l’explosion finale à la fois de la batterie, de la guitare et de la basse.

S’ajoute presque un soupçon de World Music, avec une intro tintée de clochettes, rapidement rattrapée par la batterie et une voix qui se fait très différente, mais toute aussi séduisante. Le claviériste passé en second drum, debout… Ça tourne carrément au déchainement. Force et puissance ne prenant cependant pas le pas sur le mélodique. Superbe second morceau.

J’adore définitivement la voix de Tim Philippe. Ainsi que leur scénographie à tous les quatre, des plus simples. Mais ce n’est pas ce qui compte. Non. Tout est dans l’intensité et l’incroyable côté prenant de leur musique.

Petit moment de douceur et de poésie, pour marquer une pause et le milieu de leur Set, puis c’est le xylophone qui passe à l’attaque. Accompagné de Riffs atoniques. Détonnants même. Et nous voilà repartis pour une nouvelle balade dans leur univers décousu mais jouissif … Un mix de Rock et d’Expérimental, une alternance de douceur et de watts que, perso, je trouve assez fascinants et remarquables.

Une drôle de musique pour la dernière, avec une pointe de nostalgie, comme Archive sait aussi le faire. Ils donnent absolument toute pour assurer un final topissime. Quelle première partie, juste parfaite … Batteur debout (un malade celui-là) et une dernière salve de guitare, instrument pointé vers le ciel !

Composition

  1. The Way Up
  2. Here Dead He Lies
  3. My Head Is Into You
  4. Interlude
  5. Behind The Walls
  6. Our Lights

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Ce concert d’inscrit dans la tournée 1er Partie Archive
  • Album défendu : Patine

Ingrédient

  • César Laloux : Clavier & Percussions
  • Diego Leyder : Guitare & Clavier
  • Antoine Meersseman : Basse
  • Tim Philippe aka Clijsters : Batterie & Chant

Remerciements

  • Juliette @ Fm Productions

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.