Avis sur un show

08 juillet 2017

Gauvain Sers @ Maison des Sports (Autrans)

Un Artiste Sur Toute La Ligne ...

  • 12
  • 1
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Et nous voilà à 300 km de la maison, dans les montagnes, pour venir vivre un chouette Festival à plus de 1000m d’altitude ! Et le tout s’est décidé après quelques échanges chaleureux avec un chargé de communication adorable (adorable comme tout chargé de com’ d’ailleurs 😉 !)

Nous avons prévu trois concerts pour cette première soirée : Gauvain Sers, Catherine Ringer et Morcheeba.

Seul le jeune Limougeaud nous est totalement inconnu et c’est sous un beau chapiteau plein d’étoiles au plafond que se font les présentations. Nous sommes tranquillement installés sur des petites chaises ou des transats, les pieds dans l’herbe, tandis que lui est sur scène, accompagné par Martial Bort à la guitare. Ambiance donc très champêtre, pour un concert empli de poésie et dans lequel la langue française est sublimée.

Bien que jeune artiste, on le sent à l’aise et pleinement heureux sur scène. Toujours un bon mot et toujours l’oeil qui brille. Moi j’adore les musiciens qui nous partagent ainsi leur musique… et c’est encore mieux quand elle est délicieusement bonne.

C’est donc une bien belle découverte en haute altitude, la tête proche des nuages et, ma foi, il faudra revivre ça plus près du plancher des vaches, dans notre Sud d’adoption. Et promis, cette fois, on restera pour tout vivre, car il sera la seule raison de notre déplacement !

Etiqueté par Ysabel :

Cet été, nous avons décidé de découvrir un festival tout nouveau pour nous … le Vercors Music Festival d’Autrans. Et ce fut plus qu’une très belle aventure musicale. Ce fut même, tout simplement, du bonheur en barre ! Une belle programmation. Un site magnifique. Une organisation aux petits oignons… Bref un super week-end Concerts en Boite proof ;)Mais commençons par le commencement et par notre premier concert de la fin d’après-midi du samedi. Par contre, de par le jeu d’une programmation qui s’enchaine (voire qui se chevauche légèrement) entre une petite scène installée sous chapiteau et d’une plus grande sous tente (ils sont malins et ont anticipé d’éventuels problèmes climatiques), nous n’allons pas pouvoir assister à la totalité de ce premier Set d’une demi-heure, assuré par Gauvain Sers … Mais ce n’est pas faute d’avoir adoré cette découverte Live d’un artiste souvent présenté comme notre nouveau Renaud. Participant ainsi à une belle relève de la chanson française Rock à textes poétiques ce qu’il faut d’engagés (juste pour faire un peu réfléchir hein), tout comme peut l’être un Ronan Luce.

Le jeune homme, ce soir en duo avec Martial Bort à la guitare, commence d’ailleurs par un petit clin d’œil caustique sur l’Isère et le département du 38. Lui, gueule d’ange et petit côté gavroche niveau look, avec sa casquette et sa guitare … « Un chanteur à casquette en velours côtelé marron et qui vient de la Creuse ! (comme il s’en amuse) […] Mais la Creuse il faut la quitter au plus tôt si tu veux réussir comme chanteur ! » Drôle et jolie présentation, avant d’entamer ses chansons aux textes emplis de poésie et de cet humour teinté d’une pointe parfaitement dosée de tendresse. « Et le plus compliqué, c’est de rassurer sa mère ! Et quand sa grand-mère s’en mêle alors… » ça donne Quand Elle Appelle Sa Mère. Avec assez de répétition de la dite phrase pour que le public enchaine et s’amuse, ce qui lui fait ajouter : « Je crois que c’est le titre de la chanson ! » Restant ainsi dans le même esprit et la même verve que sa première, Dans La Bagnole De Mon Père (on se fait un joli portrait de famille en fait). On sourit. On tapote du pied. On se laisse emmener par les mélodies et on écoute son répertoire avec plaisir. Sans oublier son irrésistible humour pince-sans-rire … « Pas du tout universel comme thème. Pas du tout vécu ! »

Souvenir d’un jour où on était dans la rue Entre République Et Nation. « Ça méritait bien une chanson ce jour où on était tous fiers d’être français ». La gravité exprimée avec des mots simples, choisis avec soin et parlants comme pas deux. Dans une ambiance que j’adore, public – souvent familiale – tranquillement assis dans l’herbe, qui frappe dans ses mains, perpétuellement entre ferveur et émotion. « Putain ! Fait super chaud chez vous quand même » Et c’est vrai, dans tous les sens du terme en plus !

Précision qu’il tient à faire au sujet de la suivante : elle a été écrite le lendemain de l’élection de Cyril Nauth (maire FN de Mantes-La-Ville) … et « franchement, franchement ! » Voici la complainte du facteur de Hénin Beaumont, avec juste un chouilla trop de fumée sous notre chapiteau de cirque. Mais ce n’est pas grave. Et aller : on participe tous sur le petit solo-duo de guitares les gens 😉 Avec un long « Déménage ! » pour finir cette chanson au message clair, je dirais. Et ma foi fort applaudit. « Merci beaucoup ! J’avouerai que ça soulage ». Et puis il enchaine sur le p’tit chez lui du Clodo Sur Toute La Ligne en mode Grand Corps Malade. Très beau slam sans musique, qui fait indéniablement mouche sur l’assistance.

Retour aux guitares Dans Le Ventre Du Bus 96, puisqu’il a maintenant bien pris ses marques parisiennes. Ce qui donne cette balade RATPesque un peu nostalgique dans son thème musical. Paroles encore une fois toutes simples, du moins en apparence, mais pleines de sens. Gauvain ajoutant avec malice que d’habitude, il demande dans chaque ville s’il elle a 96 lignes de bus. Mais ici … Il serait étonné s’il y en a déjà 3 😀 « Des gens habitent ici ?! »

Reste à nous proposer un jeux : trouver le personnage de la jolie galerie de portrait du Bus 96 qui va être approfondi dans la suivante. Et le gagnant aura une bière ! C’est le jeune homme contre la vitre semble-t-il … mais suspens. En tous cas, il a quitté le Bangladesh pour vendre des roses dans ce monde qui a hélas changé. Fini le romantisme. « Faut du Meetic du machin chose… » maintenant. Et « est-ce qu’il y a des vendeurs de roses à Autrans ? Non ?! Mais y’a rien alors ! » Et personne ne râle en plus 😛 Mais ne l’encouragez pas enfin !! Bon Ok, on est obligé de lui pardonner. Surtout quand il joue les premières notes de Bashung en commençant par ces mots : « J’ai sauté à l’élastique dans le Vercors… » Mais dès qu’on est au taquet, il nous arrache le cœur avec un « Non, je rigole ! ». Faisant ainsi bien des déçus !! Alors voilà, c’est pour ça que nous quittons les lieux sans plus tarder. Fallait pas jouer avec nous et pis c’est tout ! Non, plus sérieusement, on va juste l’abandonner pour prendre place sous la grande tente et avoir le temps de s’installer pour retrouver Catherine Ringer … Et c’est à regret au vue de cet excellent début de soirée. Mais pas de souci. Reste à le retrouver dans une salle obscure à la rentrée (rendez-vous pris Gauvain Sers) !

Composition

  1. Dans La Bagnole De Mon Père
  2. Quand Elle Appelle Sa Mère
  3. Entre République Et Nation
  4. Hénin Beaumont
  5. Un Clodo Sur Toute La Ligne
  6. Dans Le Ventre Du Bus 96
  7. Tu vends Des Roses
  8. La Nuit Je Mens (Alain Bashung)

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Pourvu

Site de Production

Page Officiel : http://www.gauvainsers.com

Ingrédient

  • Gauvain Sers : Chant & Guitare
  • Martial Bort : Guitare

Remerciements

  • Romain @ Du Bruit au Balcon

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

#ConcertsEnBoite avec #GauvainSers 🎼🎵🎶 #VercorsMusicFestival #Autrans #CestLeWeekEnd #CestLesVacances #LaVieEstBelle

  • par

    04 avril 2014

    Photo du concert

    Frédéric Nevchehirlian @ Espace Julien (Marseille)

    Après avoir assisté au filage, il y a près d'une année, et à un showcase acoustique, il y a deux semaines, nous allons (enfin) découvrir le nouveau Live défendant le tout juste sorti dernier album de notre ami Frédéric ...

  • par

    13 mai 2017

    Photo du concert

    Miossec @ Cargo de Nuit (Arles)

    Voir Miossec en concert, c'est la quasi assurance de vibrer pendant 2h et de se prendre une sacrée claque artistique. Tous les éléments sont d'ailleurs encore une fois réunis ce soir et je vais tenter de les ...

  • par

    13 février 2015

    Photo du concert

    Dimoné @ La Mesón (Marseille)

    J'avais aimé sa présence et son charisme, quand il était venu accompagner Frédéric Nevchehirlian lors d'un concert à l'Espace Julien, et je savais déjà que l'histoire entre lui et nous n'allait pas s'arrêter

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.