Avis sur un show

28 février 2015

Memento Mori @ L'Usine (Istres)

Quand un coin d'ombre se lève...

  • 28
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement, dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Si, il y a tout juste deux ans, nous avions découvert Memento Mori le temps de 4 chansons, à l’occasion de la sortie de leur EP, ce soir le groupe est là pour présenter son Rock musclé aux fans de Deportivo.

Le challenge peut sembler ardu, mais nous n’avons aucune inquiétude pour ce trio marseillais qui nous a donné l’habitude d’être d’une énergie rare sur scène.

Ce concert ne dérogera pas à la règle : les drums d’Eva claquent, la basse de Lionnel vibre, la guitare et la voix d’Alex hurlent de plaisir. Et, si nos oreilles sont ravies, nos yeux ne sont pas en reste ! Car, ce trio est tout bonnement magnétique et je ressens même qui l’est de plus en plus. Je crois que je n’ai jamais vu Lionnel tant prendre de postures, les pieds bien vissées dans le sol, comme si les ondes de sa basse passaient par lui pour rejoindre les planches. Eva, enfin visible du fait de la configuration de devant de scène, s’éclate littéralement, en jetant ici et là quelques regards à ses associés. Quant à Alex, il irradie de son énergie !

Ce Set, le plus long vu à ce jour pour nous, est une nouvelle confirmation de l’extrême qualité de ce groupe ! Alors vivement la prochaine date 😉

Etiqueté par Ysabel :

A notre arrivée à L’Usine, nous prenons le temps de faire un petit tour du côté du Lounge, qui est aménagé à chaque fois que le concert se déroule dans la petite salle … Tables et bancs en bois, musique diffuse et lumières tamisées … Tout ce qu’il faut pour passer un agréable moment de pause, avant le début des « hostilités » 😉

Côté salle, une batterie a été installée en plein centre, tout devant. Et oui, pour une fois, Miss Eva sera aux avant postes et ne pourra pas de cacher derrière ses drums ! Une ligne de basse qui annonce la couleur, l’instrument porté quasi aux genoux comme à l’habitude de Lionnel (je n’ai d’ailleurs jamais vu personne d’autre la tenir aussi bas) … C’est parti ! Alex commence son chant puissant. Et c’est amusant, mais une remarque me vient très vite : leur Rock m’apparait tout de suite un peu moins noir et sombre qu’à leur accoutumé, même s’il est bien sûr tout aussi musclé. Oui, pas d’inquiétude : ils envoient toujours autant le bouzin et c’est bien pour ça qu’on les aime d’ailleurs !

Il n’y a pas à dire, ils m’éclatent toujours autant avec leur attitude décalée … A la fois énormes et d’un calme olympien. Une sorte de force tranquille. Et, à l’instar de la mienne, je ne vois que des têtes qui s’agitent, entrainées par leur irrésistible Rock. Au fur et à mesure du Set, Eva, un peu timide au départ, va se lâcher de plus en plus. Les pieds bien ancrés dans le sol, le regard bloqué sur l’horizon : Lionnel (nouvelle coupe très courte et jeans déchiré au genou) ne lâche rien. Quant à Alex, il commence déjà à se cabrer, vivant plus que jamais ses textes, devant un public qui en crie de plaisir.

Suite à une plainte taquine, nous avons droit à un jet de Cristaline (c’est-y pas gentil de partager comme ça ?!) Les lumières s’affolent sur fond rouge sang. Les cymbales sonnent allègrement. Et toujours la sensation d’un Rock qui a, en quelque sorte, définitivement pris le pas sur le côté sombre de la force. Très très Rock même comme Set. Avec un Lionnel de dos, basse contre son ampli… Que du bonheur.

Une superbe intro à la guitare pour Aleister, sous l’oeil bienveillant d’Eva … Et tous trois se lancent à corps perdu dans ce nouveau morceau, par ailleurs un peu plus noir. Lionnel est juste exceptionnel dans ses postures, comme toujours. Ils sont vraiment et définitivement bons. Avec ces flashs qui les transcendent et leurs textes qui s’envolent. Leur musique qui nous entraine dans la tourmente. Et, de l’enfer de l’univers sombre qu’ils nous dépeignent, je passe au paradis.

Une batterie sur un train de feu. Des rythmes cassés. Une musique décomposée et recomposée avec un incroyable mélange de puissance et de subtilité … C’est Memento Mori (leur titre éponyme). Avec Alex qui se met à hurler, le cou tendu et les veines saillantes. Whaou ! On peut dire que ça le fait plus que bien.

« Merci. Ça va toujours ou quoi ?!? » Pour nous, tout va bien 😉 Même s’ils annoncent que la fin approche et que ce sont les deux dernières avant l’arrivée de Deportivo. Cette fois, la basse touche carrément le sol, avec un Lionnel faramineux, à la limite du grand écart par moment. Le son de la guitare s’élève sur fond de cuivre et ce trio, absolument du tonnerre de dieu, nous offre le plus beau des ponts musicaux. Remerciements. « J’espère qu’on vous aura mis à point comme on dit ! » Et puis ce sera un dernier démarrage sur les chapeaux de roues, pour lequel leur rapidité d’exécution n’a d’égale que leur puissance. Un dernier titre assonant et dissonant, avec des dégoulinures de basse. Un truc assez hypnotique et une fin de déchainés, avec collision de guitare et de drum dans la frénésie, et jet de baguettes d’Eva sur un Alex totalement survolté.

En conclusion, je dirais que Memento Mori est un groupe à écouter, certes, mais à voir en plus, et bien c’est juste une tuerie.

Composition

  1. Ode Et Amo
  2. Reste Une Ombre
  3. Nemrod
  4. Agnosia
  5. Aleister
  6. Memento Mori
  7. Azael
  8. Asymbolie
  9. Inter Feaces
  10. Urinam Nascimur

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Noli Me Tangere

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Memento-mori-Marseille/106374416062423

Ingrédients

  • Alex Pluchino : Chant & Guitare
  • Lionnel Crudeli : Basse
  • Eva Keiber : Batterie

Remerciements

  • Pierre @ L’Usine

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

En attendant Memento Mori et Deportivo... 🎼🎶

  • par

    20 septembre 2014

    Photo du concert

    Memento Mori @ Hook (Istres)

    Aucune surprise dès les premières notes : Memento Mori est bien là ce soir pour nous montrer toute l'ampleur de son talent ! Ça envoie le pâtée à grand coup de batterie, de basse et de ...

  • par

    23 février 2013

    Photo du concert

    Memento Mori @ L'Usine (Istres)

    Pour en avoir parlé juste après le concert avec Marygold présent dans la salle, je reste peu réceptif au rock en français : C'est pas mes racines et ça ne veut pas passer ou, comme je ...

  • par

    23 novembre 2011

    Photo du concert

    Pain Of Salvation @ Rockstore (Montpellier)

    Ce fut un très bon set, à l'ambiance très complexe : c'est un doux mix de rock, de métal et de progressif dans la plus pur veine ! J'aurai aimé un son meilleur, où la ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.