Avis sur un show

11 décembre 2012

Térez Montcalm @ Théâtre des Salins (Martigues)

Un petit parfum de Shirley Horne à Martigues ...

  • 8
  • 2
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.7 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 6.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

A peu près librement. N’ayant pas envie de déranger, je me suis contenté des trois premières chansons depuis diverses positions dans la salle, puis j’ai un peu shooté de ma place.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’avais très envie de découvrir le Jazz-Rock de cette artiste canadienne et je n’ai pas été déçu. Térez est l’une des rares capables de chanter du jazz avec des attitudes et des expressions Rock ! Je dois avouer que c’est assez déconcertant, mais très intéressant ! Le concert, bien que rodé, m’a semblé naturel et tout était incroyablement beau !

Les rappels, dont ce Voodoo Child jazzy-rock, furent des pures moments d’évasion intellectuelle, où toutes les frontières sont franchies sans effort !

Etiqueté par Ysabel :

Une scène très sobre. Quatre musiciens attendent la belle québécoise, petite reine du jazz : Térez Montcalm. Et lorsqu’elle arrive, elle prend place simplement tout devant, avec sa guitare, son pantalon de cuir très rock et sa silhouette gracile.

Sa voix sensuelle et jazzy emplie tout de suite le silence, accompagnée de ses premiers accords d’une guitare dont elle lève le manche, pour donner le départ d’un piano jazz et d’une batterie balayée façon très swing. Avec A Song For You, le décor est planté : Nous sommes dans l’ambiance feutrée d’un club new-yorkais ! Quand à Miss Montcalm, elle joue sur les rythmes et use de sa voix comme du cinquième instrument de cette formation, le tout dans une atmosphère de lumières tamisées. Quelques temps de pause sont marqués par sa voix à capella … C’est Jazz. C’est Blues. C’est très intense.

«Bonsoir» nous lance-t-elle avec son charmant petit accent. Puis elle nous explique que cette soirée est le dernier spectacle de la tournée en hommage à Shirley Horne, qui a sillonné les routes depuis deux ans … C’est donc un set hyper rodé auquel nous allons avoir droit et demain, c’est retour à Montréal : «Je suis en pleine forme et de bonne humeur !»

Elle nous parle un peu de Shirley Horne, qu’elle a découvert à l’aube de ses 17 ans et qui ne l’a plus quittée depuis. Et pour ce faire, elle est accompagnée ce soir par les meilleurs musiciens du monde entier, nous dit-elle, dont Steve Williams, qui fut simplement le batteur de son inspiratrice pendant près de 27 ans !

Et puis, comme «Une québécoise ne part jamais sans son québécois», elle est également accompagnée de Jean-Sébastien (homonyme par hasard du batteur) et de Paul, «dans le rôle de Shirley

«Aller, je ne parle plus. On va chanter et jouer. A moins que vous ayez des questions, Mesdames, Messieurs … Je vous souhaite une excellente soirée». Sa voix prend un timbre un peu plus juvénile pour Nice And Easy. Elle ne bouge quasiment pas et pourtant rempli l’espace, avec toujours un petit sourire mutin sur les lèvres, se promenant tranquillement d’un musicien à l’autre.

Tous ces morceaux sont comme des ballades à travers le temps et le plaisir qu’ils prennent tous les cinq est visible et palpable. Et ça commence même à chauffer pas mal. C’est un peu comme si elle dévorait la musique à pleines dents et surtout à pleine vie. Puis elle abandonne sa guitare et passe au micro, avec une voix encore plus sensuelle et suave pour nous interpréter Here’s To You, avec de longues notes tenues, certaines susurrées et d’autres criées.

Puis ce sera un solo virtuose à la contrebasse, à même les cordes, en intro de Isn’t It A Pity, avec tout un public suspendu à ses notes. Ils semblent tous jouer au clair de lune … Elle reprend sa guitare et c’est reparti pour un Jazz pétillant et ludique.

«La prochaine, c’est une de mes chanteuses préférées, avec un arrangement de Shirley. Mais je n’ai pu m’empêcher de faire un pont en français et vous allez voir pourquoi». C’est encore avec sa guitare qu’elle donne le coup d’envoi pour l’entrée de ses musiciens, après qu’elle ait commencé seule … Et c’est L’Hymne A L’Amour de Piaf, mais en version anglaise. Un pur moment de plaisir.

Le set se termine avec une version très vivante et ludique de My Baby Just Cares, qui emporte un bien joli succès. Suivie par une seconde présentation de tout le monde. Elle les remercie, puis c’est notre tour «A vous le public de vous être déplacé». La salle applaudit à tout rompre et elle nous réponds en riant : «Allez, on fait le rappel de suite. Pas la peine de rentrer et de sortir. On perd du temps !!»

Chacune des reprises à cette petite couleur si particulière et elle joue incroyablement avec la musique. Digression libre sur Love … Ils se font carrément plaisir ! Le guitariste pète une corde : «Qu’est-ce qu’on fait ? On arrête ?» Ben non, elle lui prête la sienne et le taquine : «T’étais à fond dans ton solo toi !! Je ne sais pas si je te la prête 😉 » Et lorsqu’il la ré-accorde, elle fait sa vexée et lui lance «Dit qu’elle est pas accordée ma guitare !!» Bref, petit solo de batterie et ils se mettent à jouer tous les deux sur le même instrument. Ils s’amusent comme des petits fous et nous offrent une surprenante reprise de Woodoo Child de Jimmy Hendrix. Tonnerre d’applaudissement. Ils sortent pour de bon cette fois, mais vont être rappelés pour la petite dernière.

«Bon on va en essayer une. Ça fait looooontemps qu’on l’a pas faite. Et avec MA guitare !» Ce sera C’est Extra de Léo Ferré. Avec une interprétation toute aussi originale et surprenante que sa belle interprète.

Composition

  1. A Song For You
  2. Nice And Easy
  3. Just In Time
  4. The Great City
  5. Here’s To You
  6. Isn’t It A Pity
  7. The Rules Of The Road
  8. If You Love Me
  9. You Won’t Forget Me
  10. My Baby Just Cares
  11. 1er Rappel : Love
  12. Woodoo Child (Jimmy Hendrix)
  13. 2nd Rappel : C’est Extra (Léo Ferré)

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Songs for Shirley Horn qui se termine le ce soir
  • Album défendu : Songs for Shirley Horn

Site de Production

Site Offi­ciel : http://www.vegamusique.com/terez_montcalm/

Ingrédients

  • Térez Montcalm : guitare & Chant
  • Steve Williams : Batterie
  • Paul Lay : Piano
  • Christophe Walemme : Contrebasse
  • Jean Sébastien Williams : guitare

Remerciements

  • Caroline @ Théâtre des Salins

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Toujours de belles images de nos concerts, merci Arnaud !!!

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      merci Alex 😉 ne pas oublier Ysabel qui a posé de sublimes mots sur ce concert ! c'est tout aussi important que mes photos mais hélas trop souvent on l'oublie 🙁