Avis sur un show

09 octobre 2012

Soma @ Espace Julien (Marseille)

Soma décolle et atteint l'Espace ... Julien !!

  • 26
  • 1
  • 0
  • 1
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.6 - 5 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 4.3 avec 3 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Réclame d’avant concert

Ecrit le 24 Septembre 2012

Quoi ?!! Soma fait la fête à Marseille !! Il est clair qu’on ne va certainement pas louper ça !

C’est dans le quart d’heure de l’annonce du concert sur FaceBook que nous avons envoyé un email, pour être parmi les invités de cette soirée !

Ce Live va célébrer la sortie de leur nouvel album qui tombe dans les bacs ce jour, Lundi 24 Septembre. Nous n’avons pas encore eu le temps de l’acheter, mais ce sera une faute réparée dès demain !

Nous avions adoré notre découverte de Soma lors de leur dernier concert de 2010 et avions instantanément été fans !

Quelques jours plus tard, leur premier album Jewel And the Orchestra tournait en boucle sur la platine.

 

Ce concert sera aussi l’occasion de découvrir Phyltre, groupe dont nous avons reçu un très bon écho depuis des mois et des mois.

Conditions de mise en boîte

Je remercie Nathalie de m’avoir permis de prendre des photos depuis l’arrière de la scène. La soirée étant partiellement en captation vidéo, je me suis limité aux deux premiers titres dans cette position avantageuse, avant de rejoindre la salle pour continuer à shooter jusqu’à la fin du set principal. Pour les rappels, j’ai tout rangé et profité de la fin du concert.

Ayant déjà largement profité de photos de proximité pendant le concert d’Istres et la salle n’ayant pas de crash barrière, j’ai plutôt privilégié les photos entre 5 et 10m de la scène pour des plans d’ensemble, pour montrer la relation entre Soma et le public.

J’ai trouvé la soirée extrêmement difficile à photographier : beaucoup de flash/strombi, énormément de fumée et globalement peu de lumière de façade éclairant les visages. Au final, peu de portraits sont dans mes exigences de publications. Pour autant, ça donne une certaine ambiance aux photos d’ensemble.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Très bonne soirée bien Rock. J’aurai tendance à trouver le début du concert un peu plus mou que quelques jours plus tôt à Istres mais, le concert se déroulant, j’ai retrouvé l’énergie du groupe. En même temps, j’ai trouvé le public beaucoup moins investi et surtout assez dissipé en fond de salle.

Pour ce qui est de la setlist, Mourning Cain fut un moment bizarre et particulier : On sent le morceau pas parfaitement rodé en Live, mais avec un réel potentiel. A terme, il faudra jouer ce morceau en milieu de set où il trouvera sa place !

Etiqueté par Ysabel :

Soma : Round 2 … Après le premier, très intense, de L’Usine à Istres. Mais cette fois, c’est un concert un peu spécial, puisque les places ont été offertes sur simple inscription sur internet. Très joli cadeau du groupe pour fêter la sortie de leur nouvel album : Nobody’s Hotter Than God et pour se faire pardonner d’avoir si peu tourné par le Sud ces dernières années. Alors, après le passage de Phyltre, on déménage la scène, on prend les mêmes et on recommence !

Très belle intro au violon. On les aperçoit à peine en contre jour. La musique semble se rayer … Et la lumière se fait !

En quelques secondes, on retrouve tout de suite l’esprit Rock de nos chers istréens. Avec un bassiste toujours aussi barjo. Les guitares qui partent dans la lumière et un Lio qui va de Sébastien à Xavier en traversant la scène de part en part. Au premier doigt qui pointe le public, des cris s’élèvent de la salle et jusqu’à la table de mixage (près de laquelle je me suis réfugiée), ça commence à battre le tempo.

Seb et Xavier ne tiennent pas une minute en place, les manches de leurs guitares balayant la scène. Thomas joue debout et Lio prend son micro dans une main, pour nous parler d’encore plus près, devant une clappe qui part toute seule.

La veste de Monsieur Sébastien tombe. Les lumières de L’Espace Julien sont superbes, avec leurs trois silhouettes penchées sur leurs guitares dans ce contre jour. «Ça va les marseillais ?» demande un Lionnel qui ne manque pas de nous faire partager l’affection qu’il porte à ce lieu (tout beau tout neuf ce soir … Pour la première fois réouvert au public après son petit lifting !!)

The Backyard réussit encore et toujours à nous surprendre avec ses ruptures de rythmes. Lio est complètement pris dans son trip. Ils chantent tous les trois de front et j’adore quand ils balancent comme ça toute cette puissance.

Ils nous remercient d’avoir accepter leur invitation … Mais tout le plaisir est pour nous !! Et nous lancent un «Marseille est-ce que tu es sexy ce soir ?!!» Je ne sais ce qu’ils en pensent, mais pour ce qui est d’eux, il n’y a pas de souci à se faire (n’est-ce pas mesdemoiselles 😉 !!) Lio nous aguiche du doigt, un pied posé sur son retour. Xavier en profite pour nous faire frapper dans nos mains et leurs trois voix ensembles sont juste parfaites. Conclusion de Letters To Unwrite : «You’re fucking sexy Marseille !!» Donc défi relevé 😉 !

Marseille lève ses petites mains pour offrir un océan de mimines à Soma quand Lionnel tend la sienne vers nous, semblant vouloir attraper une luciole de The Brightest Side (et je vois même son visage ruisseler d’où je suis !)

Petit incident technique et il profite que Seb ait pété sa guitare pour nous remercier encore une fois (même si internet s’est fait un peu prié, tout le monde a eu son invit et c’est tout ce qui compte), ainsi que pour saluer les hommes de l’ombres … Damien au son et Julien à la lumière. Une fois tout rentré dans l’ordre, Nobody’s Hotter Than God commence a monter en puissance et quand ça pète, ils sautent en l’air tous en même temps comme des malades !! On en prend plein les oreilles, comme une grosse vague qui avance et balaye tout sur son passage. Le public saute sur place, toujours les mains en l’air. Ils chantent tout doucement pendant le petit pont et la salle se met à crier à la reprise, pour une fin plutôt explosive !!

Les serviettes et les bouteilles d’eau volent. «Marseille, c’est notre première soirée à L’Espace Julien et la sortie de notre nouvel album !!». L’ambiance est clairement au festif et une fille se lance même sur un crowd surfing, avant que quelques chanceux ne soient invités à monter sur scène. Ça danse un max, avec un Xavier qui brandit une baguette pour commander aux cris du public. Tout le monde se met à frapper la batterie. Bref, un bordel innommable, durant lequel Thomas reste hyper vaillant pour assurer son solo.

Get Down et on ne voit plus que leurs ombres bondissantes à tous, des têtes, des bras … Il y a quelqu’un pour dire que Soma ça ne bouge pas en Live ?!! Seb joue dos à nous et face à ceux qui sont venus les rejoindre. Lio, guitare pendante, regarde le public chanter, l’air un peu groggy comme après un combat de boxe, en s’essuyant le visage d’un revers de manche. Tonnerre de guitares. Tonnerre de batterie. Tonnerre de cris … On croit que c’est terminé et puis non, ça repart de plus belle pendant que tout le monde redescend (avec même quelques bisous au passage !)

Lionnel semble rester seul dans la lumière des strombis. Roller Coaster commence avec sa mandoline et encore une belle clappe et «Comme on dit en Angleterre … (il s’arrête) … It feels so fucking good !!» Il est penché sur son drôle de microphone et Boum !! Xavier vient chanter avec lui, alors qu’il hurle à s’en faire éclater les veines du cou, si proche de nous qu’on pourrait presque venir toucher sa guitare (ce qui rend les fans du premier rang quasi hystériques). Bref, on en prend plein la tête et que du bon. Le set se termine et ils nous quittent sur un simple «Bye Bye … Merci beaucoup !»

Pour les faire revenir, plutôt que de frapper des mains, le public se met à chanter et c’est Thomas qui revient en premier, suivi de Lionnel en tee-shirt qui prend place derrière un clavier et annonce : «On se boit une bière après le concert si vous voulez !» En attendant, ils nous proposent Mourning Cain (issu de leur dernier album justement) pour la première fois en concert. Une belle balade un peu nostalgique, toute faite de ruptures et de contrastes. Un morceau très intense, auquel s’ajoute les chœurs, les guitares et une belle batterie bien présente (avec beaucoup de cymbales).

Puis, pour finir, un Come On Eileen (reprise de Dexys Midnight Runners) : «Une petite surprise pour vous Marseille … Après une bonne bière offerte par L’Espace Julien !!» Ça part sur les chapeaux de roues et c’est vraiment génial, avec toute une salle qui saute sur place. Lio met sa guitare au-dessus de sa tête. Ils s’agitent comme des fous tous les quatre et partent en nous lançant : «Marseille, on vous kiffe … A bientôt !!» Je l’espère bien, maintenant qu’ils ont retrouvé le chemin de la maison 😉 !

Composition

  1. Henry VIII
  2. Funeral Party
  3. Nowhere Fast
  4. The Backyard
  5. Letters To Unwrite
  6. MLK’s Carol
  7. The Brightest Side
  8. Nobody’s Hotter Than God
  9. 20 Minutes
  10. Get Down
  11. Roller Coaster
  12. 1er Rappel : Mourning Cain
  13. Come On Eileen (Dexys Midnight Runners)

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Nobody’s hotter than God Tour 2012, qui se termine le  15 Décembre aux Pennes Mirabeau
  • Album défendu : Nobody’s hotter than God

Site de Production

Site Officiel : http://www.somamusic.fr

Ingrédients

  • Lion­nel Buzac : Chant, Guitare & Clavier
  • Tho­mas Bitoun : Batterie
  • Sébas­tien Cla­ret : Guitare
  • Xavier Fernandes : Basse

Remerciements

  • Jean-Christophe @ Melodyn
  • Nathalie @ Back to Basics

Appellations d'Origine Contrôlée

  • par

    20 décembre 2012

    Photo du concert

    Soma @ Cultura (Nîmes)

    Apprenant Mardi l'existence de ce Showcase de Soma dans le Cultura de Nîmes, qui est à moins de 20 min de mon boulot, je me suis organisé pour arriver une petite demi heure en avance. ...

  • par

    02 mars 2013

    Photo du concert

    Soma @ La Maison du Peuple (Gardanne)

    Après la fougue sans faille des Junky Monkeys, Soma conserve cette superbe énergie pour délivrer un concert hyper rock et incroyablement intense ! Des langues indiscrtes laissent croire qu'une bouteille d'Absolut Mango a aidé, mais ...

  • par

    05 avril 2013

    Photo du concert

    Soma @ Cargo de Nuit (Arles)

    J'aime Soma pour leur rock anglais et leur énergie hors du commun et, ce soir, j'ai été plus que gâté : nos quatre chefs d'orchestre s'en donnent à coeur joie, en sautant de partout et ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Je ne les avais pas revu depuis leur concert à Gap en avril 2010, et je me suis pris une sacré claque !

    Les lives officiels de Roller Coaster et Nowhere Fast ont d’ailleurs été enregistrés et filmés à Marseille, c’est un régal pour les oreilles !

    J’étais au premier rang et j’ai trouvé que l’ambiance était plutôt bonne, c’est sûrement parce que je suis monté sur scène pendant Get Down, j’ai un beau souvenir en vidéo de ce moment !

    Live officiel Roller Coaster : http://www.youtube.com/watch?v=JxArUS4VY64
    Live officiel Nowhere Fast : http://www.youtube.com/watch?v=Bzwflyau6e0
    Bordel (Get Down) : http://www.youtube.com/watch?v=vO_b3FxugxQ