Avis sur un show

19 novembre 2011

Les Combis Bleues @ Jas'Rod (Les Pennes Mirabeau)

Belle découverte qui fait aimer le jazz

  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Quel beau duo de jazz !! Une belle envie de jouer, des morceaux hyper plaisants et ma foi une créativité très intéressante. J’ai particulièrement apprécié la complicité du duo et le jeux de regards de l’un vers l’autre, chacun cherchant à savoir ce que l’autre va penser de son jeux. Ce fut un moment fort agréable qui fait même oublier la vedette à venir !

Etiqueté par Ysabel :

Une seconde soirée organisée par l’association Aix’Qui pour nous, toujours dans le cadre du Festival du Tour du Pays d’Aix … Mais qui a lieu au Jas’Rod des Pennes Mirabeau cette fois. Une drôle de salle vu de l’extérieur, mais qui est vraiment très sympa une fois qu’on y est. Une scène de belle taille et toute proche du public, beaucoup d’espace et un drôle de sol en Formica qui lui donne un joli cachet. Sans parler de la programmation : rien moins qu’Erik Truffaz (trompettiste de la mort-qui-tue). Bref, un bon petit concert, qui se présente sous les meilleurs auspices.

Après les quelques mots de rigueur pour présenter le Festival à ceux qui ne le connaîtrait pas encore, les deux musiciens de Combis Bleues prennent place (ni en combis, ni en bleu d’ailleurs !!) pour assurer la première partie. Ils s’installent face à face, chacun devant son clavier, comme en miroir et nous offrent une musique qui semble plus électro que jazz, mais pas désagréable du tout. Le début semble même quasi expérimental, puis une douce mélodie s’installe. Le public se presse devant la scène dans une ambiance très cool.

Leurs attitudes sont marrantes, dans un jeux presque parallèle (mêmes mouvements de tête, coups d’oeil et sourires complices …) Ces deux là se connaissent sur le bout des doigts, à n’en pas douter. Niveau son, cela peut faire penser à de la musique de film, avec beaucoup d’effets d’orgue. Un univers qui personnellement m’entraîne dans une BO à la Jacques Tati, mais en plus moderne. Tirant de plus en plus vers le jazz au fur et à mesure que l’on avance dans leur set, comme pour Les Mots D’enfants. Et il faut reconnaître que ce choix de disposition scénique rend vraiment le duo attractif et nous permet de lire sur leur visage un réel plaisir de jouer, qui est tout à fait communicatif.

Franck & Julien («Puisqu’il faut présenter l’orchestre !!» comme le dit ce dernier) jouent beaucoup sur de petites mélodies à la Amélie Poulain, qui installent tout de suite un univers très personnel. C’est une musique qui laisse libre court à l’imagination, parfaite pour vous faire lâcher la bride et laisser place à la rêverie. Une sorte de dialogue musical, avec les deux claviers qui se répondent.

Pour Eclipse, on passe du piano à l’orgue, puis à la guitare ou à la basse, au gré des choix de sonorité du synthé. Tout est parfaitement synchro. Ils se suivent des yeux en permanence, ce qui me donne cette sensation de les voir installés dans une bulle. Par moment, la musique se fait un peu italienne, à la Nino Rota, comme pour Rosetta qui est, encore une fois, très porté sur l’orgue… On reste dans la musique de film avec ce parcours musical très ludique et empli d’images.

Pour terminer et avant de laisser la place à Erik Truffaz, nos deux musiciens nous en propose une petite dernière : rien de moins que J’irai Danser Sur Les Fils Electriques (je suis un peu dubitatives pour ce qui est des titres des morceaux, sachant que j’ai bien l’impression qu’ils nous baladent avec leurs faux airs de pince sans rire). Mais quoi qu’il en soit et quelque en soit son titre, cette musique nous embarque une dernière fois dans leur monde sonore d’un festif et d’une énergie vraiment vivifiants. Une fort bien belle première partie ma foi !

Composition

  1. ?
  2. Mots D’enfants
  3. Pétrole
  4. Eclipse
  5. ?
  6. Tonton (?)
  7. Rosetta
  8. J’irai Danser Sur Les Fils Electriques

Ingrédients

  • Julien Tamisier – Piano & Piano Wurlitzer
  • Franck Lamiot – Orgue Hammond

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Eugénie @ Aix’Qui

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.