Avis sur un show

30 septembre 2016

GiedRé @ L'Usine (Istres)

C'eSt ceLUi QuI dIT qU'y Est !

  • 11
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle, y compris sur la mezzanine !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

GiédRé — STOP — Cette fille est folle — STOP — Setlist sur du papier cul rose— STOP — Vomi, Caca, Pipi : même pas peur — STOP — Sodomie, Fellation, Putes et plus globalement Sexe : toujours même pas peur — STOP — Ambiance assurée, tant sur scène que dans la salle — STOP — On fait tous des anus avec nos doigts — STOP — Je crois qu’il faut le vivre au moins une fois dans sa vie … P’t être même deux ! — STOP !!

Etiqueté par Ysabel :

Je croyais avoir tout vu, pour ce qui est des barjos musicaux en Live, avec Raoul Petite et, plus récemment, Les Frères Jacquard … Et bien ça, c’était avant d’avoir vu sur scène la belle GiedRé !! D’ailleurs, l’amusement commence avant même son arrivée sur les planches, rien qu’à observer le décor hétéroclite installé dans la petite salle de L’Usine : guitare au manche orné d’une tête de poupée (un peu moins glauque de celles de Hue! Dada, mais un peu flippante quand même), fausse orgue de barbarie décorée comme un stand désuet de bonbons de fête foraine, bouteille de Cif Amoniacal (Pourquoi faire ?! Pas nous en balancer dans la tête j’espère 😈 !) Mais surtout, surtout : le rideau d’entrée, façon arche rouge décorée d’une sorte de gros pompon allons nous dire, trônant bien au centre de la scène, qui est tout simplement la représentation d’un … Vagin ! Et oui. Je pense que le ton est clairement donné.

C’est Mon Homme en musique de fond. Le Rideau s’agite fébrilement. Et voilà l’adorable GiedRé qui débarque dans une printanière robe blanche à larges fleurs rouges, look très 60’s. Chaussures à neuneuf dignes du Magicien d’Oz et guitare marquée de son nom en lettres pailletées, rouges elles aussi. Le tout égayé par une improbable paire de boucles d’oreilles cerises-tampon (oui, un tampon, oui oui oui). Bref un univers trash-girly-déjanté, tout à fait en adéquation avec ce que j’ai pu en voir sur ses diverses performances internet 😉 En plus, elle est contente parce qu’on est gentils. Tous les moches se sont bien mis au fond et ça tombe bien, parce qu’elle a oublié son sac à vomi. Ouf, heureusement alors dites-moi ! Donc, tout va bien pour elle, qui nous annonce : « Istres, on va commencer par une chanson positive ». Super ! Pour ça, il suffit de tous faire des soleils avec les mains, en mode « Positive Attitude » comme chez Lorie 

Un Set tout en douceur côté musiques, en mode guitare/voix. Mais tout en cash et en trash côté textes, d’autant plus drôles qu’ils sont chantés sur les plus enjouée des mélodies, par la plus irrésistible des pestes blondes, qui manie comme personne les 500ème degrés avec sa gueule d’ange … Le tout devant un public totalement mort de rire ! Et heureusement qu’il est familiale ce soir. Parce que la prochaine est justement pour les enfants, mais sourds ! (Avec, au passage, petit tacle sarcastique à un siffleur intempestif dans la salle). Ce sera donc une Ode À La Contraception délectablement horrible … Aiguilles à tricoter et bébés congelés : on a droit à tout le pire (et je vous passe fellations et sodomies, enfin je vous passe ! En tout bien tout honneur hein). En tous cas, tous les moyens, orthodoxes ou non à notre disposition, sont passés en revue. Et toujours avec ce si joli minois, à la candeur d’une Marina Foïs et au sourire d’une Cameron Diaz. Terminant par un charmant : « Merci beaucoup ! Je fais aussi les baptêmes et les circoncisions !! »

Ensuite, elle décide de se foutre de notre gueule (oui, oui) … « Quelle bonne idée d’avoir mis une salle au bord de l’autoroute ». Enfin elle se moque, mais elle a quand même été super impressionnée par la programmation de L’Usine quand elle est arrivée. Et toc ! Elle a donc décidé de se chercher des guests. Mais les seuls dispo pour une cause perdue comme la sienne, ce sont BHL et son improbable épouse Arielle Dombasle (enfin deux potes à elle qui se dandinent avec des masques collés sur le visage 😉 !) Et oui, après Les Frères Jacquard hier à Paloma, je peux vous assurer que nous avons droit à notre seconde posologie de remède anti-morosité de la semaine. Surtout lorsque nous sommes obligés de nous extasier devant ses pseudos effets spéciaux pourris et d’avoir à subir ses cris : « Comment ça va Los Angeles ?! »… Ça y est : je crois suis amoureuse d’une fille !

Est-ce que les concerts, on connait ? Est-ce qu’on aime le Rock n’Roll ?! Oui. Mais du coup, elle est désolée pour ce qui va suivre ! Pour cette chanson écrite dans le Nord-Pas-De-Calais, « là où ton père est aussi ton frère » … N’est-elle pas adorable cette garce ? Une véritable chansonnière de music-hall en fait, dans toute la noblesse du terme. Et face à tout l’amour qu’on lui renvoie, elle ne peut retenir un « Je fais genre, mais merci d’avoir pris cette sortie d’autoroute. C’est quand même plus cool que si vous étiez pas venus. Merci d’être là, plutôt que d’être restés chez vous pour regarder Stéphane Plaza ! » Et puis, en plus, elle nous soutient vraiment de devoir fréquenter L’Usine, elle qui est née près de Tchernobyl 😉

Seconde vague de guests pour Comme Tout Le Monde, et cette fois, c’est Jean-Pierre Pernaut et Sophie Davant … Sauf qu’ils s’enfuient face à son nouveau délire, véritable diarrhée verbale, et c’est rien de le dire, puisque la suivante porte le doux nom de Tire La Chasse (et oui, elle a aussi une chanson pour ça !) « Dans les autres pays où je vais en tournante, je pose la même question : vous aimez la chanson suivante ? Alors criez-le moi ! » Et oui, aux concerts de GiedRé, on ne crie par « une autre », mais « chanson suivante ! » Pourquoi pas, surtout que c’est enfin une Jolie Chanson. Enfin c’était son intention on va dire. Elle n’y parvient pas, mais je vous jure qu’elle y met tout son cœur. Non mais qu’elle actrice en plus !

Ah oui, j’avais oublié, mais j’ai compris pourquoi la bouteille de Cif au final : c’est sa bouteille d’eau ! Bon, courageuse quand même, parce que je pense que même lavée 1000 fois, jamais tu ne me feras boire dans une bouteille de Cif. Bref, après le boire, le manger. Avec distribution de petit morceaux de fromage sur l’air de Belle Des Champs. C’est important le partage. Surtout qu’elle va avoir besoin de notre amour, se rapprochant pour ça de nous en prenant place sur un tabouret haut en devant de scène, pour la séquence émotion. L’histoire d’un mec qui pisse avec tendresse sur des croûtons de pain … Oui, alors je vous sens réticents, mais il faut apprendre à ouvrir votre cœur mes petits choux. Même quand on se fait engueuler parce qu’on a applaudit avant le dernier accord « Hey c’est pas fini. Respectez un peu les artistes ! » C’est vrai quoi. Merde.

Mais qui dit séquence émotion, dit chanson d’amour. Et oui. Sinon, risque de radiation de la SACEM hein. Même si ce n’est pas intentionnel, sachant qu’on pourrait croire que Chimène Badi à déjà pris votre quota (Chimène, si tu nous écoutes !) On peut donc faire des cœur avec nos mains pour la soutenir, ou d’autres organes … Genre des anus ! (tiens, quelle surprise). Mais, bizarrement (ou pas), tout le monde s’exécute de bonne grâce. Avant de profiter d’une nouvelle pause Belle Des Champs, durant laquelle cette fois elle descends parmi nous pour qu’on y ait tous droit, laissant la voix de Richard Gotainer s’occuper de nos oreilles. Est-ce qu’on aime les choux de Bruxelles ? Les pommes de terre ? Schumacher ? Non parce que maintenant, il va être question de Légumes ! Chanson accompagnée d’une toute petite guitare carrée et d’une BeatBox de folie (non, je déconne), pour nous décrire les affres de l’entretien d’un légume d’appartement. Absence d’humour et peur du mauvais goût s’abstenir 😉

Des amis étaient prévus, mais ils ont dû avoir peur de venir. Reste donc une solution de dernière minute : tous les mettre dans sa chanson ! Celle de La Bande À Jacky qui va aux putes !! Elle est horriblement irrésistible, ou irrésistiblement horrible, au choix. Délicieusement même. Surtout quand elle dit à la Grand-Mère de sa chanson : « Il est temps que tu meurs. On a le cercueil. On attend plus que toi ».

Elle nous trouve ensuite un air de Stade de France. Alors, le moins qu’elle puisse faire, est d’appeler une vrai guest, toute droit venue de Tourcoing : Marie-Jo, la coiffeuse avec sa bombe de laque maracas, qui a envie … de se faire sauter ! Elle nous fait rire à pleurer. Ajoutant : « J’ai beaucoup de chance, pas forcément à Istres, mais bon ». Puis, toujours pour cette nouvelle tournante (comme elle dit), elle a décidé de laisser la place à quelqu’un qui veut raconter ses trucs. Et il faut l’écouter : « Soyez gentils, faites pas vos gros PD ! » C’est Michel, le marin d’eau douce, ou plutôt l’éboueur qui sait tout sur nous. GiedRé nous chantant tout cela en se dandinant et en se tordant les chevilles avec un air faussement gourde et ingénue.

Mais, après ces petits moments privilégiés partagés, vient celui de Toutes Des Putes ! Celui où il est permis d’exprimer la rage qui est en nous …  Et puis on continue sur la lancée : « Lève le poing une dernière fois pour moi Istres ! C’est le moment de mon tube. Un vrai tube en plastique qu’elle brandi, avant d’entonner la Femme Libérée de Cookie Dingler … « Merde, c’est pas Mon tube ! » Non, le sien c’est Pisser Debout. Très belle chanson que j’adore et dont les paroles sont sincèrement à méditer. Ensuite, arrive sur scène (pourquoi … je sais pas) un cracheur de feu-nouille, soit un faux rasta qui nous crache du fenouil dessus (oui, oui). Soulevant, au passage, la vrai question de la soirée : cool ou pas cool d’être une musaraigne ?! Ben pas cool. Pourquoi ? Parce que « Les plus forts, c’est les humains. Les plus forts et les plus cons ! »

C’est simple, je crois que cette fille est folle. Nous racontant tout ce qui lui passe par la tête, se demandant même si son spectacle n’a pas trop d’effets spéciaux au final. Elle s’en rend bien compte et pense d’ailleurs à faire un truc plus épuré pour la prochaine fois 😉 Même si c’est trop tard pour ce soir. Oui. Car « Est venu le temps pour moi de chanter pour toi, Istres, ma dernière chanson. Et une avec des Doudoudoumes, c’est le plus approprié ». Mais avant, « Merci trop, Merci grave ! » C’est pas de l’amour ça mes amis ?!

La dernière chanson terminée, on en veut encore et on le lui crie. « Heureusement que tu m’as rappelée, parce que je suis vraiment partie comme une pute ! » Plus sérieusement (enfin est-ce un qualificatif qui lui convient 😉 ), ce sera la « dernière chanson suivante », accompagnée de son beau clavier-guitare. « Ah les années 80 et ses chansons fédératrices ! J’ai tellement de chance que ce soit toi qui soit venu et pas des gros cons ». Alors chantons ensemble On Fait Tous Caca (enfin tous sauf les princesses et les licornes .ndlr). Et oui, sujet dont on ne parle pas assez . Quelle ambiance en tous cas, sautillante et bras en l’air. « Merci Istres, j’ai envie de te lyophiliser et te mettre dans ma poche et te mettre de l’eau dessus pour te retrouver comme ça à chaque fois ! » C’est un belle idée ça. Et, perso, je vote pour 😛

Composition

  1. Et Toc
  2. Ode À La Contraception
  3. Ta Vie C’est De La Merde
  4. Chacun Pour Soi
  5. Comme Tout Le Monde
  6. Tire La Chasse
  7. Jolie Chanson
  8. Les Croûtons
  9. Ferme Ta Gueule Et Apporte-Moi Une Bière
  10. Les Légumes
  11. La Bande À Jacky
  12. Grand-Mère
  13. Marie-Jo
  14. Salut, Moi C’est Michel
  15. Toutes Des Putes
  16. Pisser Debout
  17. Le Roi Des Animaux
  18. Poète Pouet Pouet
  19. Rappel : On Fait Tous Caca

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Lalala

Site de Production

Ingrédients

  • Giedré Barauskaité aka GiedRé : Chant & Guitare

Remerciements

  • Pierre @ L’usine

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Avec GiedRé 🎼🎶 ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.