Avis sur un show

11 septembre 2015

Dead Lord @ Poste à Galène (Marseille)

Le Rock ... C'est plus fort que toi !!

  • 8
  • 3
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Après un rapide changement de plateau, Dead Lord prend place et continue sur la lancée de Dead City Ruins, en nous envoyant de bons gros riffs, dans la meilleure des ambiances possibles.

De mon côté, je prends toujours autant de plaisir et affiche même un sourire béat. Le groupe me semble un peu moins à l’aise, un peu moins détendu et également moins exubérant que le précédent, mais qu’à cela ne tienne : je continue à sautiller de plaisir entre deux prises photos. Il y a bien tout ce qu’il faut pour se laisser emporter, et c’est le principal. Le public sera d’ailleurs très expressif  tout du long et la température montera encore d’un cran !

Mais dès le début, le bassiste m’a semblé un peu hagard et comme détaché du show. Et cela ne s’avèrera pas sans raison, puisqu’il quittera la scène au beau milieu du Set. Hakim Krim lâchera alors sa guitare pour la basse, assurant un dernier morceau. Mais il ira ensuite voir backstage l’état de son compère et reviendra tout penaud, pour nous annoncer la find anticipée du concert…

Le Rock c’est puissant, mais pas assez à priori. Ou alors justement trop 🙂 !!

Etiqueté par Ysabel :

Dead City Ruins partis, c’est Dead Lord qui prend possession du Poste à Galène (oui, nous donnons dans le nom de groupe festif ce soir 😉 !). Cette fois, c’est un quatuor suédois et on reste évidemment encore dans du bien chevelu (Oh ! C’est une soirée Métal ou bien  ?!) De gros hurlements montent. Viennent-ils de la scène ou de la salle, je n’en sais fichtre rien. Mais leur iconographie d’entrée, vissés de dos dans le noir, donne bien le ton de ce qui va suivre… Une bonne voix méga basse, bien posée, et un jeux scénique fortement axé  sur le principe bien connu dit de l’œil écarquillé… Voilà encore du bon Hard-Rock des familles, de bonne facture et bien ficelé. Avec, en prime, un très joli jeu de guitare et un premier morceau qui se termine par un amusant « Ça va Marseille ?! Houlàlà !! »

Du vrai bon gros son donc, encore une fois juste Old School comme il faut et musicalement très plaisant, avec des riffs de guitare que j’adore. Et avec un grand bassiste blond aux airs de D’Artagnan, dont la zenitude (qui n’est en fait pas volontaire, mais pour le moment : on ne le sait pas encore) tranche de façon amusante avec l’excitation du reste du groupe. De celles qui te donnent juste envie de t’agiter dans tous les sens et de te défouler un bon coup … Et oui les filles : le Hard-Rock c’est mieux que la salle de gym pour vider la tête et dépenser ses calories 😛 !!

Ils sont très contents d’être là ce soir et trouvent que Marseille est une super ville (Merci les gars !) Les bouteilles de bières s’alignent devant les amplis et je me demande bien ce à quoi peut bien servir le mégaphone blanc planqué dans un coin. Mais qu’importe : ça se déchaine sur scène et ils terminent même Because Of Spite tous les trois de dos, autour de la batterie. Après cela, le guitariste trouve que c’est méga « Warm » ici et ils repartent de plus belle, nous offrant la même image à chaque démarrage d’un nouveau morceau : On ne fait plus que deviner le visage du chanteur derrière sa chevelure hirsute. Et bim, ses yeux ronds se mettent à nous fixer, juste avant qu’il ne balance sa tête en arrière, guitare au poing.

Ils nous parlent de leur nouvel album : Heads Held High, pendant que le batteur secoue déjà ses poignets (Oh mon gas, on en est qu’au cinquième morceau dis-moi !), puis la musique reprend ses droits avec définitivement de très jolis solos de la part de Olle Hedenstrom et de sa guitare « Corps Plein » en forme de V. Mais cette mécanique bien huilée semble quelque peu s’enrayer … Petit conciliabule avec le bassiste, et un chanteur qui finit par reprendre en main la basse, mais qui ne chante plus; puis qui reprend avec une voix grave d’outre-tombe. Que se passe-t-il ? En tous cas, tout ce petit monde quitte carrément la scène d’un coup, excepté le guitariste, qui nous envoie une ligne qui semble toute droit sortie d’un dessin animé … Quand on nous annonce un bassiste diagnostiqué « Collapse » et donc un concert terminé ! Bon ben on va faire comme ça alors. Et à ce moment là qu’il apparait clairement que le malheureux n’était pas super zen, mais plutôt en train de mourir le pauvre 🙁 !!

Composition

  1. Farewell
  2. Ruins
  3. Because of Spite
  4. No Prayers Can Help You Now
  5. Strained Fools
  6. No Regrets
  7. Onkalo
  8. Mindless

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée European Tour 2015 Audrey Horne / Dead Lord
  • Album défendu : Heads Held High

Site de Production

Site Officiel : http://www.deadlord.com

Ingrédient

  • Tobias Lindkvist : Basse
  • Olle Hedenstrom : Guitare
  • Hakim Krim : Chant & Guitare
  • Adam Lindmark : Batterie

Remerciements

  • Elodie & Charles @ H.I.M.MEDIA

Un de nos Instagrams de la Soirée

  • par

    11 septembre 2015

    Photo du concert

    Audrey Horne @ Poste à Galène (Marseille)

    C'est après la fin abrupte de Dead Lord et un assez long changement de plateau, qu'enfin les norvégiens d'Audrey Horne rentrent sur scène. Et le ton est donné d'entrée de jeu, avec un Torkjell Rød qui vient ...

  • par

    02 novembre 2015

    Photo du concert

    RavenEye @ Dôme (Marseille)

    La salle est encore bien vide quand nous prenons place dans les crash barrières. Mais nous sommes forcément en avance après notre fin d'après-midi passée avec les membres de RavenEye, que nous attendons maintenant de pied ferme ...

  • par

    17 décembre 2010

    Photo du concert

    Raoul Petite @ Cargo de Nuit (Arles)

    Ouahhh !! Quel show !! Raoul Petite au Cargo c'est à voir, non pas pour la musique, mais pour l'ambiance de malade. Que dire des 17 chansons jouées, qui sont autant de déguisements et de ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.