Avis sur un show

11 septembre 2015

Audrey Horne @ Poste à Galène (Marseille)

It's Only Rock n'Roll ... But I Like It !

  • 5
  • 1
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est après la fin abrupte de Dead Lord et un assez long changement de plateau, qu’enfin les norvégiens d’Audrey Horne rentrent sur scène. Et le ton est donné d’entrée de jeu, avec un Torkjell Rød qui vient hurler au plus près du public. L’effet est immédiat : ce dernier rentre en transe et vibre à chaque parole, coup de drums, accord de basse ou riff de guitare !

Voilà : il nous manquait quelques degrés pour être à ébullition et nous les gagnons : le Poste à Galène est retourné ! D’ailleurs, si la mise en chauffe des premiers morceaux est d’une efficacité sans faille, la suite sera du même calibre. Tout y est et le public en redemande encore et encore !

Voilà donc une bien belle fin de soirée, qui se termine tous transpirants et l’âme retournée comme une crêpe. Et ça, c’est vraiment bon.

Etiqueté par Ysabel :

On continue la soirée, et je découvre que le décor de scène a vraiment été construit comme un 1000 feuilles : chaque couche en cachant une autre, chaque rotation de groupe étant du coup à la fois simple et super étudiée … Le fond se déshabillant une dernière fois, pour au final arborer les couleurs de Audrey Horne. Mais attention : pas que ! Puisque Toschie, le chanteur, a décidé de se payer un joli tee-shirt de Dead Lord au Merch 😉 Ils seront donc eux aussi à l’honneur pour cette dernière partie de soirée (ce qui les consolera peut-être un peu d’avoir dû nous quitter aussi tôt !)

Générique des Muppets (oui, oui), et eux qui entrent tous fiers … On pourrait penser que tout cela va donner du bon enfant familiale … Que nenni ! Parce que quand la vrai musique commence, ce n’est plus pareil du tout !! Juste un petit bémol pour moi au niveau de la balance sur sa voix (on ne l’entend pas assez). Par contre, il a une de ces bougeotte notre chanteur ! Parcourant en permanence l’espace micro en main, proche du premier rang à le toucher. Les deux guitaristes décidant d’ailleurs d’en faire de même, instruments pointés vers le ciel. Et tous les cinq nous offrant une musique à la fois très musclée et hyper structurée, avec en plus une énergie à tout rompre.

Les enchaînements eux-même sont rapides et se font dans le vif, avec un bassiste qui ressemble à Philippe Etchebest (je vous jure) et des vibrations à te faire péter les tympans (pourtant, j’ai mis des bouchons !) En plus, la scène de petite taille amène une belle proximité avec le public, surtout avec un groupe comme ça, en perpétuelle inter-action avec lui … Ce n’est que du bonheur ! Et, cerise sur la gâteau :  il est partagé, puisqu’ils sont eux aussi très contents d’être ici, enfin de retour à Marseille. Ils nous donnent même des nouvelles de notre malheureux bassiste de Dead Lord, effectivement très malade apparemment 🙁 Mais cela ne doit pas gâcher notre plaisir ! Ils repartent donc de plus belle (il est clair que ça envoie le pâté, il n’y a pas d’autre mot), avec Toschie carrément au milieu des gens et un premier torse nu dans le public, un !

Petit sondage : Qui était là l’année dernière ? Et bienvenue aux nouveaux ! Les murs tremblent. Le sol tremble. Pourtant ils nous annoncent que « Now, we gonna fuck with gravity !! » Tout un programme 😛 (Je pensais moi qu’ils avaient déjà largement commencé !) En tous cas, il est clair qu’ils fuckent l’abominable chaleur qui règne au Poste à Galène ce soir. D’un autre côté, il est vrai que trempés pour trempés : allons-y gaiement ! Surtout que, là encore, on a des guitaristes loin d’être manchots.

Présentation du groupe (sachant que le chanteur se présente lui en tant que Axel Rose 😉 !) et petite harangue du public avant d’enchaîner, juste pour faire se lever tous les bras dans une même clappe et se refaire un petit bain de foule jusqu’au bar pour le chanteur. Mais mon dieu quel final pour ce Blaze Of Ashes, avec notre Jésus-guitare les bras ouverts ! Puis c’est un redémarrage tout en douceur, à l’opposé total du final auquel on vient d’avoir droit, avec Toschie qui reste toujours planté au milieu de nous. Il kiffe apparemment d’être là. Tant et si bien qu’il y installe même son pied de micro ! Avec toujours cette musique qui prend sourdement possession de ton corps… Que perso j’adore. Sans oublier les superbes solos de Ice Dale, dont celui de Firehose, exécuté là aussi au centre de la salle (décidément, ça leur plait de descendre de la scène). Putain de morceau et putain de voix. Et surtout encore un putain de final, aussi musclé que l’intro peut avoir été douce. Avec un chanteur tellement pris par la musique, qu’il en bouge son boule même quand il boit un coup 😉 ! Du coups, ils appellent un pote en renfort pour jouer du tambourin (?) et se mettent à jouer guitares par dessus tête … Complètement barjos les mecs !! Ils trouvent qu’il fait très chaud, mais ils sont trop contents et, dans l’euphorie ambiante, le bassiste semble vouloir prendre le pouvoir côté chant ! Il se fait pourtant rapidement repiquer le micro, juste avant une bonne petite pause batterie, pour faire participer la salle comme il faut une dernière fois.

Ils nous quittent, mais reviennent rapidement … Juste le temps de s’éponger un peu sans doute 😉 Et leur Rock endiablé reprend de plus belle, avec cette fois-ci le second guitariste, Thomas Tofthagen, qui descend dans le public. Il veut au passage faire sa petite photo : On est tous beaux (mais ça, on le savait) et on sera tous demain sur internet ! (ça on s’en doute) Final de ouf, à l’image du concert, avec démonstration de guitares têtes bêches. Oui : on n’aura définitivement pas eu affaire à des petits joueurs ce soir !!

Composition

  1. Straight Into Your Grave
  2. High And Dry
  3. Bridges And Anchors
  4. Volcano Girl
  5. Gravity
  6. Cards With The Devil
  7. Threshold
  8. Blaze Of Ashes
  9. Firehose
  10. Out Of The City
  11. Pretty Little Sunshine
  12. Waiting For The Night
  13. 1er Rappel : Redemption Blues
  14. This Ends Here

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée European Tour 2015 Audrey Horne / Dead Lord
  • Album défendu : Pure Heavy

Site de Production

Site Officiel : http://www.audreyhornemusic.com

Ingrédient

  • Torkjell Rød aka Toschie : Chant
  • Arve Isdal aka Ice Dale : Guitare
  • Thomas Tofthagen : Guitare
  • Kjetil Greve : Batterie
  • Espen Lien : Basse

Remerciements

  • Elodie & Charles @ H.I.M.MEDIA

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.