Avis sur un show

24 juillet 2014

Détroit @ Théâtre Antique (Arles)

Sombres Horizons ...

  • 29
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Le management du groupe impose les conditions suivantes :

  • Aucune commercialisation des photos.
  • Donation de 15 photos libre de droit (!!!)
  • Aucun photographe d’agence.

Ce sont bien entendu des conditions délirantes, que j’avais acceptées à Marseille et que j’étais prêt à accepter à nouveau. Mais le management refuse tout le monde en ce moment, y compris d’ailleurs La Provence ce soir, on y reviendra !

Sans ce précieux sésame, sont diffusées ici 4 photos prises au téléphone portable, ainsi que 6 autres de la session de Marseille.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Bertrand, te voir un jour en Live était encore un doux rêve il y a une année. Moi qui n’aime que peu le Rock Français, Noir Désir est l’exception qui dépasse mes espérances, LE groupe parfait. Alors oui, je dois le reconnaitre : te voir en Live, c’est chercher à vivre ce passé que je n’ai pas pu entendre en salle obscure pendant ma jeunesse.

Je pensais ton histoire avec le public finie, mais est apparu ce nouvel album comme un premier espoir : Horizons. Puis les premières dates, et là mon coeur n’a fait qu’un bon. J’étais comme un fou et je dois être l’un des premiers à avoir acheté ma place pour Marseille. J’ai déjà parlé de ce concert que j’avais mal vécu, et je ne voulais pas rester sur cette drôle d’impression. Ce n’était pas possible pour moi d’en rester là.

Voilà pourquoi je suis là ce soir à Arles : j’ai envie de croire que je me suis trompé à Marseille, que ce n’était pas le concert que j’attendais, manqué pour divers circonstances qui dépassent la musique.

Je vais être franc et honnête : j’ai ADORÉ ce concert d’Arles! Tu y étais parfait et ton groupe tout autant. Il n’y avait pas le boute-en-train de Marseille, presque prêt à montrer son cul, mais un putain de rockeur remplit simplement de rage et d’énergie, qui est allé chercher jusqu’à l’excellence. Ta voix est toujours aussi belle et cette fois elle m’a profondément ému ! Tes musiciens ont parfaitement tenu leurs rôles, voire même ont été plus rock que toi. J’ai tout particulièrement été captivé par Pascal Humbert, que j’avais plutôt manqué à Marseille. Je pense d’ailleurs que le public était de mon avis : que des sourires de partout, des gens qui dansent et une putain de folie dans la fosse !

La setlist de ce soir était elle aussi juste parfaite ! Les titres d’Horizons se sont parfaitement mariés avec les morceaux remaniés de Noir Désir. Pour celui qui n’aurait pas connu ton répertoire passé, il aurait été difficile de différencier le nouveau de l’ancien. La montée en puissance est renversante et tellement bien pensé : on commence tout doux, presque en acoustique, et l’on finit dans la fureur, avec un Comme il Vient qui a retourné les 15 premiers rangs.

Ce soir je n’ai pas vu un tueur, je n’ai eu aucun malaise. Est-ce aidé par l’abandon de Des Armes ? Pourtant qu’est-ce que j’adore cette chanson et sa version Live de 2002 !! C’est même une chanson test pour moi lorsque j’écoute un nouveau système Hi-Fi : une voix parfaite, avec des textes comme des coups de revolver, et sa montée en puissance capable de me faire pleurer de plaisir. Mais c’est justement le problème pour une version 2012 où l’Histoire est passée par là :  je n’arrive pas à l’entendre Live sans t’imaginer frapper une pauvre femme. Oui c’est mon problème et plus le tien ! Oui.. ! Mais ce fut là tout mon malaise de Marseille.

J’avais envie de prendre mes propres photos professionnelles de cette soirée, mais tu me l’as refusé. Pourquoi ? J’avais déjà prouvé tout mon respect, alors que tu n’en as aucun pour moi et presque moins pour Ysabel que ton vigie a viré sans état d’âme et brutalement des crashs barrière alors qu’elle ne voulait qu’écrire sa review, comme elle le fait à chaque concert. Pire, ce soir tu m’a prouvé que tu n’as aucun respect pour les médias dans leur ensemble. Preuve en est ta tirade envers La Provence et son papier du matin. Si en Live, j’ai kiffé cette partie pleine de rage où tu prolonges Ma Muse, et il m’a fallu aller lire l’article pour voir si ta réaction était adéquate. Pour moi, la réponse est clairement non et il m’en reste un goût amer ! Oui Annabelle Kempff ne fait pas un texte qui t’encense, mais n’est-ce pas encore trop tôt pour ne parler que du présent ? Surtout que ses propos ne me semblent pas non plus horribles et qu’Ysabel n’en pense pas moins. Alors quand tu hurles, « Kempff, mein Kempff« , là clairement tu vas trop loin. Ysabel aurait elle eu le droit à « C’est Justin détail de l’histoire ? » pendant un concert, si jamais sa publication t’était parvenue ?

Faut il donc ne dire que de jolie chose pour être un média accrédité. En plus, une vraie prise de position aurait été de faire ta tirade, mais avec l’auteur présent au concert ! Là, c’est mesquin de les avoir interdit et si loin d’une attitude Rock. N’est ce pas un peu comme frapper une femme au sol sans défense ?

Je dois également revenir sur l’histoire de confrères qui, malgré l’absence de consigne dans leur festival, se voient refuser la publication de leurs photos parce qu’ils refusent de t’en filer 15 gratos : Le mail était à mourir de rire comme un « Pas de bras Pas de chocolat » ! C’est vrai que t’as pas les moyens de payer les photos que tu diffuses ? Et pourquoi donc interdire des photos professionnelles sur un Festival gratuit ? Ne me parle pas de contrôle de ton image, ce n’est pas la bonne méthode. Anticapitaliste quand ça te chante, quand il faut en mettre plein la tronche à Messier devant les téléspectateurs.

Tu n’en as rien à foutre, mais je crois qu’Ysabel a raison et a finit de me convaincre : imbu de ta personne, avec un égo surdimensionné, tu n’es pas une bonne personne et tu t’es entouré d’un staff acceptant de suivre tes consignes ignobles. Je le répète, tu n’es pas une bonne personne, pas de celle qu’il faut voir et revoir en Live, sauf à vouloir cautionner l’inacceptable ; ce que je refuse.

C’était mon dernier concert de Détroit. C’était écrit à l’entrée : « Toute sortie est définitive ». Mais ça doit te réjouir : un con en moins qui ne dira plus de mal sur toi. C’est pourtant magnifique en Live ce que tu fais. Tant pis. Il me reste tes anciennes réalisations, où j’arrive à faire la part des choses et où je n’ai que la musique et pas tout ce qui est autour.

Tu auras une possibilité de me répondre, de m’expliquer que j’ai tout faux : ma chronique est envoyée à ton management, mais je ne me berce pas d’illusions.

Comme Annabelle Kempff, je suis ce que tu nommes un Javert : Prouves moi que tu es un homme bon et je me suicide !

Composition

  1. Droit dans le Soleil
  2. Glimmer In Your Eyes
  3. Ma Muse
  4. Horizon
  5. Des Visages Des Figures (Noir Désir)
  6. A Ton Etoile (Noir Désir)
  7. Le Creux De Ta Main
  8. Lazy (Noir Désir)
  9. Le Fleuve (Noir Désir)
  10. Le Vent Nous Portera (Noir Désir)
  11. Lolita Nie En Bloc (Noir Désir)
  12. Ange De Désolation
  13. Null And Void
  14. 1er Rappel :  Sa Majesté
  15. Un jour en France (Noir Désir)
  16. Fin Du Siècle (Noir Désir)
  17. Tostaky – Le Continent (Noir Désir)
  18. 2nd Rappel : Comme Elle Vient (Noir Désir)

Date Limite de Consommation

  • Ce concert est dans la cadre de la tournée Tour D’Horizon
  • Album défendu : Horizons

Site de Production

Site Offi­ciel : http://www.detroit-music.com

Ingrédients

  • Bertrand Cantat : Guitare, Harmonica & Chant
  • Pascal Humbert : Basse & Violoncelle
  • Nicolas Boyer : Guitare
  • Bruno Green : Clavier & Guitare
  • Guillaume Perron : Batterie

Remerciements

  • Alice @ Cargo de Nuit pour avoir essayé pour le pass 🙂

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.