Avis sur un show

21 juin 2016

Isaya @ Dans la Rue (Istres)

Les Demoiselles d'Istres...

  • 51
  • 1
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la rue !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Voilà plus de deux ans que nous n’avons pas revu les deux jumelles d’Isaya en concert ! Et deux ans, c’est le temps nécessaire pour peaufiner leur premier album, ainsi que le temps pour Caroline de devenir maman. Mais pour nous, deux années : c’est long, trop long même. Et ça laisse le temps de se rendre compte qu’elles nous manquent nos deux sorcières adorées ! Nous aurions aimé les revoir quelques semaines plus tôt au Petit Duc … Le sort en a voulu autrement. Qu’à cela ne tienne, voilà qu’elles viennent jusqu’à nous, en plein coeur d’Istres !

Isaya est maintenant un trio : c’est Matthieu qui a rejoint très récemment la bande, pour apporter sa patte Electro et aider à teinter le Folk originel du duo, d’un Rock à la Oh Tiger Mountain. J’apprendrais d’ailleurs plus tard que l’homme évolue dans les sphères Electro/Rock marseillaises, jamais loin d’un NASSER, d’un Kid Francescoli ou d’un Husband. Il n’y a donc pas de fumée sans feu !

Par ailleurs, si l’exercice de ce soir est un brin compliqué, à savoir hypnotiser une masse souvent peu disponible pour ouvrir ses oreilles et qui semble vouloir dramatiquement courir d’une scène à une autre, sans forcément donner réellement attention à la musique, Isaya saura faire son effet ! C’est qu’il commence à devenir compliqué de traverser le cours, car minutes après minutes, l’espace se remplit de badauds qui hochent la tête, tapent du pieds et lâchent la main des enfants pour leur laisser un peu de liberté près du spectacle.

Il y a de quoi faire cet effet sur la foule : le trio est hypnotique. La fumée, ici et là, apportera son lot d’irréel, où l’on ne saura plus si les filles sont humaines ou sirènes, tant leurs voix nous bercent et leurs corps nous emmènent avec elles dans la transe. Le retour à la réalité n’en sera que plus dure une petite heure plus tard ! Une heure ?! C’est génial d’avoir eu ce temps pour une fête qui, paradoxalement je trouve, oublie souvent la musique.

Ma Fête de la Musique sera d’ailleurs finie juste après. Il y avait bien Inna Modja à quelques mètres, mais les conditions ne sont pas assez agréables pour en profiter. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois 😉

Etiqueté par Ysabel :

Quel plaisir de retrouver les plus belles et les plus talentueuses des jumelles, le soir de la Fête de la Musique à Istres … A savoir Jessica & Caroline d’Isaya ! C’est un rendez-vous que je n’aurais manqué pour rien au monde. Et elles me réservent une petite surprise, puisque nous avons toujours Caroline la blonde (plus blonde même), mais à présent elle est accompagnée de Jessica la brune 😉 Toutes deux sont de blanc vêtues, assises sur des tabourets hauts et les yeux bandés de noir par du maquillage … Une apparition qui s’apparente pour moi à celle de deux beaux anges déchus.

En tous cas, coiffures mises à part, nous les retrouvons bel et bien telles que nous les connaissons. Voix déchirée du côté de Jessica. Digressions vocales de celui de Caroline. La première debout devant son micro, joueuse quand elle frappe son drum. Et la seconde assise avec son autoharpe, plus dans la retenue … Toujours très Folk, peut-être un peu plus Blues. Mais surtout terriblement prenantes, à leur habitude, voire même encore plus. Et ce malgré la lumière du jour, malgré le monde qui passe, pas toujours très attentif.

Autre changement : l’ajout d’un clavier, aux mains d’un charmant jeune homme venu rejoindre les Miss. J’aime beaucoup son apport musical. Surtout quand il accompagne un Doll Save The King, comme un hymne chanté à l’unisson, contrebalancé par son alternance avec les jeux de contre-voix.

Les guitares à sangles de plumes s’échangent entre les filles. Les baguettes aussi. Et puis surtout les regards complices. Elles parviennent ainsi à accrocher le chaland qui passe, les interpellant par un « Ça va Istres ?! » Mais ces conditions sont toujours compliquées, même si je trouve que leur scène a bien fait le plein à présent. Et comment peut-il en être autrement ? Comment rester de marbre face à ces deux jeunes femmes si engagées musicalement, par leurs voix, leur gestuelle, leurs sourcils froncés et leurs visages de fonceuses. En tous cas, moi je leur décerne le prix du Rock-Folk-Glam de la soirée. Auquel s’ajoute même un joli petit parfum d’Electro.

A leur demande, le public s’approche un peu plus de la scène, dans le jour descendant. Ce qui permet un petit effet de fumée. Elles se mangent quelques instants des yeux, juste avant de retourner dans leur bulle. Leurs chants devenant presque douloureux sur Crying Wolf … Très habité en tous cas. Et lorsque Caroline passe seule à l’autoharpe, son chant s’empli d’un coup d’une certaine nostalgie, avec une grande poésie musicale. Tout comme ce face à face, dans un même regard, quand elles avancent l’une vers l’autre. Puis c’est au tour de Matthieu de prendre possession du drum, les deux soeurs au même micro. Caroline à la voix grave et Jessica à la haute. Toutes deux joue contre joue … Après celles de Rochefort, ce sont ce soir nos Demoiselles d’Istres. Mais avec plus de caractère ! Et une musique faite parfois de saccades et de ressac, comme pour Tom Yam Kung, leurs voix s’emplissant de vibrato.

Elles vont ainsi nous embarquer et nous transporter, entre un lion en cage martelé par des snaps, des chants initiatiques aux évocations de musique indienne hypnotique et des duos à capella teintés de gospel … Avec ce qu’il faut de clavier façon orgue Hammond. Tantôt Groove, tantôt Soul, tantôt Folk, le son qu’elles nous offrent est le plus souvent le fruit des trois, comme elles savent si bien faire le doux mélange. Le tout dans la douceur d’une belle lumière bleutée et du soir tombant. Jeux d’échos qui décuplent les voix et ligne de sampler … Leurs drums frappés à l’unisson pour marquer la dernière … Mais quel plaisir de les avoir ainsi retrouvées ce soir. Il en est difficile de les laisser nous quitter sur de gentils mots, pour nous remercier et nous souhaiter de passer une très bonne fin de soirée.

Composition

  1. My Guy
  2. Glass Of Song
  3. Doll Save The King
  4. Monkey
  5. In Your Head
  6. Five
  7. Crying Wolf
  8. Who Are You
  9. My Boat
  10. Tom Yam Kung
  11. Lion In Jail
  12. Modern World
  13. Tom Mister Come
  14. Oh Lord
  15. Red Day
  16. Lucky Charm

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Go with Myself (sortie Automne 2016)

Ingrédients

  • Jessica Jeandon : Chant, Guitare & Percussions
  • Caroline Jeandon :Chant, Guitare, Autoharpe & Percussions
  • Matthieu Pernaud : Clavier

Photos des Balances

Remerciements

  • Jess & Caro @ Isaya

Appellations d'Origine Contrôlée

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Les belles d'Isaya pour la fête de la musique d'Istres 🎼🎶💖 ...

  • par

    28 février 2014

    Photo du concert

    Isaya @ Sextius Bar (Aix-en-Provence)

    Aller à un concert d'Isaya, c'est accepter d'être avec deux shamans dans une forêt équatoriale. Mais pas d'inquiétude, les serpents et autres saloperies qui piquent et mordent sont loin. Non, là on est dans une ...

  • par

    15 mai 2013

    Photo du concert

    Isaya @ Dôme (Marseille)

    Je regrette de n'avoir jeté qu'une oreille distraite à Isaya. En effet, plongé dans mes réglages, réflexions et dans ma préparation de la session de -M-, ce n'était pas simple d'être attentif. Pour autant, je retiens ...

  • par

    30 août 2013

    Photo du concert

    Isaya @ Levantin (Marseille)

    Mais quel duo !!!! Une fois le concert lancé, avec les deux soeurs derrières les instruments et les micros, on oublie tout et on se plonge dans cette fabuleuse musique. On oublie les soucis techniques ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.