Avis sur un show

24 juin 2015

Beat Assailant @ Arènes (Nîmes)

Les Arènes : Ouverture de la Saison et Premier Assaut Victorieux !

  • 65
  • 6
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est en fin de journée, bien avant le couché du soleil, que l’on voit apparaître sur scène Adam Turner au micro et son accolyte Mr Victor aux platines. Pour être franc, je pense alors que le Show va être caricatural et qu’il va coller aux classiques clichés Hip-Hop-Rap que je déteste par dessus tout.

Pourtant, dès le premier morceau, c’est tout autre chose que l’on écoute. Oui c’est du Hip-Hop plutôt rapé que chanté, mais c’est tout à fait étonnant et même agréable : c’est musical et souvent à chemin entre le Jazz et l’Electro. Le public sera d’ailleurs assez réceptif et même heureux, oubliant quelques instants la tête d’affiche à venir !

Donc mission accomplie pour Beat Assailant : assurer dignement avant Pharrell Williams face à 15.000 personnes !

Etiqueté par Ysabel :

Première soirée de la saison aux Arènes de Nîmes … Accueillis comme des princes (comme toujours !). On s’installe donc dans ce lieu à jamais unique et magique, dans les derniers rayons d’un soleil couchant. Les gradins, ainsi que la fosses, se remplissent gentiment, mais sûrement. Et mes yeux se posent sur les petits bonhommes de la Sécu perchés tout en haut, à contre jour et droits comme des i … J’ai toujours été impressionnée par cette image qui me donne un sentiment partagé entre la sensation d’être protégée et celle d’être surveillée par des sentinelles 😉

Le DJ Mister Viktor entre en piste. Un simple signe de la main pour dire bonjour, et la fosse est en folie. Ça fait toujours drôle juste un petit mec devant ses platines sur la grande scène des Arènes… Il parait minuscule et perdu dans l’espace. Puis c’est l’arrivée de son complice Adam Turner, qui va littéralement nous faire péter les tympans en nous disant bonsoir !

Mais quand il chante, tout rentre dans l’ordre. Bon, je dois être honnête : je ne suis pas très calée ni en Rap, ni en DJ Set. Mais ce que je peux vous dire, c’est que c’est hyper entrainant, que ça fait danser tout le monde, motivant rapidement ceux qui ont des fourmis dans les jambes. Fumigènes en grand renfort et spots qui s’affolent … Oui : J’aime vraiment bien cette première partie de Pharrell Williams ! Mais bon sang ne saurait mentir, puisque cet artiste américain, installé à Paris, a déjà sévi avec Ben Oncle Soul, Orelsan, ou encore Oxmo Puccino !

Petites pauses entre les morceaux, dans un français absolument impeccable. Les morceaux se suivent et se ressemblent quand même pas mal, mais comme j’ai décidé d’ouvrir mon esprit au Rap, je reste attentive et j’essaie d’apprendre ! En plus, l’interaction entre eux deux sur scène et celle qu’ils établissent avec le public est vraiment très sympa. Avec cette musique qui sait de plus opérer un doux mélange Rap-Funk-Soul-Electro super bien ficelé. Par contre, si les premiers rangs sont vraiment dans le move, le reste de la fosse reste tout de même plus en mode Before, à papoter un verre à la main.

Adam Turner nous présente son DJ, qui en profite pour scratcher un petit coup au passage. Bruit de sirène et on enchaine. Avec une clappe qui gagne cette fois les gradins et les bras qui se lèvent dans une fosse qui est à présent bien remplie. Y’a du fluo, y’a du chapeau imitation fourrure, y’a de la basket flash … Bref, y’a du branché ce soir ! Et tout ce petit monde hétéroclite semble ravi par ce début de soirée. Avec juste un petit bémol : mais qu’est-ce qu’il a à gueuler comme ça dans le micro quand il parle. Il faut l’éloigner de ta bouche l’ami : on t’entend très très bien 😉 !!

« Merci pour l’accueil. C’était super ! » Un Set qui se termine avec un light qui commence à être sympa, à la faveur du soir qui tombe… Définitivement un très bonne première partie de soirée.

Composition

  1. Hard Twelve
  2. B
  3. One Wish
  4. City Never Sleeps
  5. Never Slipt Up
  6. Made Man
  7. Belzebuth Routine (Mister Viktor)
  8. Run
  9. Technology
  10. Rain Or Shine (Remix)

Site de Production

Compte Twitter : https://twitter.com/beatassailant

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : City Never Sleeps

Ingrédient

  • Adam Turner : Chant
  • Mr Viktor : Platine DJ

Remerciements

  • Juliette @ FM Productions

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.