Avis sur un show

04 avril 2015

Malo’ @ Paloma (Nîmes)

La découverte au détour d'une dernière...

  • 90
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement, dans les crashs barrières.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Mais qui va bien pouvoir venir sur scène, après le choc émotionnel que nous a donné Ndobo-Emma ? Si sur le papier ce n’est pas simple, dans les faits Malo’ fut la transition parfaite avant Charlie Winston. Le juste mélange de Rock et de bonnes vibrations pour l’âme.

Malory est vraiment sublime et totalement habité sur scène : c’est un peu un Louis Bertignac / Yodelice, qui sait te capter et t’emmener dans son univers et dans ses textes. De plus, parfaitement entouré d’un batteur efficace et d’un bassiste tout aussi habile, les trois artistes forment un sublime trio, totalement à l’aise et heureux d’être sur scène. Le public ne s’y trompe pas et quelques personnes au premier rang chantent même ce qui sera probablement des tubes dans les mois à venir. Car oui, j’en suis certain : ces mecs iront loin ;).

Il n’y a pas à dire … Nous sommes vraiment gâtés ce soir avec ces deux sublimes premières parties !

Etiqueté par Ysabel :

Après le départ de Ndobo-Emma, Charlie Winston vient faire un petit tour de piste, juste pour nous présenter l’artiste qui va suivre et dont c’est le dernier concert à ses cotés ce soir … Introduit qui plus est à grand renfort de tous les superlatifs possibles et imaginables : Malo’.

Monte alors, tout de suite, dès son entrée en scène, une voix qui pourrait presque être féminine, pas au point de celle d’un Asaf Avidan, mais tout de même très troublante, vraiment. Et qui est, au final, celle d’un tout jeune homme (tout juste 20 ans). Il parait immense en plus. Un personnage hors du temps et plutôt hors normes, doté de plus d’une musicalité assez incroyable.

Pour le second morceau, un batteur et un bassiste viennent le rejoindre. Je reconnais Easy Come, Easy Go que j’ai déjà entendu auparavant (sans savoir qui en était l’interprète). Ce mec est définitivement assez magique. Capable de passer de la plus belle et plus vibrante des émotions, à un Rock qui pète carrément.

Juste une petite pause pour lancer un « Bonsoir Nîmes ». Il remercie au passage Charlie de lui avoir permis de le suivre dans sa tournée française. Dernier soir donc.

Puis il reprend de plus belle, en français et avec une voix un peu à la Stephan Eicher, avant d’entamer son refrain en anglais. Très Rock… Perso, je suis littéralement sous le charme. Il est planté seul dans la lumière, avec à nouveau cette voix infiniment douce et embarquante. Nous offrant un show Rock très intense. Et je me dis que je ne sais pas si cela a été comme ça tous les soirs, mais il est clair que là, il donne absolument tout. Puis, sur My Place, il passe au clavier pour lancer une boucle de piano. Ambiance plus franchement Electro cette fois. Sa grande silhouette se détachant dans une lumière poudreuse, avec ses larges gestes emprunts de beaucoup d’émotion. Et surtout une musique qui semble prendre possession de lui. De tout son corps. Dans une puissance sourde. Avec les lumières qui balayent à présent la salle … Tant et si bien que je me surprends à penser à Archive et à mon cher Dave Pen.

Comme Ndobo-Emma, lui aussi prend des nouvelles de nous (comme ils sont gentils avec nous décidemment), puis nous retournons nous glisser dans son sillage. Et je me dis que vraiment, tous les superlatifs de tout à l’heure de Mister Winston me paraissent des plus mérités … Il complimente aussi le public du Paloma, qui rempli amplement ses promesses de chaleur. Je vous laisse alors imaginer l’ambiance qui va régner dans la salle en retour ! « Ce fut bon d’être avec vous ce soir ». Pourtant, c’est la dernière de son Set. Une dernière qui vous prend par la main et le cœur. Une dernière qui embarque la salle et qui se termine en véritable feu d’artifice. Avec en prime la petite photo, pour marquer à jamais cette fin de tournée. Mais il n’y aura pas qu’elle qui restera marquée par cette belle encontre. Je le suis aussi et il est clair qu’il faut que je trouve le moyen de retrouver très vite ce jeune phénomène sur les planches.

Composition

  1. Be Who You Wanna Be 
  2. Easy Come Easy Go 
  3. Being Mad 
  4. Why
  5. My Place
  6. Where Are You
  7. Fall 

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Let It Go (EP)

Site de Production

Site officiel : http://www.atmospheriques.com/MALO/

Ingrédients

  • Malory Legardinier aka Malo’ : Chant, Clavier & Guitare
  • Florian : Basse
  • Barthélémy : Batterie

Remerciements

  • Marilou @ Paloma

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.