Avis sur un show

20 janvier 2015

Klô Pelgag @ Chez Karine et Michel (Gordes)

Chloé, Phillipe, Karine, Michel & Nous !

  • 14
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.5 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement, dans le salon.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est au mois de Mars 2014 que j’ai découvert Klô Pelgag, par le biais d’un ami Facebook (bon ok, son attaché de presse de l’époque, j’avoue 🙂 ). Son album acheté, je suis tombé sous le charme. J’ai alors commencé à regarder la tournée en cours, pour me rendre compte avec un énorme désespoir que la jeune québécoise ne passe pas trop dans le sud de la France.

Et voilà que la Gare de Coustellet organise 3 soirs la même semaine : 2 chez l’habitant, pour une formule au plus près de la population régionale, et un concert en salle. En déplacement pour la soirée en salle, et n’imaginant pas ne pas pouvoir la découvrir si près de nous, nous arrivons grâce à La Gare (GRAND merci Sophie) à nous faire réserver deux places pour la soirée chez Karine et Michel. Ouf, c’est maintenant sûr,  je vais enfin pouvoir découvrir cette talentueuse demoiselle.

L’arrivée chez les fameux Karine et Michel sera en lui même un périple : nous avons un plan et le GPS, mais ce n’est pas si simple ! La nuit et le brouillard n’arrangeant rien en plus. Alors quand enfin on voit un petit carton nous indiquant la bonne direction pour les derniers 200m, nous explosons de joie… Surtout que nous ne sommes pas vraiment en avance pour ce concert programmé à 19h30. Il est 19h20.

Une fois rentrés dans la sublime maison et accueillis plus que chaleureusement par Estelle et Bertrand, nous décidons de prendre place dans un grand canapé tout devant. Derrière nous, au moins 6 rangs de chaises pour une quarantaine de privilégiés. Nous sommes entre amis pour ainsi dire. Le concert commence dans la bonne humeur, aidé par ce si bel accent québécois qui, pour moi, est d’une bienfaisance infinie. Chloé est malicieuse et son acolyte Philippe tout autant : ça vanne, ça rigole, mais sans oublier de magnifiquement chanter et de merveilleusement jouer de la musique ! Et c’est, je crois, ce que je vais retenir de cette soirée : de sublimes compositions, très poétiques, diffusées avec humour et décontraction !

J’ai hâte de revoir ce petit bout de femme !

Etiqueté par Ysabel :

Ce soir, c’est un concert comme une promesse qui nous attend (du jamais vu pour moi) … Un « Concert chez l’habitant ». C’est donc Karine et Michel qui nous accueillent chez eux à Gordes, dans une maison à tomber, au passage. Un concept organisé par La Gare de Maubec, déjà réalisé l’année passée et qui se refera en Juin prochain, mais cette fois en plein air. C’est l’envie que Bertrand (qui va introduire la soirée), Estelle et Sophie ont voulu partager avec les quelques heureux élus présents. Celle d’aller à la rencontre du territoire et de ses habitants … Alors avis aux amateurs pour une prochaine session (mais attention : possesseur de T1 s’abstenir, sauf s’il est avec grange attenante 😉 !)

Pour l’heure, c’est Klô Pelgag qui va nous régaler les oreilles (et le mot est faible). Un groupe dans sa version allégée, puisque juste en duo. Pour la version Big Band, ce sera ce Samedi, à La Gare justement. Et Estelle nous encourage d’ailleurs vivement à partager allègrement notre enthousiasme, si nous ressortons avec le cœur emballé. Petit fou rire au passage à l’entrée du chien de la famille, très envieux de partager ce moment avec tous les potentiels nouveaux copains présents (mais hélas, il en sera privé). Et promesse d’un partage du verre de l’amitié à la fin de la soirée.

Sur ces entrefaites, la belle Chloé nous fait une présentation (micro hors champs) qui annonce bien la couler loufoque de ce qui va suivre. Puis elle fait son entrée, accompagné de son acolyte Philippe, mais avec un carton sur la tête ! Pour lui, ce n’est pas mieux (si je puis dire), puisqu’il arbore fièrement des lunettes lumineuses, une chapka du grand nord et une magnifique cape orange … Parce Monsieur est aussi magicien … Mais je garde un peu de rêve pour après 😉 !!

Elle fait fort bien d’enlever son carton, pour laisser place à la plus jolie des frimousses. Une musique légère, gaie et enjouée commence. Avec de la vie, de la fraîcheur et un naturel simple et désarmant de la part de ses deux doux-dingues québécois … C’est magique.

Elle nous dit bonjour dans un éclat de rire. Il fait le perroquet et elle se met à rire de plus belle. Puis sa voix se positionne de manière un peu plus grave que pour la première. Un peu plus de nostalgie également dans la mélodie des Corbeaux. Lui un pied sur la grosse caisse, un autre sur la pédale de sa cymbale. Ses doigts se baladant rapidement sur les cordes de sa contrebasse et elle, encore une fois le visage tout sourire sur la fin. Désarmante de charme et de spontanéité.

Je ne sais plus trop par quel biais, mais elle en vient à la drôle de conclusion que nous sommes très sportifs (enfin je dis ça, mais les autres peut-être !) et enchaine : « Ça tombe bien, on a une chanson là-dessus ». Nouvelle petite histoire apparemment faite de tout et de petits rien. Juste un instantané de vie, empli de poésie, jouant sur les mots et leur musicalité. Ils offrent vraiment une atmosphère irréelle ces deux là, installés avec leurs instruments devant la cheminée, comme à la maison. On se laisse porter par la subtilité des textes et par la douceur de sa voix. Par l’harmonie de leur musique. Comme enveloppés que nous somme par ce véritable moment de grâce.

Mais attention, on passe aux choses sérieuses, puisque ce soir nous avons la chance et le privilège d’avoir parmi nous un grand magicien ! Une contrebasse et hop … Plus de contrebasse (puisqu’elle termine posée au sol). « Ah non, c’est pas ça ! » nous rassure-t-il. Elle, bien évidemment, est juste morte de rire. Non, ce sera un tour de magie tout doit hérité d’un grand-père écolo, pour sauver les mouchoirs en papier. OK. Et oui, un tour juste méga pourri, avec final sur un doigt d’honneur venu d’on ne sait où 😉 Ils se vannent mutuellement, puis reprennent le fil de leur Set avec Tunnel, pour lequel l’instrument à cordes se voit transformé en percu à l’aide d’un petit carré en je ne sais quel matière, ceinturé autour de l’instrument (qui, je dois l’avouer, m’intriguait depuis le début et dont je comprends à présent l’utilité). En tous cas, une magnifique façon d’habiller un texte grave d’une musique si légère, sur laquelle semble papillonner sa voix. Du pur bonheur.

Ils vont ainsi nous promener du rire aux larmes. Mélangeant magie, poésie, humour (parfois noir) et musique. Avec un effet spécial non prémédité ce soir, un côté annoncé comme exotique donné par un malheureux rhume attrapé par la Demoiselle. Je ne sais la différence due à ce méchant microbe, mais le rendu est tout à fait merveilleux … Donc moi je dis : vive la crève de l’hiver !!

Et puis, comme ils sont en duo, ils ont dû un peu adapter leur choix de morceaux. « On déterre de vieilles chansons et c’est angoissant ! » avoue-t-elle. Mais comme le concert touche à sa fin, elle nous propose nous aussi de nous challenger en organisant un « Talent Show ». Heu comment dire … Non. On va peut-être laisser faire les pros 😉 Ce sera donc une Fièvre Des Fleurs. Que de tendresse malgré des mots parfois tristes. Et un très joli salut presque emprunt de gêne. Lui joue avec un gros ballon rose. Elle nous propose d’installer des jeux gonflables dehors pour terminer la soirée. Avec quelques albums à acheter ou à échanger, selon ce que nous avons à offrir … « Nous sommes très ouverts ! » ajoute-t-elle en riant.

Notre incontournable magicien revient donc, puisque nous en réclamons encore. Un verre plein, un verre vide et lui perché sur la banquette du piano. Avec l’ambition de faire disparaitre l’eau pour la revendre plus chère à je ne sais qui. Le plein dans le vide. Traversée d’un crayon et hop : plus d’eau quand on retourne le verre ! Il réclame chips et apéro pour récompenser ses talents de prestidigitateur mais non, nous on veut une autre chanson. Alors petit conciliabule avec Chloé et décision collatérale de nous offrir « Une chanson que vous n’aimerez pas et qui s’appelle Taxidermie »… Et bien loupé jeunes gens. Parce qu’on l’a adorée !

Composition

  1. Maladies De Cœur
  2. Les Corbeaux
  3. Ariane
  4. Le Silence Epouvantail
  5. Tunnel
  6. La NeigeTombe Sans Se Faire Mal
  7. Comme Des Rames
  8. Fièvre Des Fleurs
  9. 1er Rappel : Taxidermie

Date Limite de Consommation

  • Album Défendu :L’Alchimie Des Monstres

Site de Production

Site Officiel : http://klopelgag.com

Ingrédients

  • Chloé Pelletier-Gagnon : Chant & Piano
  • Philippe Leduc : Contrebasse

Remerciements

  • Sophie @ La Gare

Appellations d'Origine Contrôlée

  • par

    09 octobre 2014

    Photo du concert

    Auren @ Silo (Marseille)

    Il y a comme une belle habitude mise en place avec Yodelice : Ses premières parties qui sont bonnes, voire très bonnes ! Si nous n'oublierons jamais que c'est ainsi que nous avons découvert

  • par

    15 avril 2011

    Photo du concert

    Karimouche @ Théâtre des Salins (Martigues)

    J'avais très envie de découvrir cette artiste, même si je ne connaissais aucun morceau d'elle. Elle avait été dans mon objectif lors de son duo à la dernière de Jeanne Cherhal et elle me semblait ...

  • par

    27 octobre 2011

    Photo du concert

    Lisa Portelli @ La Gare (Maubec)

    Quasi impossible de chroniquer quand on a juste entendu 2 morceaux ! Lisa a une sublime voix, un charisme évident. J'espère la revoir, pour mieux l'appréhender et mieux la photographier ! Etiqueté par Ysabel : ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.