Avis sur un show

23 juillet 2014

Faada Freddy @ Théâtre Antique (Arles)

Un Faada en escale ...

  • 210
  • 1
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Une très belle première partie comme on les aime : de la bonne humeur, de l’émotion, de la poésie et de très bonnes vibrations.

Faada Freddy sait nous capturer dans son univers et, ma foi, on y est trop bien ! Le Set se déroulera bien trop rapidement d’ailleurs, comme une invitation à un prochain concert où l’artiste aura le temps de tout nous raconter.

Les soirées les Escales du Cargo sont toujours des réussites et, ce soir, ça commence admirablement bien !

Etiqueté par Ysabel :

Un Théâtre Antique d’Arles en position assise. Une grosse installation lumière … C’est ainsi que je retrouve cette scène estivale d’exception, pour la première soirée en compagnie des Escales du Cargo, avec Faada Freddy pour commencer et le fabuleux Asaf Avidan pour suivre.

Voilà donc l’entrée du dandy chic, canne à la main … Un accessoire trompeur, qui va au final s’avérer être un véritable instrument de musique pour accompagner sa folle poésie. Juste elle et sa voix. Un chant profond et plutôt captivant d’entrée, qui se termine par un simple « Bonsoir ! » Puis il se présente : « Je m’appelle Faada, comme fou à Marseille ou comme papa en Jamaïque … Ou comme un endroit pour partager les bonnes vibrations au Sénégal ! Est-ce que vous êtes Faada ce soir ?!? Ça tombe bien, je le suis tous les jours ! »

Il enchaine avec une guitare et se met à siffler, pour un rendu encore plus Folk, avec surtout toujours cette même voix incroyable. La guitare est jouée à la corde et en percu en même temps. Les lumières commencent à monter, malgré le jour qui le fait un peu apparaitre en ombre. C’est un moment assez magique qu’il nous fait partager.

Mais en plus de nous faire rêver, Faada Freddy n’oublie pas de nous faire sourire. Il nous parle de son album à sortir et de ses 3 EP déjà en ligne sur internet. Surtout de Reality qui a tout de même terminé en seconde place sur Youtube, juste après Pharrell Williams (et il en est fier) ! Un morceau qui explique que, dans la vie, on peut tomber, mais que l’important est de se relever … « Nous sommes la force ! » lance-t-il. Cela commence comme une ballade très douce, sa voix légèrement enrouée juste avant qu’il ne la lance toute en puissance. Et je ne sais pas comment il se débrouille avec si peu d’artifices, mais avec ces lumières tournantes, la fumée qui monte, cette voix chaude … L’alchimie prend totalement et, perso, je suis totalement conquise. C’est vraiment une soirée de « soliste » qui promet d’être d’exception.

« Merci beaucoup. C’est un plaisir » nous dit-il. Et ce qui est certain, c’est qu’il est plus que partagé. Et le partage est justement ce qui nous est demandé sur la suivante, pour faire l’accompagner de nos chœurs. Il nous encourage même, tout sourire, avec un « Soyez pas timides ! » Mais c’est le rythme qui très vite nous emmène à le suivre. Lui s’amuse de ce public si participatif, l’entrainant avec de la Beat-Box, dans les faisceaux bleus qui tourbillonnent autour des deux colonnes encore debout en arrière scène. Un superbe spectacle pour les oreilles et les yeux.

Puis il nous en dit un peu plus sur cet album qu’il va bientôt sortir : il ne comprend aucun instruments. Juste des percussions corporelles. Il nous montre d’ailleurs l’exemple, en nous mettant tout de même en garde : « Ne vous faites pas mal ! » Et on passe toutes les possibilités de nos corps en revue. Pour le moment, ça reste faisable. Mais lorsqu’il faut tout mélanger pour créer une mélodie, là c’est bien entendu une autre histoire 😉 ! Ceci ne va pourtant pas nous empêcher de réaliser un morceau ensemble, dont nous allons être les instruments, mais seulement pour les chœurs (je crains que nous n’ayons pas tout à fait été à la hauteur avec nos corps tout à l’heure !) Lui s’occupe des percus et c’est bien mieux comme ça.

Encore un petit morceau de son histoire … Il a musicalement grandi avec la Soul, mais petit, il n’y en avait pas chez lui au Sénégal. Son père n’aimait pas cela. Et c’est en trouvant de vieux vinyles qu’il a appris la musique, en écoutant les artistes qu’il aimait. C’est pour cela qu’il nous propose une cover « à sa façon » de l’un deux, mais plus récent : Aloe Blacc et son Need Dollar. Et, là encore, cela va se faire avec le public … Qui ne se fait pas prier, tant cela vient si naturellement. Avec simplement ce sentiment d’être ailleurs, avec lui, et de la tête qui se vide … Juste la musique, nos mains qui frappent et nos « Hé Hé ! ». C’est…

« J’espère que vous passez un bon moment, parce que moi : Je kiffe ! » S’enchaine un morceau qu’il n’a pas joué depuis longtemps semble-t-il. Avec toujours cette manière de frapper les cordes avec le plat de la main. Le rythme est enlevé, entrainant, et puis  cassé par moment. Un beau voyage pour lequel il nous attrape par la main et nous, on a qu’une envie, celle de le suivre. « C’est la kiffologie active ! » nous déclare-t-il. Avec aussi un message de paix aux enfants de la bande de Gaza, à qui on demande de shooter au lieu de leur apprendre à manier l’amour, plutôt que les armes.

Tout tourbillonne autour de lui, à en devenir presque irréel pendant le petit pont juste à capella de We Sing In Time… Le moment du dernier morceau est déjà venu. « Vous êtes prêts à chanter ?!? » Toujours prêts bien sûr ! Et ce jusqu’à la fin, nous et sa Beat-Box. Effectivement, il n’a besoin de rien d’autre que sa voix pour faire de sa musique ce qu’il veut… ainsi que de nous ! Tous le monde se lève alors. Il est aux anges … Et c’est plus que mérité !

Composition

  1. Intro
  2. Truth
  3. Reality
  4. Lost
  5. Lying To Me
  6. I Need A Dollar (Aloe Blacc)
  7. Trouble Man
  8. We Sing In Time
  9. The Death Of Me

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Untitled (EP)

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/FaadaFreddyMusic

Ingrédients

  • Abdoul Fatah Seck aka Faada Freddy : Chant & Guitare

Remerciements

  • Alice @ Cargo de Nuit

Appellations d'Origine Contrôlée

  • par

    03 juin 2012

    Photo du concert

    Daby Touré @ L'Usine (Istres)

    Particulièrement été touché par ce set ! Daby chante une bien belle langue qui nous emmene loin. Sa présence sur scène est évidente et sans faire de chichi, il capte une foule sans soucis ! ...

  • par

    21 janvier 2012

    Photo du concert

    Marion Corrales @ L'Usine (Istres)

    J'ai été tout se suite captivé par ce Frelon Vert qui, en plus d'être charismatique, possède une belle voix et un répertoire musical riche. Le duo fonctionne à merveille, avec une réelle complicité visible dès ...

  • par

    18 février 2011

    Photo du concert

    Sly Johnson @ Cabaret aléatoire (Marseille)

    Je dois avouer que je n'ai pas aimé ce concert. La faute n'en est absolument pas à Sly qui est toujours aussi bon mais je n'ai pas aimé l'ambiance dans la salle qui rendait la ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.