Avis sur un show

14 mars 2014

Dead Horse One @ Poste à Galène (Marseille)

Wanted : Dead on Live ...

  • 91
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.3 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 3.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je vais être franc : Le quatuor que je vois monter sur scène ne paye pas de mine ! Des messieurs tout le monde, sans tatouage, sans grosse barbe et sans gros ventre 🙂 .

Mais, une fois de plus, l’habit ne fait pas le moine ! Je l’ai déjà constaté avec Frames ou Steven Wilson et, ce soir encore, ce sont des gars normaux qui envoient un son « anormal ». Anormal, car c’est juste planant, puissant et créatif comme on ne s’y attend pas du tout ! C’est une grosse claque comme je les aime, le tout joué dans une décontraction déconcertante !

On apprendra, après le concert, que le batteur officiel n’a pas pu venir et a été remplacé dans la journée par le pianiste ! Ça veut donc dire que l’on a pas eu le bon groupe au complet !?! Alors, mon dieu, faudra les revoir (rapidement) pour juger de l’apport du piano !!

En attendant, on a l’EP et il confirme ce que l’on a pu entendre en Live ! Sublime cet EP.

Etiqueté par Ysabel :

Je suis très impatiente de découvrir ce soir le premier Monsieur Archive en solo, dont j’ai beaucoup aimé le peu que j’ai pu en écouter … Mais, pour le moment, c’est Dead Horse One que nous attendons pour nous mettre en oreilles en ce début de soirée. L’heure tourne et c’est pitié de voir que le public marseillais continue à se faire aussi rare. Qu’a cela ne tienne : Cela ne va pas pour autant arrêter la mise en place de cette première partie !

Le groupe s’installe dans un bon vieux fog des familles. Un Rock très Indé anglo-saxon commence. Grosse ligne de guitare. Son métallique … C’est bon ça !! Le public, bien que peu nombreux, semble interpelé et eux paraissent complètement dans leur bulle pour cette intro uniquement instrumentale.

On enchaine sur un Rock plus trad’s, avec nos quatre garçons baignées dans une lumière rouge sang. Quatre musiciens : quatre attitudes et quatre genres très différents (c’est marrant à voir). Musicalement, il est clair que ça le fait, par contre, il est à noter que la balance ne rend pas totalement audible le chanteur (ce qui est carrément dommage).

Mais au fil du Set, on profite de plus en plus de sa voix et c’est tant mieux. Avec des effets d’échos dans les cordes des guitares pour une musique efficace et travaillée … Mais où sont les marseillais ce soir bordel ?!?

Ils sont de Valence et nous lancent « Merci Paris ! » (Oui, oui … Ils cherchent, ils cherchent !) Leur Rock se fait un peu plus ballade, mais toujours marqué de puissance et surtout émaillé de superbes riffs de guitare. Par moment, on s’approche même d’une musique digne des Pink Floyd. A chaque fois, les morceaux jouent sur les rythmes, ménageant des surprises à nos oreilles et de belles reprises de guitare… Sans oublier une batterie pleine de cymbales.

Ça branchouille aussi pas mal entre eux, avec le guitariste qui essaie d’en caser une et son pote à la basse qui lui coupe le sifflet. Bref, ils déconnent et se vannent gentiment, quand viennent des commentaires de derrière le rideau des coulisses de Monsieur Mineral lui-même ! Ambiance bon enfant donc, avec même une poulette dans les bras de sa maman qui crie « Papa ! » à l’un d’entre eux 🙂

Ils passent la démultipliée, musicalement parlant, et nous embarque encore une fois dans une de leur reprise de volée, avec des voix paradoxalement plutôt douces. Un contraste très plaisant, en tous cas à mes oreilles. Un seul petit bémol : des inter-morceaux un peu longuets, qui cassent un peu le rythme du Set … En fait, un très bel univers, mais un peu trop morcelé.

Pour autant, on ne lâche pas l’affaire et ça enchaine encore : « Il nous reste deux morceaux » Cela fera plus de dix … Joli Setlist dites-moi pour une première partie ! Pourtant, ils nous expliquent que ce format est une première pour eux, leur configuration habituelle comprenant en plus un clavier et un autre batteur … Ceci expliquant donc peut-être cela (pour ce qui est les petites mises au point entre les morceaux).

La minotte de tout à l’heure revient à la charge : « Qu’est-ce que tu fais papa ? – Comme à la maison chérie, j’accorde ma guitare ! – Oui mais d’habitude tu es en slip !! » Cette dernière remarque, classe et poétique, étant le fruit de Jérôme (Oui, moi je dénonce !!) Marrants en plus d’être bons : Pas mal les garçons 😉

Dernier morceau, alors ils mettent toute la gomme pour finir en beauté, avec Olivier qui a cette fois pris possession du micro. Sa voix est un peu plus éraillée et peut-être un peu plus Rock n’Roll même (traditionnellement parlant, si je puis dire). Très bon ça aussi dans son style … Et puis ils nous abandonnent en nous remerciant un peu tous en même temps. Franchement, je ne sais pas s’ils tournent beaucoup dans le Sud, mais ce sera avec plaisir que je les reverrai en Live. Un très, très bon début de soirée, d’autant plus que la suite va être … Comment dire … Plutôt assez spéciale !!

Composition

  1. Intro
  2. Alone
  3. Never Be
  4. To Predent
  5. Teen
  6. Undone
  7. Hopper
  8. Raven
  9. Cruel Winter
  10. By My Side
  11. He Goes Down

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Heavenly Chor of Jet Engines (EP)

Site de Production

Page Officiel : http://www.deadhorseone.com

Ingrédients

  • Olivier Debard : Guitare
  • Jérôme Simonian : Guitare & Chant
  • Ludovic Naud : Basse
  • Yvan Tziboulsky : Batterie

Remerciements

  • Stephan @ Concert and Co
  • Lionel @ Poste à Galène

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.