Avis sur un show

17 novembre 2012

Conservatoire de Nîmes @ Paloma (Nîmes)

Un Conservatoire nîmois joliment inspiré.

  • 16
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 5 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 5.7 avec 3 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Très chouette première partie, qui collait parfaitement aux sons d’EZ3kiel ! C’est vraiment de très bons musiciens, qui occupent très bien la scène. Tout est là pour qu’un groupe puise naître et s’épanouir !

Etiqueté par Ysabel :

Cette fois-ci, le Paloma a adopté une configuration 100% assise, avec des sièges de toutes les couleurs (plutôt sympa comme concept) et une scène sans rideaux déjà en place, habitée par de drôles de petits fantômes blancs … Et Archive en musique de fond. Pas mal, non ?!!

Une charmante jeune femme monte alors sur scène pour nous présenter la première partie de ce soir : Cinq jeunes gens du Conservatoire de Nîmes, qui vont nous interpréter leurs compos. Alors, ils n’ont pas encore de nom de groupe, mais nous propose une belle association instrumentale de cordes, percu et sampler … Voyons voir ce qu’ils ont dans le ventre 😉 !!

Cela démarre avec une musique peu banale. Simon a pris place derrière une immense cymbale et entame un chant monocorde qui s’accorde à la perfection avec le violoncelle d’Antonin qui produit un son proche du chant de la baleine. Un drôle d’univers que nous offrent ces cinq garçons au talent prometteur, passant de la petite musique inquiétante à un électro-rock très personnel, ponctué d’onomatopées chantées, et même carrément au rock progressif, avec de très belles lumières qui balayent la scène.

Changements d’instruments au fil des morceaux et chacun d’eux est marqué pas les cris de joie de leur fan club déplacé en nombre. Les transitions sont parfois un peu chaotiques, mais toujours gérées avec le sourire. Bruno laisse sa guitare pour un second violoncelle, tous deux joués à la corde. Il a y un petit côté Le Chapelier Fou dans leurs intros. Ils sont vraiment très surprenants et affirment un style pas si éloigné que ça de EZ3kiel.

Nous avons même droit à la minutes d’humour de Simon, qui se place tout devant muni d’immenses cymbales frappées et de sa partition : Une seule et unique note qu’il dispose bien en vue. Il se concentre, sérieux comme un Pape, pendant le morceau et claque magistralement cette dernière note tant attendue … La grande classe !!

Petite présentation. Simon et Gaël chantent ensuite de concert. C’est plein d’entrain mais, pour être honnête, moins intéressant musicalement que ce qui a précédé. Autant avec leurs trois premiers morceaux, ils m’ont embarquée ailleurs, autant là on est en terrain vu et revu et même trop vu. Alors c’est rigolo, mais un peu brouillon.

«C’était le passage soul du concert ! Après, ça va être moins gentil !!» continue Simon (décidément le comique de ce quintette). On part dans du plus rock, avec guitare et basse. L’émotion a laissé place à une chorée très personnelle de Simon, chapeauté d’un bob. C’est très énergique mais, encore une fois, un peu irrégulier comme set. Après, ils sont hyper jeunes. Ils ont largement le talent et tout le temps nécessaire pour amener tout cela au top !

On repart pour la Compo 4, qui vient après la Compo 5, parce qu’ils pensaient qu’ils n’avaient plus le temps … Mais finalement ils l’ont … Explication on ne peut plus embrouillée et drôle : Oui, je confirme Simon … On s’en fout 😉 !!

Magnifique démarrage des deux violoncelles, presque arabisant, qui se détourne sur un rythme très enlevé auquel vient s’ajouter les percus de Romain. Il est clair que celui-ci, il aurait été vraiment dommage de s’en priver pour des raisons de timing

Dernière ligne droite et dernier morceau. Une reprise de Bumcello, pour laquelle les plus motivés viennent danser tout devant, ce qui nous vaut de jolis déhanchés de la part de Simon (qui assure décidément les show-men, avec bonnet et peintures de guerre !!) Bon, ce n’est pas du Eminem non plus, mais ce n’est pas inintéressant … Toujours avec cette omniprésence du violoncelle que j’adore ! Il se la joue Bluebelle Girl couché en devant de scène, avant une dernière reprise, avec une voix qui a quand même un peu de mal à suivre. Par contre, musicalement, ils font le job plus que bien !!

Affaire à suivre …

Composition

  1. Compo 1
  2. Compo 2
  3. Compo 3
  4. Compo 5
  5. Compo 4
  6. Bumcello

Ingrédients

  • Antonin Winter : Violoncelle & Basse
  • Romain Baudry : Batterie & Xylophone
  • Gaël Champion : Platine & Machine
  • Simon Poujol : Chant & Percussions
  • Bruno Ducret : Violoncelle & Guitare

Remerciements

  • Richard @ Sphere Manage

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.