Avis sur un show

25 mai 2012

Anneke Van Giersbergen @ Secret Place (Montpellier)

La belle hollandaise ne nous a pas vraiment conquis ce soir ...

  • 4
  • 1
  • 0
  • 1
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 3.3 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 4.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle. Une lumière assez horrible et une quasi impossibilité d’aller dans le premier rang … Résultat : des images plus que moyennes.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je vais être franc : Je suis relativement déçu par ce concert. Anneke était à mes yeux l’exacte rencontre entre Tori Amos et Anathema, soit un sublime mélange de rock, de sensualité et de morceaux profonds alliant à merveille le métal, le progressif et l’atmosphérique.

Ce n’est absolument pas ce que j’ai entendu ce soir ! J’ai juste entendu du rock de bonne famille, sans grandes nuances et sans profondeur et c’est donc un concert très différent du précédent vu au Poste à Galène.

Outre ce style, le son était juste proche de l’inaudible et sans bouchon d’oreille (payants, une honte !) c’est impossible à écouter. Si l’on peut excuser une profusion de décibels dans un Bercy, c’est un peu plus critiquable dans une salle de la taille de mon salon.

Etiqueté par Ysabel :

A peine un pied posé dans la salle, Anneke ne peut atteindre la scène sans se prêter de bonne grâce à une petite séance d’autographes improvisée. Et il me semble que le public a doublé après le départ de Frames (sûrement ceux qui étaient restés prendre leur temps sur la terrasse). Alors on espère que la petite bombe hollandaise va réussir à commencer ce concert … Enfin si les fans la lâchent !!

Et vu la taille de la belle, le demi mètre qui manque en hauteur à la scène nous fait vraiment défaut pour profiter pleinement du spectacle … Mais bon, c’est comme ça ! Une sorte de musique du vent commence et Anneke débarque comme un diable sorti de sa boîte. Les flashs crépitent (décidément un vrai fan club présent ce soir !) et du gros son rempli l’espace, avec sa voix claire et qui semble si pure sur cette déferlante. Ça commence fort !

Les morceaux s’enchaînent. On passe du déchaîné à des mélodies plus graves, mais ce qui reste pareil c’est que j’ai beau être perchée sur le marche pied de mon tabouret, je ne réussi qu’à apercevoir quelques mèches blondes ébouriffées. Par moment, je la vois brandir un poing levé, précédé d’un poignet habillé de perles … Parfois le coin d’un sourcil, mais cela n’ira pas plus loin !

Elle ne cesse pas un seul instant de danser dans tous les sens, sourire aux lèvres (ben oui, comme elle saute, on la voit un peu mieux 😉 !!), devant ce public proche à la toucher. Les premiers rangs agitent autant leurs têtes que les musiciens et cela fait sourire tout le monde. Elle attrape par moment une guitare, mais la saturation du son pas du tout adaptée à la taille de cette salle couvre quand même beaucoup trop sa voix. Vraiment dommage après le magnifique souvenir que j’avais gardé du concert partagé au Poste A Galène en Mai 2010. Beaucoup trop de batterie et une voix saturée, qui en vient même à devenir criarde dans les aigües. En fait, je ne parviens à prendre pleinement du plaisir que lorsque le niveau sonore redescend un peu … Mais dans l’ensemble l’univers est beaucoup moins prenant que ce à quoi je m’attendais.

Ceci étant, il faut reconnaitre qu’elle ne tient pas en place et qu’elle manifeste le même enthousiasme à la fin de chaque morceau, ce qui lui fait lâcher un «You are wonderfull !» qui est touchant. Leur plaisir d’être sur scène est palpable. Le rythme ne se relâche jamais et Anneke lance de belles clappes sur les accents cassés de sa voix, en nous avouant qu’elle adore cet endroit (très joli au demeurant, même si l’acoustique laisse à désirer) et en papotant mi-anglais mi-français avec le public.

A la reprise, la guitare attaque seule. La pureté de sa voix qui monte garde quand même son côté magique et j’aime toujours autant les morceaux où elle prend des couleurs celtiques. Je profite un peu du répit plus folk de ce milieu de set, loin de la fureur des débuts. La guitare part dans un solo un peu triste pour ce morceau beaucoup plus lascif, qui permet à la belle de jouer divinement de sa voix … Quel dommage que l’ensemble du concert ne ressemble pas à ça !!

Le public chante avec elle. Elle en joue. Mais au redémarrage des instruments, il lui redevient difficile de faire le poids ! Et c’est bien là le problème, parce que c’est véritablement une musique de partage et d’échange, avec un public tout acquis. Elle fait monter Kelly Kockelkoren (chanteuse de la première première partie : Kill Ferelli) pour Stay. Elles chantent face à face et micros en main, avec beaucoup de complicité dans les regards. Joli mélange et habiles jeux sur les contre-voix, avec un volume sonore qui permet enfin d’en profiter un peu plus.

A nouveau seule avec ses musiciens, Anneke parcoure la petite scène de Secret Place, semblant même n’être là que pour chanter avec l’un ou l’autre dans le public, dans un drôle de tête à tête (dans tous les sens du terme). Les perpétuels cassures dans le rythme donnent cette belle musicalité quand elle est associée à la puissance. Et quand s’ajoute à tout cela la mélancolie d’un sampler de violon, on se retrouve dans l’ambiance que j’attendais tant, avec elle au clavier. Son guitariste, posté sur la droite, joue les astronautes en apesanteur avec une musique qui redevient de plus en plus dansante. Chacun y va avec son envie et elle semble sincèrement touchée à chaque fois par la réponse du public.

«A last dance ?» nous propose-t-elle. Il est clair qu’on ne va pas faire semblant si c’est la dernière ! Anneke va encore nous ménager une de ces petites surprises dont elle a le secret : Elle descend une marche pour se retrouver au milieu de la salle, danser et chanter parmi nous et c’est plutôt sympa. La batterie se déchaîne, accompagnée de sa voix sur-aigüe et avec toujours un poing levé vers nous.

Tout cela se termine par un «We love you !» qui ne laisse pas de bois et qui amène le public à en demander encore un peu … «Ah ! One more ?!!» Et oui ! Et personne ne sera déçu par cette dernière, qui sera chantée par une bonne partie de la salle. Le public est si proche et il chante avec tellement de fougue, qu’elle ne peut s’empêcher d’en rire avant de terminer sur une fin pêchue et musclée. C’est ce qui me restera de ce concert : beaucoup de décibel (trop même selon moi) pour une artiste pourtant si bouleversante dans la nuance. J’aurai peut-être dû rester sur le plaisir de la dernière fois …

Composition

  1. Feel Alive
  2. My Boy
  3. Take Me Home
  4. Beautiful One
  5. Fury
  6. You Want To Be Free
  7. Circles
  8. Down So Low
  9. Saturnine
  10. Stay (Duo avec Kelly Kockelkoren)
  11. Too Late
  12. 1000 Miles Away From You
  13. Even The Spirits Are Afraid
  14. Hope, Pray, Dance, Play
  15. Hyperdrive
  16. 1er Rappel : Witnesses

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Everything is Changing Tour qui se termine le 01 Juin à Poznan
  • Album défendu : Everything is Changing

Site de Production

Site Officiel : http://www.annekevangiersbergen.com/

Ingrédients

  • Anneke Van Giersbergen : Guitare & Chant
  • Ferry Duijsens : Guitare
  • X : Guitare
  • X : Basse
  • Rob Snidjers : Batterie

Remerciements

  • Roger @ SPV

Détails du show

Style musical : • Métal AtmosphériqueRockRock Progressif

Production : • K productionsTout à Fond

Musicien sur scène : • Anneke Van GiersbergenFerry DuijsensRob Snidjers

Instruments : • BasseBatterieChanteuseGuitare

Nationalité des musiciens : 

  • par

    20 mai 2010

    Photo du concert

    Anneke Van Giersbergen @ Poste à Galène (Marseille)

    Quelques jours avant le concert, j'avais pu écouter le dernier album, In your room, ainsi que. J'avais aimé, sans non plus être pleinement embalé, trouvant le son parfois assez plat malgré cette sublime voix. En d'autres ...

  • par

    25 mai 2012

    Photo du concert

    Kill Ferelli @ Secret Place (Montpellier)

    Mouais ... Pas la première partie de l'année ... Ça braille un peu trop, c'est musicalement faible et ça ne dégage rien pour moi. Ça reste sympathique, c'est au moins ça !! Etiqueté par Ysabel ...

  • par

    30 octobre 2015

    Photo du concert

    Nina Hagen @ L'Usine (Istres)

    Dans mon inconscient culturel, Nina Hagen c'est l'égérie Punk des années 70/80, dans un style Rock taillé dans la masse, là où Siouxsie Sioux était dans un Post-Punk teinté de Cold-Wave quelques années plus tard. Ces ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Perso, j'ai quand même beaucoup aimé. J'étais super contente d'être là, et sa voix est magique.