Avis sur un show

08 octobre 2011

Lilly Wood and The Prick @ L'Usine (Istres)

Une belle musique et de beaux musiciens pour défendre un bel album.

  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.3 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 5.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Trois petites chansons et faut arrêter. Au final, c’est largement suffisant tant les conditions (lumières) ne sont pas adéquates pour de bonnes photos. Au final, assez déçu par mes photos mais ainsi va la vie.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’adore Lilly Wood en album ! Purée avec une intro comme ça c’est que forcément j’ai été déçu… ce n’est pas le mot juste mais je n’ai pas été mis sur le cul par l’énergie assez molle du groupe. Je m’attendais à du The Do, soit de la pop survitaminé, et on a plutôt eu un copier/coller de l’album avec quelques solos en plus et une pincée de sueur. On va dire que je n’étais pas dans de bonnes conditions d’écoute ou que le groupe était fatigué. Pour autant, ça reste en live de la vachement bonne musique et c’est loin d’être une torture que d’être présent et c’est l’avis de toute la salle.

Etiqueté par Ysabel :

Le temps de pause entre La première partie assurée par Mariama et l’arrivée de Lilly Wood & The Prick est très court … Et ça c’est bien !

Ils arrivent tous les cinq sur scène et attaque illico avec Hey It’s Ok. Le public, lui, commence déjà à chanter avec eux. C’est vous dire si ça part sur les chapeaux de roue.

Mais il faut bien dire que Lilly Wood, c’est tout d’abord une voix. Celle de Nili Hadida, qui est à la fois toute en puissance, maîtrisée de main de maître et pleine de nuances. Et cette voix, elle appartient à une jeune femme pleine de vie, sourire aux lèvres, qui se tient devant nous dans sa petite jupe plissée aux faux airs de petite fille sage. Elle a cette manière toute simple de faire le tour des musiciens, tambourin en main, à la fois à l’aise comme un poisson dans l’eau et totalement investie.

Je suis vraiment bluffée par ce petit bout de femme toute en maîtrise et en justesse. A l’oreille, elle me fait penser à une Patti Smith. Une voix légèrement voilée, un peu cassée. C’est assez génial à écouter.

«Est-ce que vos mains sont libres ? Parce qu’on va en avoir besoin là !!» La lumière se fait sur le public. Nili se met à se cabrer, micro en main et met le feux à la salle. On crie. On chante. On danse. On frappe dans nos mains … Elle sait emmener tout le monde avec elle comme çà, sans en faire des tonnes.

Cover My Face nous amène un petit moment d’émotion. Les lumières sont magnifiques. Elle semble être éclairée par des rayons d’étoile … Peut-être la poussière de la pluie de météorites qui était annoncée pour cette nuit … «Allez, aidez moi. Vous la connaissez ? Montrez moi …»

Et lorsqu’on ne crie pas assez fort, on s’entend dire qu’à Marseille, ils ont fait beaucoup mieux !! Ils sont tous sur le bord de scène, avec les guitares, un drum, un peu de clavier et tout le monde chante. C’est ludique avec un côté «A la bonne franquette» qui est hyper sympa. Et le tout va se terminer sur nos chœurs de toute beauté (bien sûr) devant une Nili un peu pâle dans la lumières bleutée … On est dans les nuages.

Puis ils jouent à nouveau, dans tous les sens du terme. Ils se croisent et se recroisent avec leurs guitares. C’est d’une intensité magnifique de plus en plus dans la fumée éclairée par les jeux de lumières. Nili nous ménage souvent de petits moment de pause, presque murmurés, avant de repartir de plus belle et c’est qu’elle déploie une sacrée énergie avec ses airs de rien … Pour le plus grand plaisir d’un public qui crie littéralement de joie et qui reprend les paroles des chansons à chaque fois qu’elle s’en rapproche.

Et comme ça, sans que l’on ai vu le temps passer, nous arrivons déjà à My Best, dernier morceau du set, pour lequel nous devons respecter la «tradition» : Alors après avoir crié, après avoir chanté … Il faut sauter à présent !! L’ambiance est à son comble. Dommage quand même qu’il y ait autant de fumée. Décidément, cela semble être la grande mode cette année ! Mais pas grave, ne boudons pas notre plaisir pour si peu.

Et cela va sans dire, un petit rappel est indispensable. «Une autre, Une autre !!» Et encore une surprise avec toute la poésie amenée par une flûte traversière. Le public est aux anges avec ce registre définitivement plus mélancolique de ses deux derniers morceaux, ce qui ne l’empêchera pas de terminer avec tous les bras en l’air, dans une clappe à tout rompre.

Composition

  1. Hey It’s Ok
  2. Kids (No,No)
  3. Water Ran
  4. Let Me Cry
  5. Santogold + Rap
  6. Love Song
  7. Cover My Face
  8. Little Johnny
  9. La Mode X3
  10. A Time Is Near
  11. Down The Drain
  12. My Best
  13. 1er Rappel : Prayer In C
  14. Hopeless Kids

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Invincible tour qui se termine le 29 Novembre à Amneville
  • Album défendu : Invincible Friends

Site de Production

Site Officiel : http://lillywoodandtheprick.com/

Ingrédients

  • Nili Hadida : Chant, Percussions
  • Benjamin Cotto : Guitare
  • Pierre Guimard  : Guitare, Basse
  • Mathias Fish : Batterie
  • Mathieu Denis : Basse, Clavier

Remerciements

  • Stefan @ ConcertsAndco
  • Christelle @ Usine

Appellations d'Origine Contrôlée

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.