Avis sur un show

01 février 2011

Véronique Sanson @ Pasino (Aix-en-Provence)

Une très bonne soirée bien rock !

  • 1
  • 0
  • 0
  • 3
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 6.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

C’est le Pasino, donc c’est 3 chansons et puis tchao !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je venais avant tout pour les photos et avoir pour une fois un peu de lumière : Sur ce point, pas déçu du tout !

Pour ce qui est de la musique, je pensais avoir la part belle au piano et un peu m’ennuyer avec des chansons sans pep’s. Ben j’avais tout faux : Si en effet il y a tout de même pas mal de piano, Véronique Sanson est souvent debout sur scène et par dessous tout, quasi toute les chansons sont rock, avec une énergie déployée qui impressionnerait même Lady Gaga. Véronique assure le spectacle, assure les émotions et partage tout avec son audience.

J’ai pris beaucoup de plaisir à l’écouter et le public, plutôt féminin et autour de 50 ans, tout autant. Allant jusqu’à braver les vigiles et à se lever pour se coller à la scène (au plus grand scandale des aixois « Prout Prout »).

Véronique a joué près de 2h30, sans nous laisser trop respirer, si ce  n’est pendant les quelques chansons émotions : un show intense et complet qui se fnit sur trois chansons seule au piano, où elle partage avec son public.

Je crois que je dois me pencher plus sérieusement sur la discographie qui mérite d’être découverte (j’ai pour le moment un Live qui ne m’a pas convaincu)

Etiqueté par Ysabel :

Le Pasino d’Aix est archi comble ce soir pour applaudir l’incontournable figure de la chanson française qu’est Véronique Sanson. Le rideau de scène est déjà ouvert alors que nous prenons place dans la salle. Une toile de fond avec son portrait en grand, toute de blanc vêtue, avec au dessus de la tête 3 lunes dans un ciel étoilé (couverture de son dernier album), occupe entièrement l’espace.

Bien sûr, le piano est en place. Mais il y a aussi de nombreux pupitres et des chaises disposés sur une estrade, prêts pour les musiciens qui vont l’accompagner. Reste encore 2 tabourets de bar et 2 micros pour les choristes …. Tout est là. Il n’y a plus qu’à attendre la grande dame.

Dès les premières notes, on fait le plein de cuivres. Elle arrive, micro en main, dans son habit de lumière. En fait, elle avait commencé à chanter depuis les coulisses. Elle est classe et sexy à la fois, exactement comme je me l’imaginais.

Elle va attaquer son set debout face à nous, devant son piano (qu’elle rejoindra plus tard). Elle ne fait qu’une avec la musique, son corps se cambre … Elle la joue vraiment «Bête de Scène».

Pour Comme Je l’imagine, elle va rejoindre le piano et nous nous fait frissonner avec sa voix si particulière, aux accents un peu rauques …. Le public est conquis.

Elle nous remercie d’être là, «Ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vu» nous dit-elle, en faisant allumer la salle. Elle nous taquine «Vous allez être les premiers au monde à la chanter avec moi …. Vous la connaissez ? Noooon!». Elle est là, à 200%, crinière en avant, a demi levée derrière l’instrument. Sur l’écran de fond passe des nuages. La lumière, l’ambiance : tout y est.

Elle quitte aussi un peu le piano, plaisante avec ses «Boys» (ah oui, ce sont des garçons les choristes !). Elle danse, se balance, attrape les garçons par la main et les fait descendre de leur chaises. On partage un vrai moment de complicité entre elle, ses 2 chanteurs et ses 8 musiciens. On a du jazz, de petits airs de Bossa Nova. Elle fait chanter la salle (qui ne se fait pas prier pour deux sous) et réussi à plusieurs reprise à me donner la chair de poule.

Elle demande à voir la salle à plusieurs reprises. Enchaine les morceaux «Comme à la maison» dit elle : «J’ai peur de me tromper, mais comme vous êtes dans mon salon là, vous ne m’en voudrez pas !». Et bien sûr, il n’y a pas une fausse note, pas un mot qui soit oublié.

Et puis elle reste seule sur scène, devant son piano. Elle nous parle de «La vrai vérité de la vie …. », nous donne un peu d’elle, et nous interprète J’veux Plus d’Amour. Sa silhouette se découpe sur un ciel empli d’étoiles, surplombé par la lune.

Ses chansons d’amour sont mordantes et ça ne sombre jamais dans la guimauve.

Puis, tous les musiciens vont venir la rejoindre et vont faire repartir la machine sur un train d’enfer. La clappe de la salle revient de plus belle. Saxo, trombone et trompette se positionnent en devant de scène, une pluie de rose au dessus de leur tête.

Le show ne faiblit pas et elle n’oublie personne, parcours les planches d’un bout à l’autre. Elle fait vraiment partie de ces artistes qui respectent infiniment leur public. L’orchestre bat son plein et c’est énorme. Elle sait les mettre alternativement en valeur. Le public se lève enfin. Gagne le pied de la scène pour être totalement en accord avec elle. Les mains se lèvent. La musique est douce … Bon, bien loin de l’émotion artistique qui est vécu dans la salle, les vigiles font rassoir tout le monde. Un peu dommage : c’est un concert quand même, pas une fête de patronage.

La fin du set va se dérouler dans la même ferveur et un rythme tout aussi enlevé. Les cuivres mettent une chaleur toute particulière et les notes tenues en fin de morceaux sont merveilleuses. La salle fini par gagner la partie et se retrouve debout au pied de la scène (et hop !!) et on termine sur un air de Bossa Nova qui appelle irrésistiblement à la danse.

Nous allons faire une petite pause avant de la retrouver pour les rappels (qui vont être nombreux et plein d’émotions). Elle revient changée et portant des lunettes de soleil. Les chansons durent juste pour le plaisir et finissent presque à tous les coups par une reprise à capella du public, ce qui relance les musiciens qui reprennent quelques notes pour nous accompagner.

Elle nous présente toute sa petite famille de cœur (musiciens et techniciens), et plaisante sur le fait qu’on risque de se faire mettre à la porte par la marée chaussée.

Elle terminera par Ma révérence, juste le titre parfait pour terminer ce concert vraiment plein de force, d’énergie et d’émotion.

Merci Madame Sanson …..

Composition

  1. Je Me Fout de Tout
  2. Comme je l’imagine
  3. Qu’on Me Pardonne
  4. Annecy
  5. Je Veux être un homme
  6. Amoureuse
  7. Le Temps est Assassin
  8. Drôle de vie
  9. Pas beau pas bien
  10. Bernard’s Song
  11. Juste Pour Toi
  12. Sans Regrets
  13. radio Vipère
  14. Alia Souza
  15. Rien que de l’Eau
  16. La Nuit
  17. 1er Rappel : Toutes les saisons
  18. Vancouver
  19. 2nd Rappel : On m’attends là bas
  20. 3ieme Rappel : Redoutable
  21. Bahia
  22. Ma révérence

Détails du show

Style musical : • Chanson FrançaiseRock

Production : • Gilbert Coullier ProductionsSud Concerts

Instruments : • BasseBatterieChanteuseGuitarePianoSynthétiseur

Nationalité des musiciens : 

  • par

    26 février 2011

    Photo du concert

    Jeanne Cherhal @ La Maroquinerie (Paris)

    Drôle de conditions pour un drôle de concerts. Je vais être franc, l'après midi avait été trop éprouvant pour avoir eu du plaisir avant la moitié du concert. Puis, de mon perchoir, le son était ...

  • par

    28 janvier 2015

    Photo du concert

    Juliette Armanet @ Silo (Marseille)

    Il n'est jamais simple d'ouvrir un concert. Jamais simple d'être la première partie, pas forcément attendue, qui retarde d'autant celui que tout le monde attend de pieds fermes et avec impatience. Je pense même que cela ...

  • par

    24 mai 2014

    Photo du concert

    Maissiat @ Le Diapason (Saint-Marcellin)

    Si notre présence ce soir au Diapason de Saint Marcellin nous permet d’allier l’utile à l’agréable, à savoir chroniquer un concert tout en passant un ch’tit week end dans les montagnes au vert, c’est aussi ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Oh là là, si vous publiez ces photos, je me demande comment doivent être celles que vous n'avez pas publiées. Avez-vous vraiment fait le bon choix ???

    B.L.

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Que faut il comprendre au travers de cette question ?

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Bonjour,

    Je viens de lire la chronique publiée par Arnaud sur le concert de Véronique SANSON, qui a eu lieu au Pasino d'Aix en Provence le 1/02/2010.

    J'ai apprécié chacun des mots qui sont écrits. La lecture de cette chronique résume très bien l'ambiance et l'énergie qui régnaient ce soir là, sans parler de cet amour magnifique et magique qui' s'est échangé entre cette grande dame et son public. 

    Venue en moto des Alpes de Haute Provence où je réside, j'ai bravé le froid et le verglas et toutes ses conséquences éventuelles, pour voir Véronique. Arrivée dans l'après-midi, il était hors de question que je sois ailleurs ce soir là.

    Grâce à ma détermination, j'ai assisté à la répétition. Mais je ne vous dirais pas comment j'ai fait.!!! Je l'ai vu arriver sur scène, embrasser tous ses musiciens et sans attendre, prendre le micro et commencer à chanter sur l'air que les musiciens jouaient.

    Le spectacle a été magique ! Ce fond de scène passant des images de toutes les couleurs est à mon avis, le meilleur fond et jeu de lumières que Véro n'est jamais eu. Bravo ! C'est exellent !

    Quelle magnifique artiste ! Quelle grande dame ! Quelle magie ! Que d'amour !

    Après le spectacle, je suis restée à l'attendre dans le froid. Longtemps. Et je l'ai vue, comme elle m'a vue. 

    C'est le coeur rempli d'amour de Véro que je suis repartie, vers mon domicile dans la nuit et dans le froid que je ne sentais plus, tant mon coeur était  brûlant de bonheur.

    Merci .