Avis sur un show

07 juillet 2015

Asaf Avidan @ Pavillon de Grignan (Istres)

Willkommen, Bienvenue, Welcom ... Aux Nuits d'Istres !

  • 53
  • 1
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Les 3 premiers morceaux.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Le Gold Shadow Tour d’Asaf Avidan avait, à ce jour, joué avec notre agenda : souvent pas loin, mais jamais disponible, nous l’avions raté jusqu’à ce soir ! Et c’était impensable de le louper encore… Même s’il a fallu franchement batailler :).

Et, une fois encore, Asaf prouve pendant ce concert qu’il est hors norme : aussi bien rockeur que bluesman, il nous charme tout autant avec sa voix, qu’avec son corps qui ondule constamment sur scène. De plus, grâce à sa sensibilité à fleur de voix, voilà qu’il kidnappe nos âmes le temps d’un Set infiniment riche en émotions et en bonnes vibrations.

C’est donc forcément un peu triste qu’on le voit définitivement quitter la scène, même si c’est après un somptueux Hangwoman. Et déjà il nous manque, et l’on va attendre impatiemment son prochain passage dans le Sud de la France.

Love It Or Leave It nous  a-t-il dit : nous avons choisi la première alternative. Alors à très vite Asaf !

Etiqueté par Ysabel :

Encore dans le swing de Charles Pasi, nous assistons à la mise en place de la scène par un quasi jeune sosie d’Asaf Avidan, qui fait se poser quelques questions dans les premiers rangs … Mais non, ce n’est pas lui 😉

Toutes les lumières passent au rouge et entrent en scène trois jolies jeunes femmes en robes glamour, plus un garçon qui s’installe à la batterie et un second qui attrape une basse. Pour les filles, l’une va prendre place au clavier, une autre à la guitare et la dernière aux percussions. Puis c’est Asaf qui fait son entrée. Asaf et sa voix suraiguë mythique, qui commence déjà à s’écorcher, avec le chœur des trois filles qui se mêlent à elle, dans une introduction à la fois musclée et planante.

On passe aux lumières bleues et à une musique très noisy (décidément, il m’étonnera toujours !), venant chanter en bord de scène, ses jambes immenses tendues à l’extrême et les pieds tout en vibration … Second morceau et il est déjà incroyable, comme à chaque fois. C’est comme si la musique le suivait, et pas le contraire. Explosant juste quand il le décide. Lui, paraissant en permanence partagé entre impro et effets préparés (du moins, c’est mon ressenti), se retrouvant une fois sur deux dans les poses les plus improbables et habitées, comme lorsqu’il tombe accroupi à la fin de Hoist Stop The Colors !

La veste tombe. La voix nous effleure, nous surprend, nous transporte, pendant que des volutes de lumières vont d’eux à nous … Asaf paraissant toujours tellement à fleur de peau. Bouleversé et bouleversant. Criant au ciel et tenant une dernière note de folie pour Love It Or Leave It … J’en ai la chair de poule.

« Merci. Bonsoir. Enchanté »… Une présentation tout sourire. S’en suit une invitation à une danse langoureuse durant laquelle, malgré la chaleur de canicule qui règne depuis le début de la semaine, je frissonne. Et ce ne sont pas les couples enlacés de la fosse qui diront le contraire. Sur scène, les filles et leurs robes esprit charleston à franges jouent la carte de l’élégance raffinée de leurs voix chaudes, pendant que notre beau bad boy balade la sienne, juste inimitable, pour tout faire voler en éclats la minute suivante. Il fait vibrer ses doigts sur le manche de sa guitare. Son corps se cabre sur une musique qui semble le traverser de part en part … Et c’est tout simplement à tomber.

Clavier à trois mains lorsque la belle Zoar vient rejoindre la non moins charmante Flora. Et, après la douce introduction façon oiseau siffleur de Little Parcels Of An Endless Time, c’est la puissance qui vous pénètre. Il nous sort en plus des sons d’un autre monde du petit boitier magique à ses pieds. C’est un concert incroyable. Et même si ce n’est pas la première fois que je le vois en Live, cette soirée m’apparait comme vraiment exceptionnelle … Les mots me manque même tant tout cela est magique.

Il demande la lumière pour nous adresser un petit bonjour de la main, façon queen Elisabeth 😉 et prend quelques minutes pour nous parler de lui, de nous, de sa relation de quatre ou cinq ans avec la France. Une relation de plus en plus sérieuse, dont le secret réside dans la communication, même s’il ne peut le faire qu’en anglais ! Mais c’est aussi un peu de la faute du français, aussi beau que compliqué. Ceci étant, il entreprend de nous présenter la suivante en VF : Conspiratoire Vision de Gomorrhe, avec son charmant accent, qui fait tout simplement fondre l’assistance (surtout féminine, il faut bien l’avouer). Et nous avons ainsi une idée de l’infinie poésie des textes de cet artiste, capable de mettre de la simplicité et du talent dans tout. Il est bouleversant. La contre-voix de Michal Bashiri l’accompagnant à la perfection … Pour ce concert définitivement merveilleux.

A suivre, The Labyrinth Song. Asaf s’est assis pour faire ses harmonies … Longues boucles de la guitare. Crissements de la baguette sur la cymbale. Guitare à l’archet pour Zoar. Musique quasi onirique et alliance parfaite des deux voix. Nous sommes bien toujours au paradis, mais la fin approche hélas. Il reste alors en scène juste avec sa claviériste, lui assis sur son tabouret haut. Et on dirait toujours qu’il nous raconte une histoire épique, aussi acteur que chanteur, avec presque un côté cabaret quand commence A Part Of It … Un spectacle incontestablement étonnant. Et une clappe participative qui accompagne le Rock déjanté teinté de synthé à volutes vintage qu’il nous offre à présent.

On termine avec la chanson de cowboy et son « HiHaa !! » Les deux guitares se font face, proches à se toucher. Asaf se met même à genoux devant Zoar et ils mènent, à eux deux, la musique sur un train d’enfer. Le public clappe et danse. Les filles sifflent. Ils s’éclatent littéralement sur scène dans ce Rock échevelé … Et nous aussi ! Puis il nous dit au revoir, mais je pense qu’il n’y a pas moyen qu’il s’en aille comme ça, vu que les applaudissements pour demander les rappels commencent alors qu’ils ne nous ont même pas quitté.

Il revient donc tout joyeux, pour une délicieuse digression sur Reckoning Song. Quatre notes et la fosse hurle de joie. Juste lui et sa guitare. Elle est magnifique comme ça, toute en douceur pour commencer … Juste avant qu’elle n’explose, ces musiciens le guettant du regard. Le public est en folie. Alors il tourne le micro vers ses voix qui montent devant lui et il s’éloigne, pour juste profiter du beau spectacle auquel il assiste. Puis il s’assoit en bord de scène, les pieds ballants et chantant quasi couché en arrière.

Reste à profiter d’un bon petit coup de Rock avant de partir. Les musiciens sont comme des soldats qu’il teste, nous dit-il, pour voir s’ils lui obéissent bien au doigt et à l’œil. Il pense qu’on ne se reverra peut-être plus, alors, avant de partir, et même si on a payé plus cher pour avoir une place assise : tout le monde debout ! Parce qu’il va nous falloir tester notre Gravity. Il parait que cela peut à la fois sauver la planète et faire expérimenter la liberté 😉 ! Tout le monde s’exécute donc dans un saut de cabri de grande classe (oui, oui) et il s’exclame : « Alléluia ! It’s a miracle !! » Il est barjo et commence un monologue de malade. La musique tourne à la folie douce. Il grimpe même debout sur la batterie et nous prouve que, lui aussi, il est libre !!

Composition

  1. Intro
  2. Hoist Stop The Colors !
  3. Love It Or Leave It
  4. Over My Head
  5. Ode To My Thalamus
  6. Cyclamen
  7. Little Parcels Of An Endless Time
  8. Different Pulses
  9. Conspiratory Visions Of Gomorrah
  10. The Labyrinth Song
  11. Gold Shadow
  12. A Part Of It
  13. The Jail That Sets You Free
  14. Bang Bang
  15. Growing Tall
  16. 1er Rappel : Reckoning Song
  17. Hangwoman

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Le concert s’inscrit dans la tournée Gold Shadow Tour
  • Album défendu : Gold Shadow

Ingrédient

  • Asaf Avidan : Chant & Guitare
  • Zoar Ginsburg : Guitare
  • Liron Meshulam aka Flora : Clavier
  • Michal Bashiri : Chant & Percussions
  • Dan Zeitune : Basse
  • Gadi Peter : Batterie

Remerciements

  • Laurent @ Istres

Appellations d'Origine Contrôlée

  • par

    14 octobre 2013

    Photo du concert

    Asaf Avidan @ Zénith Oméga (Toulon)

    Cela fait bien 3 à 4 mois qu'Asaf Avidan titillait ma curiosité, par le biais de photos d'amis principalement. L'accréditation quelque jour plus tôt au Silo ayant été refusée (mais la porte pas complètement fermée), ...

  • par

    23 juillet 2014

    Photo du concert

    Asaf Avidan @ Théâtre Antique (Arles)

    Quel grand plaisir que de revoir Asaf Avidan ! Cet homme est à part, avec son timbre de voix si particulier. De plus, l'entendre ce soir dans une configuration soliste nous permet une autre approche de ...

  • par

    21 juillet 2014

    Photo du concert

    Susheela Raman @ Théâtre Antique (Arles)

    Je savais Susheela sublime en concert ; j'en avais déjà eu l'expérience une fois il y a quelques années, dans une petite salle de Nîmes. Mais l'ayant un peu perdu d'oreilles, je ne connaissais absolument pas le ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2

    merci pour ces review de concert de Asaf Avidan, c’est toujours agréable de lire ce que l’on a vécu mainte fois en concert, de partager l’envoûtement, l’émerveillement,la fascination, sans cesse renouvellée, quel que soit le lieu, ou la tournée, et cette tournée Gold Shadow est prestigieuse par sa set list, comme l’album qu’elle soutient. 3 ans et demi et 18 concert plus tard, l’enchantement est toujours là.Cet artiste est un génie.
    Partagez les actus avec Asaf Avidan Fans sur Facebook, et suivez les concerts dans les evenements de la page, alimentés par les articles de promotion, les review, les liens photos ou photos collectées, partagées, comme un grand livre du tour…

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2
    image gravatar rajoute :

    Encore de très très belles photos 👍
    Asaf est un artiste hors du commun que j’adore !