Avis sur un show

02 mars 2013

The Hyènes @ La Maison du Peuple (Gardanne)

C’est un animal dont on parle jamais, alors que c’est un animal qui peut être très important

  • 8
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 3.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’avais follement envie de découvrir ce groupe qui, créé sous l’impulsion de Dupontel, décide de se nommer The Hyènes en hommage à la scène cultissime de l’auto interview de Bernie (film que je connais par coeur pour l’avoir vu plus de 10 fois !).

Et puis, on ne va pas se voiler la face, je suis aussi curieux de découvrir Live deux membres de Noir Désir ! Sur ce point, je n’ai pas été déçu : Denis Barthe est impressionnant et j’ai été complètement pétrifié quand on me l’a présenté en vue de l’autorisation de photographier sur le côté de la scène : Le mec est simple, cool et super sympa.

Par contre, pour ce qui est du concert, il y avait quelques défauts :

  • Etre le troisième groupe rock sur un concert de fin de semaine quand il est bientôt minuit … Ouch … Très dur d’être réceptif !
  • Voir le public plutôt venu pour Soma vite déguerpir aux gros coups de riffs de guitare, ben ça met pas du tout l’ambiance dans la salle.
  • Enfin, ce rock pur et dur, n’est hélas pas ma came.

C’est plutôt bien fait et assez musclé, mais je n’accroche pas. C’est tout à fait personnel et en réécoutant quelques morceaux sur Internet, je me dis que l’on passe pas loin de la bonne vibration, mais qu’il manque un p’tit quelque chose, le p’tit truc qui me fera décoller.

Etiqueté par Ysabel :

Après les Junky Monkeys, après Soma … C’est The Hyènes qui montent sur la scène de Gardanne et il est clair qu’ils ne sont pas là pour donner dans la fioriture !! Alors on attaque cash avec du gros Rock qui tache, jeans et tee-shirts et un Dead Pompidou’z hyper roots. Paroles décalées et gros riffs de guitares … Sans oublier le regard au loin et un visage de marbre (Ah oui parce que en plus ça ne rigole pas, mais alors pas du tout !!)

Roulement de tambour. Grosse ligne de basse … Et on passe à la langue de Shakespeare, avec un jeu de scène plus que minimaliste et idem pour les lumières. C’est du Rock à la française, façon vieille école. On aime ou on aime pas. Mais je dirais sans la finesse d’un Noir Désir (dont nous avons pourtant deux membres honoraires présents ce soir) ou la patate de Garçons Bouchers. C’est du brut de décoffrage quoi !

Ça taquine tout de même entre guitariste et bassiste. Ils viennent se placer tout devant et se font plaisir (enfin quelques sourires). Les cordes résonnent. On a bien affaire à de bons musicos à qui on ne la fait pas. Extrêmement doués et efficaces, mais qui ne paraissent par forcément s’éclater.

Alors on a bien les paroles écrites au vitriole chantée par Vincent, qui nous la joue régulièrement : Dialogue avec mon médiator et solos décoiffants de guitare. Mais reste malgré tout un petit arrière goût de manque d’envie.

Puis vient «Le moment que vous attendez tous : Le Slow !» (avec un «Non, la bière c’est après» à un joyeux camarade qui pensait avoir trouvé la bonne réponse !!) Mais attention, ce sera la seule chanson d’amour ce soir … Et pour cause : L’Amour, C’est De La Merde ! Et qu’est-ce qu’ils sont trognons à faire les chœurs comme ça sur «non, non …» 😛 !! Et puis ça, c’est vraiment de la chanson d’amour qui fait rêver !!

Pour It’s A Long Way To The Top, c’est Denis, le batteur, qui s’y colle. Avec une voix à la fois très poussée et à l’accent racaille. C’est plutôt rigolo et cette fois, il a vraiment l’air de se faire plaisir quand il se tape son petit délire Drum’s sur la fin (de toute façon, c’est un peu le seul qui a vraiment l’air de s’éclater ce soir).

Tout défile à une vitesse grand V, presque mécaniquement, et Vincent nous annonce déjà que c’est bientôt la fin … Alors «Merci d’être venus. Merci d’être restés … Nous On Dormira Quand On Sera Morts !» Du bon vrai Rock qui fait secouer quelques têtes, mais d’un public qui s’est quand même vachement clairsemé.

Ils ne se risquent même pas au jeu des rappels (et ils font bien, je pense), en le jouant sur le mode de l’ironie … «Normalement on se casse … Donc là, on va rester et merci pour le rappel !!» Une basse un peu arabisante. Une musique pourtant si envoûtante. Et un Punk Is Dead qui pourrait faire décoller, s’il n’était pas envoyé comme ça. Comme si on avait pas le temps …

Les deux dernier seront plus musclés encore. Petit Moon Walk de Vincent toujours aussi décalé et pince sans rire. Mais sans déconner, on est plus que trois pelés et quatre tondus dans la salle ! Ceci étant, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils donnent tout dans la dernière. Ça pourrait même donner un bon petit Pogo me dis-je alors, mais dans un autre temps … Et puis justement, comme lisant dans mes pensées, trois petits jeunes s’y risquent. Bon sans personne et c’est pas méga fun, mais surtout ils sont immédiatement stoppés par les deux Dadames hyper coincées depuis le début du premier rang … Pour qui le Rock est une affaire sérieuse, enfin quoi !! J’ai bien peur que ce soir, le Rock n’Roll soit dead (ils en rougiraient peut-être même sur scène … Non ?!?) En tous cas, un concert à l’ambiance vraiment bizarre, tant sur que devant la scène ma foi !!

Composition

  1. Dead Pompidou’z
  2. Black B
  3. Bougez Vous
  4. Die Deutschen
  5. 5 La Chanson Pour …
  6. Normal
  7. L’Amour, C’est De La Merde
  8. It’s A Long Way To The Top
  9. Le Pouvoir
  10. La Peur
  11. On Dormira Quand On Sera Morts
  12. R. Le Roadie
  13. 1er Rappel : Punk Is Dead
  14. Je Préfère Quand Ça Gueule
  15. Ace Of Spades

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la Tournée sans nom qui se termine le  24 Août à Vayres.
  • Album défendu : Peace and Loud (sortie en Septembre)

Site de Production

Site Officiel : http://www.thehyenes.com

Ingrédients

  • Vincent Bosler : Chant, Guitare
  • Denis Barthe : Batterie
  • Jean Paul Roy : Guitare
  • Olivier Mathios : Basse

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Jérémy @ La maison du Peuple
  • par

    11 septembre 2015

    Photo du concert

    Dead Lord @ Poste à Galène (Marseille)

    Après un rapide changement de plateau, Dead Lord prend place et continue sur la lancée de Dead City Ruins, en nous envoyant de bons gros riffs, dans la meilleure des ambiances possibles. De mon côté, ...

  • par

    22 mai 2013

    Photo du concert

    Backstage Rodeo @ Cargo de Nuit (Arles)

    Concert Rock à souhait ! Philippe est un show man accompli et assure le spectacle, sans que pour autant les autres soient en reste ! Chouette concert qui finira de nous épuiser. The Georges Kaplan Conspiracy ...

  • par

    18 octobre 2014

    Photo du concert

    Septembre @ L'Usine (Istres)

    C'est le 2 Octobre que semble naître Septembre ! C'est en tout cas ce que l'on découvre sur Facebook et c'est grosso modo à cette date que j'ai l'information, en suivant les actualités de son ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.