28 septembre 2014 à 16:59

The Cure – A Forest

Dans ce rayon : •

Etalagiste : •

The Cure - A forest

The Cure – A forest

On ne peut pas aborder l’année 1980 de The Cure sans s’arrêter préalablement sur A Forest, titre emblématique du groupe.

On pourrait croire que c’est Boys Don’t Cry, sorti en 1979, qui est le premier grand succès du groupe mais, en réalité, ce morceau n’est devenu culte qu’à partir de 1986 et la sortie de Standing on a Beach, genre de best of de 2 albums (y a que Cure pour faire ça !).

Non, A Forest a touché plus vite et totalement une population gothique de l’époque, dans un genre un peu nouveau pour contrer le Punk. C’en était même presque un porte étendard. Il suffit d’ailleurs d’en entendre les premières notes Live pour sentir le public bouillir et monter en pression. Ce qui est toujours impressionnant !

Premier grand succès du groupe, ce titre continue de suivre sa vie et s’adapte à chaque envie, et à chaque tournée. A Forest est d’ailleurs le morceau le plus joué en Live : on compte un peu plus de 820 versions pour 1351 concerts connus à ce jour, mais la différence tient surtout à un grand nombre de dates dont nous ne connaissons pas réellement la setlist. La vérité doit approcher les 1200 versions pour 1500 concerts du groupe !!!!

Ainsi, dans le détail (il faut être précis !) on a :

  • 1979 : 7 versions pour 16 setlists connues (le titre n’est joué qu’à partir de Novembre 79). Ce sont des versions d’essais, aux paroles complètement folkloriques et plus proche de At Night (cf. le rayon précédent sur The Cure)
  • 1980 : 41 versions pour 39 setlists connues. Oui oui, il y en a plus que de concerts : le titre est souvent joué dans le Set principal et parfois également en rappel, principalement en Hollande et en Australie, où le groupe connaît une forte popularité. Les versions sont plutôt courtes et quasi punk. A noter que bien souvent, Robert joue avec les paroles, les modifiant ici et là selon son humeur.
  • 1981 : 46 versions pour 51 setlists connues. Le titre est alors très souvent joué avant Faith. Ce sont des versions plutôt froides, à l’image de la tournée.
  • 1982 : 29 versions pour 30 setlists connues. A Forest précède toujours Pornography, qui est en clôture de Set (sauf une fois, avec 100 years qui s’intercale entre les deux). De quoi assommer l’auditoire, surtout que les versions de 1982 sont hypnotiques ! C’est joué systématiquement chaque soir. La version manquante étant absente même du seul enregistrement pirate connu du concert de Deinze, coupé au milieu du Set : on ne peut donc être à 100% sûr de sa présence, même s’il y a peu de doute.
  • 1983 : 8 versions sur les 8 setlists connues. A Forest est encore avant Pornography, même si les concerts sont TRES différents de la tournée de 1982 (on y reviendra le moment venu).
  • 1984 : 54 versions sur les 54 setlists connues : présence toujours obligatoire, mais maintenant avant The Top.
  • 1985 : 50 versions sur les 50 setlists connues : joué un temps avant les rappels, le titre est ensuite systématiquement joué avant Sinking qui clôture le Set.
  • 1986 : 23 versions pour 23 concerts joués. Le plus souvent toujours avant Sinking, en fin de Set. Cette tournée de festivals est dans la continuité de la tournée de 85.
  • 1987 : 62 versions sur les 63 setlists connues. Là encore, c’est un pirate incomplet qui ne permet pas de statuer. Mars et Avril 87 est la continuité de 86, mais en tournée sud américaine (avec toujours Sinking après A Forest en clôture de set). Puis à partir de Juillet et de la tournée Kissing Tour, A Forest vient se placer avant Fight en clôture de set.
  • 1989 : 76 versions pour les 76 concerts joués. Toujours A Forest joué de façon systématique, mais maintenant en milieu de set, avant Inbetween Days.
  • 1990 : 11 versions pour 11 concerts joués. A Forest venant se replacer en clôture de Set, avant Disintegration.
  • 1991 : 2 versions pour les 3 concerts,  mais là il y a un piège, avec la sessions MTV Unplugged où le groupe part sur d’autres voies 😉
  • 1992 : 100 versions sur les 105 setlist connues : pour la première fois, A Forest est joué en rappel et plutôt en dernière chanson !
  • 1993 : un seul concert de l’année, avec  sa version de A Forest 🙂
  • 1995 : 8 versions pour les 11 concerts joués. Etant en tournée de festivals, les 3 soirs sans le morceau sont probablement le fait d’un choix de timing à respecter. Et p our les 8 autres soirs, c’est quasi systématiquement pour clôturer les rappels.
  • 1996 : 56 versions pour 97 concerts joués. Et c’est principalement en clôture de concert que le titre est joué.
  • 1997 : 5 versions pour 15 concerts joués.
  • 1998 : 8 versions pour 14 concerts jouées. Nous sommes là encore en tournée de festivals, le titre n’est donc pas systématiquement présent.
  • 2000 : 61 versions pour les 67 concerts joués. Le titre est quasi obligatoirement présent en rappel, pour lesquels le groupe choisi d’ailleurs exclusivement ses morceaux dans l’album Seventeen Seconds, avec généralement M, Play for today, puis A Forest.
  • 2001 : 3 versions pour les 3 concerts joués.
  • 2002 : 15 versions pour les 17 concerts joués.
  • 2004 : 27 versions pour les 49 concerts joués. Là encore, quelques dates un peu particulières et des festivals qui feront chuter la fréquence du morceau.
  • 2005 : 7 versions pour les 10 concerts joués. C’est une tournée de festivals, il y a des choix à faire !

Et je m’arrêterai là pour mon listing, la suite ne m’étant pas réellement connue (même si je pourrais retrouver mes petits en recoupant quelques informations). Ce que l’on peut retenir de ce listing :

  • Sur les 820 setlists connues (mais parfois incomplètes) de 1979 à 2005, c’est 702 versions enregistrées de A Forest !!!!!!!!!!
  • Il faut attendre 1992 pour voir le titre en rappel. Auparavant, le morceau est souvent là pour introduire le morceau plus ou moins phare de l’album en cours.
  • C’est principalement en festivals que le morceau n’est pas joué. Il a globalement sa place dans les tournées régulières, et même une place plus ou moins précise.
  • C’est à partir de 1985 que le morceau dépasse quasi systématiquement les 8 minutes, pour frôler les 10/12 minutes en 1987 et 1989, avant d’atteindre même les 15 minutes en 1992. C’est plus court en 1995, mais cela retombe parfois dans les 15 minutes en 1996, avec souvent énormément de solos et de variations. 1997 et 1998 seront des années calmes (sauf un soir et j’y reviendrais). 2000 marquera trop souvent des versions plutôt courtes et sans grande saveur, et ça restera sur cette lignée jusqu’en 2005, année où j’ai décidé de m’éloigner du groupe.

Il y a énormément de versions qui m’ont marquées et même 10 ans sans avoir trop écouté mes pirates, je garde une place toute particulière pour quelques versions dont voici une courte sélection. Il y manque forcément les versions que j’ai uniquement en pirates sans vidéo publiées sur Internet (je pense tout particulièrement à Kiel en 1996, un truc de dingue !!).

  1. L’une des premières versions marquantes est celle de Werchter en 1981. Le groupe, alors programmé avant Robert Palmer, est sommé d’arrêter son Live pour laisser la place. Il fera alors la première longue version du morceau de près de 9 min, avec un mythique « Fuck Robert Palmer, Fuck Rock’n Roll » balancé à la fin par un Simon Gallup très en colère (et faut jamais faire chier un bassiste !!).  Ce saut d’humeur n’empêchera pas le groupe de faire 5 autres Werchter 😉 Vous avez de la chance, c’était filmé en 1981 😉
  2. Sans chercher à être fier, je crois avoir vécu le A Forest le plus long de l’histoire (en tout cas jusqu’en 2005), à savoir à Lyon en 1998. Il est à égalité avec une version à Rotterdam en 1992 mais bon, passons 🙂 . Je garde un souvenir éternel de cette soirée où Smith est complètement défoncé, mais viendra pour un second et dernier rappel donner cette version mythique au public français. Pour mémoire, la France vient alors de gagner la coupe du monde et Robert, en anglais de base, est fana de foot (il demandera en 1990 à décaler des concerts pour suivre les matchs de l’Angleterre et commencera même un concert en donnant le score du match en cours). C’est donc un peu pour féliciter la France qu’il lance une version folle. Il en existe plusieurs versions vidéo pirates (j’en avais une belle que j’ai revendu à vil prix) et tout autant de version audio (dont la mienne, pas peu fier d’ailleurs et ça je ne l’ai pas vendue !).
  3. Enfin pour vous donner une idée de la folie des années 1992 …

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires. Cette épicerie musicale c'est avant tout la votre et faut soutenir les commerces de proximités !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar