Tout savoir sur l’équipe Concerts en Boîte

Tout savoir sur l’équipe Concerts en Boîte

Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin

Le site s’est construit autour de deux personnes, qui seront vos uniques interlocuteurs.

  • Arnaud Damiani : Photographe & Webmaster
  • Ysabel Justin : Rédactrice & Chargée de Communication

Présentation générale

A ce jour, nos reportages s’articulent sur le squelette suivant

  1. Mise en ligne de 5 à 20 photos maximum (10 étant la norme).
  2. Conditions de mise en boîte : Quelques lignes d’Arnaud sur la session photo et son feeling général vis à vis du résultat obtenu, sur des critères techniques.
  3. Chronique : Une succincte d’Arnaud, qui tient plus de l’avis personnel, et une seconde d’Ysabel, sous forme d’un article journalistique.
  4. Composition : Liste des morceaux joués, dans l’ordre de passage. Cette setlist est le plus souvent obtenue en fin de concert, auprès du staff technique ou recherchée ultérieurement.
  5. Date limite de consommation : Quelques informations sur la tournée en cours et l’album défendu.
  6. Site de Production : Lien vers le site officiel ou, à défaut, le myspace de l’artiste.
  7. Ingrédients : Liste des artistes sur scène et leur(s) instrument(s).
  8. Remerciements : Liste des prénoms et de l’entité des personnes ayant permis les accréditations.
  9. Lieu de Fabrication : Petit texte présentant le lieu.
  10. Concerts se rapprochant de celui-ci : Liste automatique de 3 concerts maximum se rapprochant, selon des critères de mots clés et de contenu que nous prenons soin de déterminer.
  11. Zones dédiée aux commentaires des visiteurs.

Nos règles vis à vis des photos

  • Respect total des consignes, tant sur les possibilités de positionnement, que sur la durée de la session. Il n’y a jamais de tentative d’en déroger.
  • Les photos retenues pour diffusion le sont pour leur qualité visuelle et/ou émotionnelle et se veulent tous différentes les unes des autres.
  • Validation des photos, si besoin, par la production de l’artiste et diffusion strictement limitée dans ce cas à celles qui sont retenues.
  • Chaque photo fait au maximum 1024 pixel de largeur ou de hauteur, selon le choix du cadrage.
  • Chaque photo contient un copyright strict visible et également ajouté au champ IPTC.
  • Les photos sont uniquement diffusées sur ce site internet
  • Aucune photo accréditée Concerts en Boîte n’est envoyée en agence. Les droits et la diffusion restent l’entière propriété du photographe.

Matériel photographique

Arnaud possède du matériel Nikon de la gamme professionnelle : les boitiers sont à ce jour parmi les plus performants du marché (Nkon D4S & Nikon D3S) et les optiques les plus lumineuses possibles (ouverture 1,4 à 2.8), afin de capter au mieux la lumière, quelque soient les conditions de scène. Les objectifs utilisés vont du 14mm au 400mm, ce qui permet d’assurer une grande qualité de prise de vue, quelque soit le positionnement dans la salle. Un monopod permet, si besoin, d’éviter tout flou de bougé pour des photos les plus nettes possibles.

Arnaud

On peut me qualifier de Photographe spécialisé en photos de concert. Non pas que je n’aime pas faire d’autres type de photos, mais c’est surtout parce que j’allie au plaisir de prendre des photos, celui d’être au milieu de la musique.

La musique

La musique, j’y suis tombé dedans quand j’avais peut-être 10 ans. L’un des plus vieux souvenirs est probablement l’achat de Doolitle des Pixies en quatrième.

J’avais contracté, quelques mois plus tard, un abonnement Club Dial et je me faisais un plaisir d’acheter des Cds !

Et c’est cet abonnement qui m’a fait plonger, car j’y achetais Disintegration de The Cure en 1995 et j’allais être pendant 10 ans un fervent adorateur du groupe, ce qui m’emmènera en concerts un peu partout en Europe et me fera acheter bien des Cds en rapport direct avec ce groupe (Bahaus, Siousxie, Joy Division Etc..) et la musique anglo saxonne des années 80.

En 2006, je décidais d’élargir mon champs de vision et je devins boulimique d’autres sons. Ce fut aidé par l’acquisition d’une vraie chaîne Hi-Fi  (de marque anglaise, ce ne peut être un hasard) où l’on découvre toute la puissance, les profondeurs et les émotions des artistes.

Aujourd’hui, je continue d’être boulimique et je ne peux me passer de musique et de concerts. Je suis prêt à faire bien des kilomètres pour rencontrer un artiste qui me plaît et, d’une manière générale, je ne me déplace plus à l’étranger sans un concert en prétexte.

Les photos

Je ne suis qu’un autodidacte pragmatique qui pense avoir à peu près compris les paramètres à maîtriser pour faire de belles photos.

Mes premières photos live remontent à début 2006 où, à force d’aller en concert, je voulais repartir avec un souvenir. J’utilisais alors mon téléphone portable pour des résultats tous aussi pitoyables qu’inintéressants.

Fort de ce constat et après avoir vu le petit numérique d’un ami, je choisissais en 2007 de me munir d’un jouet numérique. « Expert » de son mode ISO, je tentais de capter des choses. J’y arrivais quand les conditions étaient bonnes mais sinon c’était assez risible. Je n’étais jamais satisfait des noirs, des contrastes et vue la lenteur de l’appareil, je passais à côté de bien des émotions.

C’est début 2010 que je décidais de me munir d’un appareil reflex numérique. Après l’avoir choisi, après moulte discussions et sans même l’avoir essayé, vous ne pouvez imaginer mon plaisir de ne mettre pas trop mal sorti du concert de Pacovolume au Cargo de Nuit de Arles. Avec le recul, ce sont de mauvaises images, mais pour moi c’était fabuleux et le début d’une folle envie de continuer.

Des opportunités et des concerts plus tard, je prends conscience que je peux monter un site dédié à ces photos live et maintenant, l’histoire continue, jour après jour……….

Remerciements

En tout premier point, je veux remercier l’ensemble des artistes photographiés. Je n’ai été qu’un voleur de belles images et attitudes, sans même leur avoir demandé une pose ou une lumière. Si une photo est belle, c’est avant tout grâce à eux !

Ces photos ne seraient pas en ligne sans le soutien quotidien d’Ysabel, fidèle adoratrice de mes photos mais avant tout assistante live photo, directrice du marketing, attachée de presse mais aussi directrice artistique qui sait aussi m’aider à choisir le bon traitement des photos et le bon editing. Sans elle, je n’en serais pas là et je n’arriverais pas à faire tant de concerts !

Sans mon père, je n’aurai pas non plus fait les bon choix matériels et j’aurais probablement baissé les bras, car tentant de prendre de la lumière avec des culs de bouteilles, au lieu d’utiliser des objectifs très lumineux, sur un appareil capable de saisir chaque photon dans l’air ! Avoir pu goûter grâce à lui à un 300 mm 2.8 ou encore à un 80/200 2.8 était une phase très importante, qui m’a fait gagner bien du temps (et de l’argent). La passion de la musique et de la photo viennent aussi probablement de lui, qui était tout aussi fada quelques décennies auparavant.

Sans mon frère, je n’aurai pas découvert la puissance d’une belle photo numérique. Il a aussi bien évidemment participé au choix de mon matériel, son propre choix étant un exemple à suivre.

Sans ma mère, je n’aurai pas eu cette sensibilité à fleur de peau, qui joue énormément sur mes choix de cadrage et de plan.

Ysabel

Ne sais pas parler d’elle … Mais elle se soigne ! Et puis, il y a déjà tellement à lire de sa plume à travers ces pages, qu’elle pense que vous en avez assez comme ça (elle vous épargne) !!
Mais le principal est qu’elle a vu son rêve de pouvoir partager les mots que lui transmettent ses émotions musicales se réaliser, grâce à Concerts en boîteArnaud … Et c’est déjà beaucoup !!