Avis sur un show

03 novembre 2016

Doc Gyneco @ Silo (Marseille)

Plus JAMAIS ça ... Gros !!

  • 45
  • 2
  • 1
  • 2
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Les 3 premiers morceaux, dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’avoue et donc je l’écris : c’est avant tout moi qui ai souhaité venir à ce concert. Car, si le Rap n’est pas notre kiff, j’ai personnellement de forts souvenirs de ce magnifique album que fût Première Consultation. Découvert dès sa sortie en 1996, alors âgé 18 ans, j’avais énormément aimé son doux mélange de Rap et de Chanson Française, tant au niveau du texte plutôt intéressant, qu’au niveau du rythme tout en douceur.

Alors, quand en milieu de cette année, on annonce une tournée, je m’empresse de réserver ma soirée pour la date marseillaise. Ysa y allant plutôt à contre coeur, même si j’ai les arguments pour lui expliquer que l’artiste est assez différent du personnage public si polémique (UMP, Sarkozy et tout ça tout ça). Et puis, j’ai envie de lui faire découvrir ce choix Rap, pas si loin pour moi que la Poésie d’un MC Solar, ou même d’un Grand Corps Malade.

Et ma déception tombera dès l’entrée sur scène : mauvais son, aux rythmes très agressifs, et deux zozos qui rappent tout ce qu’ils peuvent. Il me faudra même bien 5 min pour me rendre compte que Doc Gyneco est au milieu de la scène… Il doit avoir un soucis de micro, une extinction de voix ! Mais que fais la police ?!

Ben en fait non. Il a tout simplement sous traité le chant aux deux rappeurs et lui assure juste un peu le service après-vente sur quelques refrains, ainsi qu’à l’occasion de deux bains de foule…

Mon dieu…

C’est horrible pour les oreilles et à 400 lieux de l’univers de l’album…

Et pourquoi avoir retenu la date Marseillaise : Oui, c’est le bastion du Rap francophone, mais est-ce que cela mérite d’enfoncer le clou après CHAQUE titre par, aux choix (et souvent multiples) : « Allez le 1 -3 »; « Mais ils sont où les Marseillais »;  » Yo la famille »; « Massiliaaaaa »…

Déjà, je trouve ennuyeux un artiste qui harangue plus que nécessaire son public, comme si son propre art n’était pas suffisant pour soulever une foule, mais quand en plus c’est systématique et si caricaturale, mais c’est à se flinguer !

Le concert ne sera qu’un supplice… J’ai beau chercher, je n’ai jamais pu vibrer, ni retrouver ce parfum si subtil de l’album. Et surtout, Doc Gyneco ne m’a même pas captivé le peu de temps où il était en avant.

Il faut toujours de mauvais concerts pour se rendre compte que l’on en a vécu d’excellents. Je remercie donc Bruno et ses deux loulous de m’avoir redéfini ce soir mon échelle des valeurs. Et je m’excuse auprès de David Gilmour pour m’être permi de critiquer son show à Nîmes, car d’un coup il est 20.000 lieux devant !

Etiqueté par Ysabel :

Chronique compliquée que voilà, parce que celle d’un concert subit en fait. Celui d’un Doc Gynéco qui, pour moi, aura été l’ombre de lui même (ou une pale caricature de ce qu’il fût) et ce, dès le départ. Un démarrage d’ailleurs marqué par le public qui braille des trucs incompréhensibles au sujet de Séguéla et d’histoires de Gaulois… Ça, on ne peut pas s’impliquer dans la vie politique en tant que personnage public (surtout auprès de notre cher ex-président fraîchement déchu), sans risquer des retours de bâton.

Bref, le Set commence enfin. Et là … On ne voit absolument rien ! Si ce n’est deviner, dans une épaisse fumée, un guitariste, un bassiste, un claviériste et un batteur. Puis le Doc fini tout de même par arriver, après une longue intro, vêtu d’un sweet XXL orange, un bonnet à pompon vissé sur la tête. Mais surtout accompagné de deux rappeurs (aïe) et d’une sacrée odeur de beuh ! En tous cas, ce qui est certain, c’est que le tout opère un effet bœuf sur la salle, qui commence déjà à chanter à tue tête Viens Voir Le Docteur. Par contre, il est aussi évident que ce sont plus ses boys qui mettent l’ambiance que lui (même si celle-ci n’est pas du tout, mais alors du tout ma came), pendant que lui préfère faire la causette tranquille, avec son guitariste. Tiens, cela me rappelle le mauvais souvenir d’un certain Tricky à l’Espace Julien, il y a quelques temps. Et comme en plus, il le fait en bougeant et tripotant tout ce qui se trouve sur son passage, ben faut qu’un pauvre type se fasse chier à perpétuellement tout remettre en place derrière lui … mais pas énervé le mec hein … on reste dans l’ambiance les gars. Très surréaliste donc comme spectacle que Doc Gynéco s’appuyant ainsi sur tout et n’importe quoi, et l’autre petit bonhomme qui traverse la scène le moins discrètement du monde, pour tout remettre en place avec nonchalance. Super tranquille !

Cela s’agite pourtant un peu plus quand le boss décide de faire un petit tour dans la fosse, au rythme de la célèbre Vanessa. Avec un public qui smartphone au taquet en suivant sa ballade. Un sacré bordel donc, mais rigolo au moins. Et en plus, il est au moins plus facile à repérer comme ça !

Mais ce qui va être définitivement insupportable, c’est ce parti pris de jouer à fond la carte Marseille, Marseillais et sur tout : La Famiiiille !! On ne va non plus compter les « J’veux un 1, j’veux un 3 ! Aller Marsèèèèèèille » de la soirée, sur cette musique lancinante et fade, comme envoyée au kilomètre. Navrant. Une pitié. A se demander ce que ça peut donner à Saint-Cyr-Sur-Loire ?! (Donne-moi un 3 et puis un 7 Saint-Cyr-Sur-Looooiiiire !! Dégoutée de louper ça, vraiment. Ça aurait au moins pu être ridiculement amusant).

Ah et puis il ne faut pas non plus oublier la montée de couples (ou pas) sur scène, pour pratiquer comme il se doit un bon petit Frotti Frotta, dans un joyeux bordel encore une fois. Parce que, je dois le reconnaitre, si personnellement je suis méga déçue par ce Live, il y en a beaucoup qui semble bien s’amuser. Avec concours de selfies et surtout un magistral : « Merci à tous ceux qui z’ont intervenus sur scène ! » Phrase qui serait digne de figurer dans le sketch du Comte de Bouderbala sur le Rap ! C’est comme Les Filles Du Moove. Je veux bien que ce soit du 3ème degré (à prouver), mais ce que ça peut être lourdingue comme humour. Moi j’aime vraiment bien les paroles comme ça, caricaturales, sexistes et même pas drôles.

Reste la reprise de Je Danse Le Mia. Pas trop mal. Avec pas de danse en compagnie du roadies (forcément hein, à force, il fait partie du spectacle le loulou !) Mais sérieux, ce qu’ils peuvent être casse couilles les deux autres avec leurs « Marseille ! » dans quasi chaque phrase. Ça va, on a compris. De toute façon, ce sont les deux rappeurs qui ont repris en main la soirée semble-t-il. Tant et si bien que le Bruno ne chante même plus du tout ! Pas mal de se prendre des billets pour l’écouter et de se taper un spectacle de Rap à la place, non ?!

Il va tout de même marquer sa participation et descendre une seconde fois dans la fosse, accompagné par trois gros bras, pour l’intermède foot de Passement De Jambes. Avec, bien sûr, les inévitables et pas du tout convenus « Po Po Po » de la salle. Sans oublier la digression sur Ce Soir On Vous Met Le Feu (décidément, IAM est à l’honneur). Alors moi je dis : « Respect Massilia, la Famiiiile ! » (non, non, je sature pas du tout, pourquoi ?!) Et puis, ce qu’il faut préciser en plus, c’est que même quand on cherche à s’intéresser, c’est impossible. Puisque c’est un concert fait pour initiés. Donc, si tu ne connais pas les paroles des chansons, mais que tu ne demandes pas mieux que de les découvrir, ben en fait tu ne peux pas. Vu qu’une phrase sur deux est laissée au public pour qu’elle la chante. Alors c’est sans doute sympa pour les fans, mais pour les autres, c’est juste de la bouillie indigeste. Et puis sinon, ils les chantent à trois de toute façon, ce qui donne exactement le même résultat !

J’ajouterai que, pour parfaire la caricature (expression très à la mode de nos politiques au passage, je dis ça sans raison en plus), ne manquait que le chichon sur scène … Voilà qui est fait pour la dernière avant le rappel. Doc Gynéco se cassant même avec, pour nous laisser comme des cons avec les musiciens et nos deux super chanteurs MC Famille de la soirée !

Et pour ce qui est du rappel, dernière étape du calvaire, ben on va donner dans le léger hein, forcément. Donc  la totale en un mot. De « Aux armes marseillais » à « Qui ne saute pas », en passant par je ne sais plus quoi sur Zizou. Mais surtout un : « Lève la main si … :’( » En boucle et sans fin. Lent ou rapide, mais bien entendu toujours entrecoupé de Marseille (à ben oui hein, dans le cas où on aurait oublié dans quelle ville se trouve le Silo. On ne sait jamais !)

Bref, bref, bref … Comme je l’ai écrit en introduction : concert subit. Et durement même. Alors oui, je n’aime pas le Rap. Et non, je n’ai pas le jugement absolu sur ce qui est bon ou non en musique (loin s’en faut). Mais lorsque, à la fin, je me retourne avec trois jeunes gens tout à fait dans la cible, et même plutôt fans, qui sortent de là désespérés … Ben je me sens moins seule. Avec même un « Plus jamais ça, gros », d’un certain Matthias à son pote (initiateur de la soirée apparemment), qui m’a faite mourir de rire. Du coup on a papoté. Je résume, mais ils ont vécu semblablement le même concert que moi. Voire même pire. Puisque le jeune homme lui-même m’a demandé de le citer : « Matthias, il a dit que c’était de la Merde !! » Promesse tenue 😉

Composition

  1. Viens Voir Le Docteur
  2. Est-ce Que Ça Le Fait ?
  3. Vanessa
  4. Né Ici
  5. Ma Salope À Moi
  6. Frotti Frotta (C’est L’Amour Qui Contrôle)
  7. Les Filles Du Moove
  8. Affaires De Famille (Arsenik)
  9. Celui Qui Vient Chez Toi
  10. Si Tu Crois Que Je Pèze
  11. Je Danse Le Mia (IAM)
  12. Tout Saigne (La Clinique)
  13. La Playa (La Clinique)
  14. Solitaire
  15. Passement De Jambes
  16. Nirvana
  17. Rappel : Dans Ma Rue

Date Limite de Consommation

  • Tournée : Première Consultation tour
  • Album défendu : Probablement le prochain album de 2017 😉

Site de Production

Ingrédients

  • Bruno Beausir aka Doc Gynéco : Chant
  • Papillon  Mandala : Chant
  • Boobooz : Chant
  • Fabien Coronado : Guitare
  • Big Man : Basse
  • Kelyan Horth : Claviers
  • Benjamin Farrugia : Batterie

Remerciements

  • Eloïse @ Sud Concerts

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Consultation dans peu de temps ..... :)

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Bonjour. On n’a pas du tout vécu la même soirée de toute évidence, car justement j’ai adoré ce concert.
    Cette proximité, voire cette intimité, avec nous c’est beau et surtout c’est tellement rare les artistes proches de leur public comme ça.
    Je ne sais pas vous, mais moi je ne vais pas à un concert pour avoir la même chose que sur le CD, les shows millimétrés sans aucune émotion spontanée non merci.
    Quand on aime un artiste, on veut sentir qu’il est bien avec nous et non pas qu’il est là par obligation, donc quand je le voyais kiffer son moment, même quand il se mettait en retrait, ben j’ai adoré ça.
    Il n’a pas fait semblant, il est resté vrai et combien vont à deux reprises dans la fosse et invitent le public sur la scène ? Franchement je me suis sentie respectée à ce concert, les musiciens et bakeurs étaient excellents, et ils ont été mis en avant, où est le mal ?
    Vous dites n’être pas trop rap ok mais ça ne ne justifie pas d’être à ce point de mauvaise foi, car dire qu’il n’a chanté que quelques refrains et autres inepties que j’ai lues dans votre article c’est grave quand même.
    Et c’est bizarre car j’ai commencé le concert en gradins et y avait que des gens heureux autour de moi, ensuite je suis allée dans la fosse et là pareil que des gens qui s’ambiançaient et qui kiffaient.
    Vous avez trouvé un insatisfait bravo mais vous n’évoquez pas tous les autres, nous qui étions heureux.
    Et oui, car si nous chantions les paroles qu’on connaît par coeur au point que leur auteur ait envie de nous écouter, et bien c’est la preuve que nous au moins nous cherchons des émotions, de la good vibe et pas une performance réglée à la seconde près.
    Votre site nous invite à revivre les concerts, pour celui-là c’est franchement raté.

    Un conseil: lundi et mardi à Marseille, il y a Renaud en concert, surtout n’y allez pas !!!
    Sa voix n’est plus ce qu’elle était, il parle beaucoup entre les chansons, et on chante beaucoup à sa place.
    Depuis l’existence des concerts, le public chante et c’est très bien, que ça continue.

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci pour ce partage Annick.

      Par contre, je ne suis jamais ni de mauvaise foi, ni « grave » … Je donne juste mon avis, d’une manière effectivement très subjective (comme tout avis), mais sans jamais estimer qu’il soit une vérité absolue.
      Et perso, j’apprécie que vous donniez le votre, même s’il est à l’opposé du mien. (Pas sûre que la réciproque soit vrai).

      Doc Gynéco (que vous aimez tant) ne prône-t-il la coolitude et que chacun puisse avoir son regard sur les choses de la vie ? Non ?!?

      C’est un site de chronique de concerts, que j’aime ou que j’aime moins. Pas un endroit pour forcément écrire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil 🙂
      Et pour info : Renaud est un artiste que je trouve magnifique !

      Sur ce, à bientôt sur nos page tout de même (enfin j’espère).