Avis sur un show

05 août 2016

Selim @ Théâtre de Verdure (Dieulefit)

Et Dieu Le Fit ...

  • 109
  • 2
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Nous avons tendance à suivre ce proverbe : « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ». Et nous avions loupé Selim à Marseille, au Poste à Galène, alors que nous avions follement envie de le voir ce bougre ! Qu’à cela ne tienne, ni une, ni deux, nous voilà partis pour un week-end en Drôme Provençal, afin d’y découvrir en solo le dernier de la Famille Chedid, que nous n’avions pas encore vu dans son propre univers.

Par contre, nous sommes en terrain connu et conquis par lui : nous avons son album depuis de nombreux mois et nous avons pu le voir sévir plusieurs fois sur scène, avec son frère ou en famille. Nous sommes donc habitués à son énergie, à son grain de voix « pas si loin de celui de Mathieu, mais quand même bien à lui » et à son jeu de possédé à la guitare.

Ce soir, nous aurons le temps de pleinement profiter de ce bel artiste, de son humour, de sa musique féérique et de son monde bien à lui.
De plus, la présence des invités : sa soeur Anna, son amie Chat et le groupe du Picodon, sont autant de bulles dans une eau plus que pétillante, autant de cerises sur un beau et bon gâteau.

Vous l’aurez compris, je suis séduit. Et c’est plus que mérité !
Le concert sera un poil court, format festival oblige, mais nous aurons quand même droit à une grande partie de son album, plus quelques nouvelles compositions qui laissent présager un chouette prochain album.

Etiqueté par Ysabel :

Famille Chedid, nous voilà … Il n’y avait plus qu’un seul de ses talentueux membres que nous n’avions pas vu et entendu Live en solo : voilà un regret qui n’en sera plus un !

Nous sommes au début du mois d’Août et, pourtant, il fait un froid de canard ce soir à Dieulefit, pour la quatrième édition de son Festival musical d’été. Qu’à cela ne tienne, on sort la petite laine et on s’installe, bien décidé à profiter comme il se doit de la très jolie scène installée au milieu des arbres. Et qui n’est pas sans me rappeler le tout aussi charmant Festival Sous Les Pins de Châteauneuf-Les-Martigues. Avec, ici, le petit plus réservé aux gourmands arrivés plus tôt, parce qu’ayant prévu de grignoter sur place avant le concert : les balances, avec tout le monde réuni (même les invités que c’est secret, mais pas vraiment, puisqu’on le savait déjà 😉 …) Selim, plus cool tu meurs, en tee-shirt et veste en jeans. Se faisant déjà plaisir à la guitare (mais quelle incroyable famille tout de même !)

Le soir tombe tranquillement, même si la nuit n’est pas encore tout à fait là. Quelques spots et un peu de fumée … Nous y sommes. Et on est d’ailleurs pas super bien là, sous les guirlandes lumineuses et leur ambiance un peu désuète ?! Si, carrément. Le spectacle peut donc commencer.

Ils sont trois. Selim, Luc Anger à la guitare (coiffé d’un chapeau à larges bords) et Mathieu Crouzet à la basse. Musique à la fois enjouée et légèrement teintée de langueur. Comme pour cette Ode Aux Envies, sa liste à lui (un peu à l’instar de celle de Rose) … Et « La liste est longue » nous confie-t-il. J’adore l’atmosphère qui règne ici ce soir. Des familles assises dans l’herbe, ou attablées sous les arbres. Dans ce havre de paix. Pour  partager un moment de pause et de plaisir, au son de la belle guitare Rock de Selim, presque en paradoxe, par moment, avec ses textes doux et sages … Mais ça aussi c’est de famille 😉

« Tout le monde va bien ?! On a préparé des choses ce soir » De bien belles choses même à vrai dire. Avec plein de musiciens, plus des amours, plus des amis et la fragilité de la nouveauté « Car tout l’est un peu ce soir ». Comme ce Dévoilez-vous légèrement atonique, pour le plus grand plaisir des oreilles. Et son rythme parfait pour danser (Selim nous montrant l’exemple en exécutant un déhanché des plus sexy !). Avec percussions pour aussi nous faire chanter. Tout s’enchaine à la perfection, en se jouant avec délectation des paradoxes. Cris à la lune, riffs de guitares rapides, lumière bonbon rose et bleue … Il fait ce qu’il aime et il le fait plus que bien.

Comme ce morceau écrit pour sa sœur Anna. « C’était le moment de la jouer ce soir… », puisque la Miss est la marraine du Festival. Changement de guitare sur le vif et fort jolie déclaration d’amour fraternel, qui se termine par « Ne m’oublie pas, je t’aime ». Selim restant ensuite seul sur scène pour nous interpréter Crois Ton Doute, dans la fumée, les jeux de lumière et celui du vent, qui fait apparaitre comme un mur d’eau derrière lui. La guitare se changeant en percussion par moment. Lui venant faire chanter le public en lui faisant signe de s’approcher un peu. Succès garanti. Ça crie, ça danse, ça rit … Bref ça profite de la vie !

« Vous êtes beaux ! Merci 1000 fois ». C’est à présent le moment de faire monter sur scène les Surprises, à commencer par Nach, notre belle marraine. Suivie par Noé Reine, Julien Cattiaux et Naoufel Klai (qui ont déjà assuré la Picodon Party que j’avais repérée tout à l’heure dans le jardin, sur le côté, en première partie de soirée). Un peu moins de lumière et un peu plus d’étoiles … Nous voici bien dans L’Infini. Avec la voix digne d’une ensorcelante sirène d’Anna. Et un véritable festival de guitares (dans le sens littéral du terme), qui tourbillonne autour d’elle, la faisant rire. Ce qui vaudra même à Noé un baiser sur la tête, en remerciement.

Out les invités et retour de la formation initiale pour Soleil. Avec un petit côté Rock rétro que j’adore et qui donne encore plus envie de danser (pis ça réchauffe, donc ça fait du bien !). Enchainée avec un Le Temps S’est Levé qui me fait penser à du Dutronc mélangé à du -M- (marrant). Du bon son Rock qui envoie, rythmé par le métronome de la voix … C’est bon ça ! Avec cavalcade de guitares et roulement de tambour. Selim vibrant un peu comme s’il encaissait un tir de mitraillette (oui, je sais, la comparaison n’est pas forcément très heureuse, mais y’a de ça). En tous cas, les lumières sont superbes au cœur de cette pleine nuit. « C’est subtil ! » comme il le dit lui-même dans se chanson 😉 (Comme Des Chats).

« Vous êtes beaux les gars ! On va enchainer avec Paranoïa ». Chanson qui se doit d’être participative et qu’il ponctue même : « Putain, c’est bon ça. Vous êtes trop forts les gars. C’est bon pour l’univers ça ! » Et ce n’est pas cette petite fille, perchée sur les épaules de son papa, les yeux emplis d’étoiles, qui dira le contraire (bon sans le gros mot, bien sûr 😛 ). « Merci à tout le monde. Merci à Guillaume (GO du Festival .ndlr), Elise et Kevin ». Sans oublier ses musiciens, qu’il nous présente. « Prenez soin de vous. Et on appelle la belle Chat pour la dernière… », sachant qu’il fait semblant de partir sur une libre interprétation des Rois Du Monde (oui oui, le Roméo & Juliette de Gérard Presgurvic !) pour se reprendre très vite : « Ah non, c’est le concert ! »

Charlène Juarez, aka Chat et claviériste de Brigitte, vient donc les rejoindre pour Guérir. Nous enveloppent ainsi de beaucoup de douceur. « C’est votre final les gars, vous pouvez taper dans vos mains et crier aussi ! » Nous nous exécutons de bonne grâce et il nous en remercie, venant à la fin de la chanson tripoter les boutons du clavier de son invitée (en tout bien tout honneur bien sûr), pour un final paradoxalement très Rock, au regard du démarrage beaucoup plus smooth. Ils nous enverra ensuite de gros bisous, la main sur la poitrine … « Merci du fond du cœur. Merci et bonne soirée ! » Mais comment la nuit pourrait ne pas être belle, après cette merveilleuse soirée partagée avec lui ?!?

Composition

  1. Bipolaire
  2. Ode Aux Envies
  3. Dévoilez-vous
  4. Les Sirènes
  5. Anna
  6. Crois Ton Doute
  7. L’Infini
  8. Soleil
  9. Le Temps S’est Levé
  10. Comme Des Chats
  11. Paranoïa
  12. Guérir

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Maison Rock

Site de Production

Ingrédients

  • Joseph Chedid aka Selim : Chant, Guitare & Clavier
  • Luc Anger : Guitare, Clavier & Percussions
  • Mathieu Crouzet : Basse & Clavier
  • Pierre Juarez : Batterie
    Invités sur L’Infini :
  • Anna Chedid aka Nach : Chant
  • Noé Reine : Guitare
  • Julien Cattiaux : Guitare
  • Naoufel Klai : Contrebasse
    Invitée sur Guérir :
  • Charlène Juarez aka Chat : Clavier & Chant

Remerciements

  • Alice @ Cargo de Nuit

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Balances de Selim et de Nach 🎼🎶 ...

  • par

    30 avril 2016

    Photo du concert

    Babx @ Le Petit Duc (Aix-en-Provence)

    Voilà qu'un soir, au hasard d'Internet, que je découvre que Babx passe pas très loin et dans quelques jours : c'est juste immanquable ! Le concert a lieu dans une salle jusque-là inconnue de nous, au ...

  • par

    05 mars 2015

    Photo du concert

    Arthur H @ Salle de l'Étoile (Châteaurenard)

    C'est un réel plaisir que de revoir ce soir le bel artiste qu'est Arthur H. Mon premier et précédent concert du poète à la voix de velours était en 2012, pour la tournée de Baba ...

  • par

    13 février 2015

    Photo du concert

    Dimoné @ La Mesón (Marseille)

    J'avais aimé sa présence et son charisme, quand il était venu accompagner Frédéric Nevchehirlian lors d'un concert à l'Espace Julien, et je savais déjà que l'histoire entre lui et nous n'allait pas s'arrêter l

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.