Avis sur un show

24 juillet 2016

Arman Méliès @ Théâtre Antique (Arles)

Vertigo chez Antigone ...

  • 32
  • 2
  • 1
  • 2
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.8 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

3 morceaux, librement dans le théâtre.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un look qui fait penser à Thom York, une poésie à la Daniel Darc et un jeu de guitare proche de celui de -M- … Voilà comment je décrirais Arman Méliès.

Je crois le découvrir ce soir sur scène, mais en fait sa guitare m’a déjà emmené ailleurs précédemment : il était le guitariste de la dernière tournée de Julien Doré et il m’avait retourné le bide, ici même en plus, sur Corbeau Blanc. Pour vous dire : un an après, c’est encore marqué au fer rouge dans ma mémoire ! Et sa plume ne m’est pas non plus inconnue : ses mots sont ceux chantés par le même Julien pour Mon Apache, ou par Hubert-Félix Thiéfaine entre autre pour Fenêtre sur désert. L’artiste est donc empli de talent, c’est évident !

Mes émotions passées seront encore complètement d’actualité et, ce soir, Arman va me faire naviguer avec plaisir dans son univers propre. Son concert sera court, 8 titres seulement … Il m’en faudra plus dans un futur pas trop tardif !

Etiqueté par Ysabel :

Pour cette première partie de soirée au Théâtre Antique d’Arles, avant de profiter de la suite avec les incontournables Louise Attaque, je suis vraiment ravie de découvrir Arman Méliès Live. Les gradins sont déjà quasi combles. Et le trio fait son entrée, tout habillé de noir. Charmants tous les trois, ce qui ne gâche rien, même si c’est chacun dans son style. Tous très Rock dans les attitudes. Riffs de guitare sourds et planants … Juste avant que l’Electro ne pointe le bout de son nez. De beaux jeux de lumières aussi, malgré un jour encore présent. Mais surtout, une hyper belle voix. Posée. Chaude. Qui nous distille des paroles extrêmement poétiques… Bref, vous l’aurez compris : tout ça est du plus bel effet sur moi ! J’aime ce Rock-Electro qui me fait penser à du Radio Elvis. J’aime cet apport presque Blues du saxo. Et quel jeux de genoux Mesdames 😉 je ne vous dit que ça !

Le très charismatique Arman nous propose une présentation simple et sympa après la première, qui va se terminer sur un amusant : « Vous êtes beaux. Vous êtes plein ! » Avant de reprendre avec le rythme assez envoûtant d’un A Deux Pas Du Barrage tout aussi séduisant. Ils enchainent ainsi les morceaux, nous offrant le meilleur de ce qu’ils savent faire, avec beaucoup talent : des intro au saxo, des chœurs à trois voix … Et pourtant, ils ne font pas tout à fait du Rock comme tout le monde. C’est d’ailleurs sans doute ce que j’aime. Non, le leur, je dirais qu’il est épidermique et sensuel. Nous emportant dans son ressac. Mais surtout, surtout, lorsqu’il termine Tessa par un « Merci Merci ! Vous êtes bien urbains », je comprends que je n’ai pas affaire à n’importe qui. Parce que, sincèrement, je pensais vraiment être la seule à employer une expression pareille 😛 !!

Bon, trêve de plaisanterie. Non, la vérité c’est que je suis totalement sous le charme de cette voix qui se déchire par moment, prenant possession de votre âme tout comme le fait leur musique. Et ce saxo qui prend la direction des ponts … Comme c’est bon ça ! Reste juste à profiter de la lumière qui joue avec les colonnes du théâtre, dans le jour qui s’amenuise à présent, et de cet Arman si habité. L’intro Des Chevaux Du Vent Fou me faisant même penser à du Bertrand Cantat des grandes années. Celui d’un Rock teinté de nostalgie, un peu languissant. Une invitation au voyage dans cette lumière devenue quasi aquatique. Avec ses cris à lui qui semblent vouloir venir déchirer le ciel.

« Vous êtes fous. Vous êtes complètement fous ! » Il est vrai qu’avec cette fosse aussi remplie que les gradins à présent, nous sommes plutôt nombreux. C’est le moment pour faire revenir en force une bonne dose de cet Electro qui leur donne peut-être encore plus de force … Rock saccadé cette fois. Rock puissant. Rock prenant… Qui se solde pourtant par un blanc un peu marqué qui les font rire (et nous avec) : « Et oui. L’enchaînement c’est une science ! » Mais bon, pas de stress. 1) Ce n’est pas si long. Et 2) Ce sont les vacances 😉 ! Et oui, on est pas bien là, dans ce somptueux décor de pierres, avec ce doux vent tiède et de jolis petits nuages de coton blanc au-dessus de nos têtes ?! Mais surtout avec ce Fort Everest au son 80’s pas désagréable du tout.

Il terminera avec les éternels vertiges de l’amour décris dans Silvaplana. Ambiance irréelle. Son plus noise. Strombis et rythmes qui s’accélèrent. Dernier décollage pour la planète Rock, mais plutôt vers son côté sombre. C’est tout simplement excellent. Un sacré final, très intense. Et indéniablement une super belle découverte, que je suis réellement très heureuse d’avoir faite ce soir. Un artiste que je vais suivre sans l’ombre d’un doute et que je vais attendre avec impatience de revoir sur scène. Et humble avec ça, puisqu’il nous quitte presque discrètement, en nous disant simplement « On vous laisse en très bonne compagnie : Louise Attaque ».

Composition

  1. Mercure
  2. A Deux Pas Du Barrage
  3. Tessa
  4. Constamment Je Brûle
  5. Les Chevaux Du Vent Fou
  6. Fuir (La Belle Echappée)
  7. Fort Everest
  8. Silvaplana

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Vertigone

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/armanmelies/

Ingrédients

  • Jean-Louis Fiévé aka Arman Méliès : Chant & Guitare
  • Adrien Daoud : Clavier, Saxophone & Percussions
  • Antoine Kerninon : Batterie

Remerciements

  • Alice @ Cargo de Nuit

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Avec Arman Melies 🎼🎶...

  • par

    17 avril 2015

    Photo du concert

    Radio Elvis @ La Mesón (Marseille)

    Tout le monde sait que le Rock français n'est pas trop ma tasse de thé. Mais comme, parmi les exceptions, on compte Frédéric Nevchehirlian, l'instigateur de ce Festival Gravitation, je suis malgré tout confiant quant

  • par

    28 janvier 2015

    Photo du concert

    Julien Doré @ Silo (Marseille)

    Je me dois de commencer cette chronique par une confession : je pensais, en arrivant au Silo, ne pas forcément aimer la musique, ni la prestation Live de Julien Doré. J'avoue aussi ne pas vraiment connaître ...

  • par

    21 mai 2014

    Photo du concert

    Détroit @ Moulin (Marseille)

    Aller voir Détroit ce soir, c'est avant tout pour y voir Bertrand Cantat, un chanteur hors pair et un poète français qui a bouleversé ma jeunesse. Et puis Noir Désir, c'est juste le meilleur groupe de ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.