Avis sur un show

15 avril 2016

Jela @ Rockstore (Montpellier)

From Montpellier to Manchester ...

  • 50
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.2 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 6.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement, dans la salle et sur la mezzanine.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Peut-on encore être sur le cul ce soir, après les très bons Sexton et les magnifiques My Favorite Horses ? Voilà la question que je me pose. En d’autres termes : est-ce que le Festival Manchester Music Club est capable d’avoir déniché trois groupes talentueux, pour la même soirée et pour sa première édition ?

Et bien la réponse est sans appel : un GRAND OUI ! En résumé, c’est un hat-trick digne des meilleures footballeurs, car ce sont définitivement trois groupes capables de mettre directement la balle dans la lucarne, et les yeux fermés !

Pour lâcher les comparaisons footballistiques, la soirée est vraiment allée crescendo dans le Rock : on est parti du Folk-Rock de Sexton, pour aller à la rencontre du Rock-Folk de My Favorite Horses (vous voyez la nuance 😉 ?) et arriver au final au Rock pur et dure de Jela !

Car oui, ce dernier « band » est un sacré bon groupe de Rock, de ceux qui vous font sauter une fosse pleine ! Et si les trois amis sont d’un calme, voire même d’une certaine tendresse hors scène, une fois sur les planches tout est joué à grand coup de riffs et de cris jouissifs. Fini la douceur. Place à l’énergie pure et à la spontanéité. Pour moi, on y retrouve les qualités d’un groupe comme Soma.

J’ai donc définitivement pris mon pied et, quelque part, je regrette de ne pas pouvoir revenir demain pour revoir DeStijl et Olly Jenkins. Il n’y a bien que David Penney et son groupe au Cargo de Nuit capables d’être, pour moi, une raison valable !

Etiqueté par Ysabel :

Round 3 du Manchester Music Club : un trio de jeunes français expatriés à Manchester, du nom de Jela ! Avec une moyenne d’âge d’une vingtaine d’années et une indéniable influence qui fleure bon le british, aussi bien au niveau du look que de la musique. Mais ce qui marque tout de suite, c’est la voix assez surprenante de Lucas, surtout sur ce premier morceau très scandé, avec des montées en puissance plutôt impressionnantes. Et, côté musique, le subtil jeu de sons et de contretemps qu’ils nous offrent. Accompagnés en plus de beaux jeux de lumières, pour terminer quasi dans le noir … Bref, on ne peut que constater que tout cela commence extrêmement bien !

Ils passent la seconde, dans tous les sens du terme, et se mettent même à sauter sur scène. Oui, je crois qu’on peut dire que le trio envoie les pieds. Aussi bien musicalement que visuellement. On est vraiment dans le Rock pur et dur. Que du bonheur. Avec de jolis moments, comme ce face à face guitare/basse, pendant Jenny, la batterie au centre (comme de bien entendu). Trémolos dans la voix de Lucas et guitare dont les cordes risques de rompre sous ses assauts … Et puis : Surprise ! Avec même un petit passage d’inspiration très Elvis Presley.

Lucas tient, au passage, à nous préciser que c’est la première fois qu’il réussit à entrer dans le Rockstore, parce qu’avec les videur, cela aurait (soit disant) toujours été non pour lui 😉 Puis on a droit à du déhanché de chez déhanché, pour ne faire plus qu’un avec la guitare. Et une voix qui, à présent, se charge légèrement de vibrato par moments. Notes tenues et musique qui se teinte de Blues. Mais, quelques soient l’inspiration qui les anime, ils nous embarquent où ils veulent. Avec, de plus, une maitrise qui m’épate au vu de leur jeune âge. Surtout à entendre leur chanteur qui se lâche maintenant totalement, nous faisant découvrir toutes les belles surprises que réservent sa voix.

Ils nous encouragent à découvrir I Can Breathe sur Youtube : « Courrez-y, vous ne serez pas déçus ! ». Et je confirme qu’elle est à écouter, avec sa vertigineuse montée dans les aigües. A ne pas manquer non plus, la sortie de leur premier single dans un mois, dont le Stay qui va suivre fait partie. Les voir est autant un plaisir que les entendre. Sam passant d’un pied sur l’autre, comme le ferait un boxeur à l’entrainement. Lucas jouant avec le public, avec son corps, ses attitudes … 21 ans seulement … Moi je vous le dis : ça promet ! Et comment faire pour tenir une salle en haleine ?! Ils en ont le secret : De longues pauses rythmées par les drums d’Arthur, avant de repartir de plus belle.

Reprise Folk de Highland Dreams, « Parce qu’on aime beaucoup ». Cover certes, mais à laquelle ils donnent un bon petit coup de dépoussiérage Rock. Avec, encore une fois, une prestation vocale au top. Et nouvelle occasion d’une digression guitare/basse de toute beauté, faisant ainsi revenir le Rock en force dans leur Set … « On s’appelle Jela et on est parti il y a 4 ans pour Manchester, pour vivre notre rêve ! » C’est donc bien là le moment idéal pour une petite séance de « on fait reprendre le public ». Sans oublier leurs excellents petits ponts musicaux. C’est Rock. C’est puissant. C’est atonique par moment … Bref, c’est de la bombe atomique ! Et ils envoient clairement le pâté comme on dit 😉

Prochaine (et dernière avant le rappel), qui sera leur prochain single : The Dancers. Qui porte d’ailleurs plus que bien son nom, vu que tout le monde a justement envie de danser. Ils nous remercient alors en musique. Pêchus jusqu’au bout. Mais nous reviennent très vite, chemises trempées, en rigolant sur le fait qu’ils ont bien chaud, eux aussi. Tout comme nous. Avec une guitare tonitruante et dans les strombis. Nous criant « Give me a J.E.L.A ! » et nous embarquant une dernière fois dans leur tourbillon Rock.

Ce Manchester Music Club aura vraiment été l’occasion d’une très belle soirée. Et la découverte de Jela, celle d’un jeune groupe tout à fait bluffant. Encore toutes mes félicitations à cette programmation d’enfer Monsieur DeStijl !!

Composition

  1. Come On Home
  2. Chemical Nightmare
  3. Jenny
  4. Woke Up This Morning
  5. I Can Breathe
  6. Stay
  7. Highland Dreams
  8. Human 200
  9. The Dancers
  10. Rappel : No Longer Blind

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : single à venir

Ingrédients

  • Lucas Bernard : Chant & Guitare
  • Sam Artigau : Basse
  • Arthur Marechal : Batterie

Remerciements

  • Pascal @ Manchester Music Club

Un de nos Instagrams de la Soirée

concertsenboite

Et Jela pour terminer en beauté 🎼🎶 ...

  • par

    05 octobre 2014

    Photo du concert

    Louis Bertignac @ Espace Fernandel (Carry le Rouet)

    Louis Bertignac fait pour moi partie des artistes hors normes : ultra disponible envers son public, malgré une énorme renommée, il sait rendre chaque concert unique et l'on sort toujours avec cette agréable impression d'avoir ...

  • par

    09 octobre 2012

    Photo du concert

    Soma @ Espace Julien (Marseille)

    Très bonne soirée bien Rock. J'aurai tendance à trouver le début du concert un peu plus mou que quelques jours plus tôt à Istres mais, le concert se déroulant, j'ai retrouvé l'énergie du groupe. En ...

  • par

    17 janvier 2015

    Photo du concert

    Triembach @ L'Usine (Istres)

    Premier concert de Triembach dans une vraie salle, avec de la vraie lumière (car oui, désolé Dilan, mais dans la cour de Hook c'est funky mais tout de même artisanal ;) ). Et bien c'est ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.