Avis sur un show

02 décembre 2015

Safia Nolin @ Paloma (Nîmes)

Le Spleen en Technicolor...

  • 5
  • 2
  • 1
  • 6
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement, dans les crashs barrières. Mais avec très peu de lumières, il faut le préciser 😉

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Que pouvons nous bien avoir après l’OVNI Olly Jenkins ? A première vue, cela ressemble à une ado qui se cache sous sa capuche, presque apeurée d’être là, sur scène. Mais bon, la pseudo ado est tout de même une jeune demoiselle et alors, on se dit que c’est un excès de sensibilité plutôt qu’une crise qui explique l’accoutrement vestimentaire.

Et ça tombe bien ! Parce qu’on ne demande qu’à avoir des artistes pleins de sensibilité et capables de nous retourner le bide. C’est ce que réussira à faire Safia, la seule au monde capable de blaguer et de rire à fond, entre deux chansons les plus tristes du monde ! Oui, c’est là le tour de force de la demoiselle : nous faire naviguer dans des eaux troubles, en s’esclaffant que ce n’est pas grave … Ou comment rire de la vie et de ses péripéties.

Si, écrit comme ça, l’ensemble peut paraître bizarre et bien je vous rassure : oui, c’est bizarre mais incroyablement envoûtant !

La belle et son guitariste partiront d’ailleurs sur la pointe des pieds, comme ils sont venus… Et quelques instants plus tard, on se demandera si ce n’était pas un simplement un rêve… Mais j’ai des preuves ! Ces moments ont vraiment existé !

Etiqueté par Ysabel :

Olly Jenkins nous quitte (mais je me souviendrais bien d’eux 😉 !) et voilà que c’est un second duo qui prend place, pour une seconde première partie … Décidément, le Paloma nous a préparé une bien belle soirée. Mais c’est un garçon/fille cette fois. Avec un guitariste qui va me laisser à penser que c’est le même que tout à l’heure … Mais au final : non, pas du tout !

La demoiselle se présente en français. Enfin en québécois devrais-je plutôt dire 😉 Parce qu’il faut bien avouer que cet accent chantant est reconnaissable entre mille. D’ailleurs, j’ai toujours trouvé marrant de constater qu’il a tendance à disparaitre lorsque les québécois chantent … Bizarre. Mais revenons-en à nos moutons et à Safia Nolin qui, si elle a un accent festif, nous propose paradoxalement un répertoire aux paroles assez sombres et troublantes. Mais surtout très touchantes et qui font mouche. Avec, là encore, de très jolies guitares (tout comme nos amis de tout à l’heure), mais en un peu plus roots tout de même.

Je regrette au passage le côté toujours un peu bruyant du Paloma, surtout pendant les premières parties … Eternel problème du choix d’un bar situé dans la salle et même juste à côté de la scène en l’occurence. Mais bon. On se concentre. On focalise ses petites noreilles sur la scène et ça va aller. Surtout que la Miss a vraiment une très belle voix et qu’elle nous présente un univers aux chansons Rock sombre qui n’est pas pour me déplaire.

« Hallo. Je m’appelle Safia et je n’viens pô d’ici. En fait, hier, c’tait même la première fois que j’prenais l’avion ! » Elle nous raconte un peu tout cela par le menu et nous présente également Joseph, qui l’accompagne … « Dans la vie, j’habite Montréal et j’écris des chansons tristes ! » Excellent. Tout le public se marre. Surtout quand son camarade de jeu lui répond  « Arrête !! »

Nous continuons ainsi à découvrir une définitivement drôle d’artiste, qui se réfugie grave dans sa bulle dès que la musique commence. Ils jouent souvent face à face tous les deux. Chacun dans son rayon de lumière ou de lune. Perso, je suis sincèrement captivée. Et c’est amusant comme chaque fois elle me tire de ma rêverie avec son petit accent, comme maintenant, lorsqu’elle annonce : « Merci. J’va m’en aller après celle-là. Merci à la belle salle ! » Parce qu’autant ses chansons sont emplies de vague à l’âme, autant elle ne fait que rire entre chacune d’elles.

Ils reprennent le refrain à deux, pour ce Noël Partout qui tombe fort à propos en ce début Décembre … Tout en douceur. Une très jolie chanson, plus nostalgique que triste cette fois, que je trouve à nouveau fort touchante, avant de conclure sur un tout simple « Merci ! Bye ».

Oui, elle me plait infiniment cette drôle de fille … Je vais aller creuser tout ça pour en savoir plus. En écouter plus. Et je vous invite ardemment à en faire de même 😉

Composition

  1. La Laideur
  2.  Technicolor
  3.  Si Seulement
  4.  Ce Matin
  5.  Noël Partout

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Limoilou

Ingrédient

  • Safia Nolin : Chant & Guitare
  • Joseph Marchand : Guitare

Remerciements

  • Marilou @ Paloma
  • par

    04 avril 2015

    Photo du concert

    Ndobo-Emma @ Paloma (Nîmes)

    Purée !! La salle est sombre et l'on entend déjà une voix quand on arrive enfin à rentrer ! Juste le temps de me faufiler dans les crashs barrières (vraiment pas simple d'y aller, faudrait ...

  • par

    03 février 2012

    Photo du concert

    Joseph d’Anvers @ Espace Julien (Marseille)

    J'ai été énormément captivé par l'univers de ce chanteur. Un petit côté Thom York extrêmement agréable ! C'est un vrai coup de coeur et je regarde gentiment les bacs pour trouver ses Cds. Etiqueté par ...

  • par

    07 juillet 2015

    Photo du concert

    Asaf Avidan @ Pavillon de Grignan (Istres)

    Le Gold Shadow Tour d'Asaf Avidan avait, à ce jour, joué avec notre agenda : souvent pas loin, mais jamais disponible, nous l'avions raté jusqu'à ce soir ! Et c'était impensable de le louper encore... Même ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.