Avis sur un show

27 novembre 2015

Vianney @ Rockstore (Montpellier)

Le Petit Prince était bien là !

  • 16
  • 3
  • 1
  • 3
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Les 3 premiers morceaux sur la mezzanine de la salle. Un grand merci au Rockstore pour leur confiance et cet accès plus que privilégié !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Après l’avoir découvert (et aimé) en première partie de Julien Doré, dans le cadre des Escales du Cargo, il fallait que je découvre réellement Vianney dans le cadre de sa propre tournée, avec un Set bien à lui, dans lequel il a le temps d’installer son ambiance.

Le cadre du Rockstore est d’ailleurs un écrin assez parfait pour cette rencontre : une petite salle chaleureuse et une proximité avec l’artiste idéale pour un échange avec le public.

Je dois avouer que le concert a été proche de la perfection : une lumière tamisée très intimiste pour un artiste tout en douceur. Et pourtant, j’affirme haut et fort ne pas être un grand adorateur de la chanson française, mais force est de constater que ce soir c’est parfait : de belles paroles et une salle plus que présente, qui participe à chaque sollicitation… Participant même un peu trop parfois, à l’image de ce petit groupe de demoiselles au fond, près du bar, qui crient dès qu’elles le peuvent, voire même un peu plus !

On sort de ce concert comme sur un petit nuage, en demandant à tout le monde dans la rue « Ben t’es où ? »… Oui c’est débile, puéril ! Mais ça fait du bien… Super du bien même !

Etiqueté par Ysabel :

Un roadies qui fait son petit coucou au public, mort de rire, pendant que toute une salle et le temps semblent comme suspendus … Dans l’attente du Petit Prince Vianney. Nous somme bien sages. Et le voilà justement qui entre en scène, exactement comme je l’imaginais, c’est à dire tout simplement. Pas d’effet intempestif. Pas de tralala … Non, juste lui, salué par un véritable tonnerre d’applaudissements, qui soulève le Rockstore.

Tout commence par une longue intro à la guitare, les pieds déjà sautillants. Eclairé à contre jour, dans un halo de fumée. Avec un public qui chante déjà On Est Bien Comme Ça, titre on ne peut plus à propos. Et même si je m’y attendais, je dois avouer que ça, c’est vraiment de l’acoustique ! Du 100% vérité même. Ce qui donne à sa voix la possibilité d’exprimer toutes les nuances du monde. Vraiment très joli. Juste quelques boucles de guitare et un fond de drum … Le sentiment d’une musique fabriquée rien que pour nous, en toute intimité, devant un public qui clappe déjà à tout va pour accompagnée cette première chanson.

Les trois panneaux en forme d’espèce de grands œufs s’allument et il se présente à nous, après avoir pris des nouvelles de Montpellier … Il est heureux d’être là, avec tous ses musiciens plaisante-t-il 😉 Ah oui ! On est sceptique ? A bien le voilà qui nous fait une petite démo de ce dont il est capable tout seul ! Bref, c’est une ambiance comme je les aime, faite de sourires et de décontraction non feinte. Avec une scénographie certes minimaliste, mais qui parvient sans mal à remplir l’espace et qui permet vraiment de découvrir cette voix à la fois douce et pleine de couleurs. Je remarque d’ailleurs qu’elle change sur Aux Débutants De L’Amour. Qu’elle se déchire un peu plus. Et, physiquement, lui disparait même complètement à un moment, ce qui nous laisse comme en tête à tête avec elle et les petites étoiles éparses qui l’entourent. Puis la salle est embauchée à faire les chœurs, Vianney faisant le tour de la scène pour bien venir encourager Tout le monde, sur une longue digression musicale … Moi je vous le dis : on est pas couché les enfants !)

Il nous déclare à nouveau être ravi d’être dans le Sud, ce qui est trop rare à son goût : « Mais c’est pas de notre faute. On ne savait pas qu’on avait autant de copains ! » Et puis quelques mots sur la possible peur de sortir, tout juste deux semaines après la tuerie du Bataclan … Non, nous sommes « Heureux d’être là. Heureux d’être vivants. Et moi, je le suis d’être avec vous, voilà ».

Les jeux de lumières sont très simples, mais qu’est-ce qu’ils sont beaux. Sans doute la beauté de la simplicité, tout bêtement. Tout est très joli, mais pas nunuche. Juste doux et enveloppant. Juste un moment de partage. Et il n’y en a pas tant en ce moment, alors profitons. En plus, le public de ce soir est juste parfait. De l’échange. Du partage et encore du partage … Que demander de plus ?

Avec Véronica, mais c’est qu’il nous embraque même dans une ambiance presque Dance dites-moi, avec pas mal d’écho dans la voix et une de ces pêches. Qu’est-ce qu’il peut cavaler dans tous les sens aussi ! Sans oublier de faire chanter le public dès qu’il le peut (il semble que ce soit vraiment son truc). En plus, ce qui compte pour lui n’est même pas de savoir les paroles, non, mais juste de faire du bruit ! Mais je le rassure, au Rockstore on sait faire les deux. Du bruit et chanter avec lui, resté dans l’ombre… Pour un peu, on le dirait dans un éclair de lune.

Enchainement sur une cover de Rihanna, mais à sa façon bien sûr. Une très belle façon je dirais même. Avec un incomparable sens du Raggamuffin-Folf. Et lorsqu’il entend crier : « T’es où ?! », il répond en riant : « Pour une fois, je suis là ! » Puis il reprend à courir encore et encore, toujours avec sa guitare. Comme s’il voulait bien prendre soin de faire plaisir à tout le monde. De profiter de chacun de nous. Et, je vous le dit entre nous les filles : il a beau être tout jeune, ça c’est un homme qui sait parler d’amour à une femme 😉 Il n’y a qu’à écouter Chanson D’Hiver pour s’en convaincre.

Trois accords, et nous voilà partis à chanter Labello en frappant dans nos mains. Encore une fois, ça fonctionne au quart de tour. Tout comme lorsqu’il propose un hommage à un chanteur qu’il adore, avec cette reprise de L’Encre De Tes Yeux (avé l’accent s’il vous plait) et une petite digression made in Vianney en prime. C’est alors que toutes les petites lampes en arc de cercle autour de lui s’allument … Pour le plus poétique des effets.

Dernière du Set et intro taquine pour tromper l’ennemi … Mais certains sentent le loup et beaucoup se rapprochent de plus en plus de la scène, même s’il nous fait ce « méchant » aveux : Je Te Déteste. Pas grave. Ça n’empêche personne de chanter et de danser. Je sens que de notre côté, on est bien chauds pour lui demander « Mais t’es où ?! » Pourtant, il nous brise le cœur : « Je sais même pas comment vous l’annoncer et je sais même pas si vous allez me croire, mais c’est la dernière ». Le public chante alors tout seul pour la reprise, Vianney frappant plus sur sa guitare qu’il n’en joue et qui fait durer le plaisir encore et encore, pour trois petits tours et puis s’en va.

Mais nous, on sait bien qu’il va revenir … Parce qu’on ne l’a pas eu  … Et oui ! Alors hop hop hop, on lui demande de revenir, et plus vite que ça. Il sait qu’il ne peut pas lutter 😉 S’exécute et, sur le ton de humour en plus, nous racontant que sur la tournée, une chanteuse qui a passé quatre jours avec lui a dit, amusée, qu’il était bien le seul à avoir un public qui demande T’es où ?! Et pour cela, il a envie de nous remercier … Mais ce n’est pas pour tout de suite ! Pour le moment, cela va être de l’amour et encore de l’amour… Pour une petite danseuse.

Et ce n’est qu’en seconde chanson du rappel que tout la monde va pouvoir se faire plaisir en chantant encore plus tout son saoul. Oui, s’il est injuste de réduire le répertoire de Vianney à Pas , il faut reconnaitre que tout le monde l’attend de pied ferme, moi y compris (il ne sera pas dit que j’aurais gavé tous ceux de mon bureau toute la journée pour rien 😛 !) … Avec aussi  des minottes qui attendent ça quasi depuis le début du concert et qui à présent s’en donnent à cœur joie. Il en rit même sur « A nous les cruches … Ah oui, carrément ! », tellement de notre côté nous y mettons de l’intention, puis enchaine tête baissée et guitare au poing, avant de remercier une nouvelle fois Montpellier pour son accueil, ainsi que toute son équipe (parce qu’il ne faut pas croire, mais même autour d’un petit bonhomme seul, il y a plein de monde !)

C’est à présent le moment de la dernière. De la chanson « pas prévue » à laquelle personne ne croit nous avoue-t-il. Et aussi un peu l’histoire de se vie : Tout Seul. Enfin tout seul sur scène hein, parce que sinon il ne faut pas oublier qu’il y a nous !

Alors oui, j’ai peut-être un Cœur De Chewing Gum comme le dirait Brigitte, mais pas grave, j’assume, et j’ai vraiment passé la plus douce des soirées à un moment où j’en avais plus que besoin. Merci infiniment Monsieur Vianney.

Composition

  1. On Est Bien Comme Ça
  2. Aux Débutants De L’Amour
  3. Notre-Dame Des Oiseaux
  4. Véronica
  5. Les Gens Sont Méchants
  6. Man Down (Rihanna)
  7. Lean On (Major Lazer)
  8. Chanson D’Hiver
  9. Labello
  10. L’Encre De Tes Yeux (Francis Cabrel)
  11. Je Te Déteste
  12. 1er Rappel : Mon Etoile
  13. Pas Là
  14. Tout Seul

Site de Production

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Idées Blanches

Ingrédient

  • Vianney Bureau : Chant & Guitare

Remerciements

  • Charles @ Zouave

Un de nos Instagrams de la Soirée

  • par

    21 juillet 2015

    Photo du concert

    Vianney @ Théâtre Antique (Arles)

    Le réputation de ce jeune artiste m'est arrivée avant même de le voir sur scène. En effet, l'homme semble faire un certain buzz (ou un buzz certain) et j'ai pu lire, ici et là, quelques ...

  • par

    27 novembre 2010

    Photo du concert

    Aaron @ Rockstore (Montpellier)

    Ah Aaron ! Découvert par une affiche lors de leur passage à Istres et que j'avais finalement loupé, je m'étais rattrapé à Marseille quelques mois plus tard : c'était la fin de leur tournée, le ...

  • par

    13 juin 2015

    Photo du concert

    Martin Mey @ Théâtre Silvain (Marseille)

    Si revoir Martin Mey est toujours un plaisir, être ce soir dans ce beau théâtre marseillais de la corniche en est tout autant un. Et, si on nous prévoit de la pluie en fin de journée, à ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Belles prises d’ambiance s. Belles couleurs. Instants magiques captés ´pile’ au bon moment. BRAVO.
    Commentaires de synthèse du spectacle tout aussi joli et pertinent.
    BRAVO !

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci Fred 🙂
      C’était effectivement une très belle soirée.

      A très vite sur nos pages…