Avis sur un show

20 septembre 2014

Triembach @ Hook (Istres)

Men in Black chez Capitain Hook...

  • 56
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la cour.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

 Découvert en première partie de Marygold, c’est un énorme plaisir que de revoir ce très bon groupe de Rock. Toujours habillé à la Interpol, à savoir costume et cravate sombre avec une chemise blanche, le groupe a su diffuser un super Set malgré la luminosité de la journée et l’appel du barbecue diffusant son fumet de merguezs et saucisses  !

C’est simple, je n’ai pas senti ma faim et j’ai plongé tête baissée dans les riffs sauvages de guitare et la ligne tendue de la basse, le tout rythmé par une batterie guerrière et un chant rageur.

Cette seconde rencontre tend à prouver que ce groupe est définitivement bon et mérite d’être revu encore et encore !

A quand la prochaine date ?

Etiqueté par Ysabel :

Qu’est-ce que le Festival Hook ? C’est une série de bons concerts (très bons même), organisée dans la cour devant le magasin du même nom à Istres par son propriétaire Dilan, en une chaude fin de journée de septembre …Tout le monde s’installe donc comme il en a envie. Assiste à la mise en place de chacun et aux courtes balances. Tout est prévu pour le bien être des spectateurs : buvette, de quoi manger et de l’espace pour choisir d’être debouts ou assis … Un truc hyper sympa en un mot !

« Bonjour Hook ! Nous c’est Triembach » Et, pour ouvrir le bal, nous retrouvons nos quatre rockeurs en costards sombres, cravates noires et chemises blanches. Un batteur déjà la clope au bec. Un guitariste totalement habité dès le premier accord. Et un chanteur toujours aussi charismatique (qui nous a fait un changement total de look avec sa coupe hyper courte … Inversement proportionnel à celui de son guitariste. Détail sans la moindre importance, mais juste amusant). Non, tout ce qui compte, tout ce qui marque, c’est ce regard d’acier bloqué sur l’horizon et cette voix qui se déchire … A vous donner des frissons. Mais je n’oublie pas non plus le bassiste, cet impressionnant barbu qui semble ailleurs lorsqu’il balance ainsi son grand corps en arrière et sa tête vers le ciel … Oui : on le commence très fort ce Festival consacré au Rock !

Parce que le Rock, on est en plein dedans. Un son chaud. Une musique qui vous prend dedans. Vibrante. Comme eux en fait. Quel premier morceau que ce I’m Sorry, avec son démarrage tout en langueur. S’en suit celui de Traveling Girl qui lui, à l’inverse, se fera sur les chapeaux de roues. Un petit jeu d’alternance qu’ils vont entretenir tout au long de leur Set et qui va ainsi nous tenir toujours en haleine. Voix encore plus poussée. Musiciens encore plus embarqués. J’avais d’eux au Magic Mirror un excellent souvenir et, aujourd’hui, ce sentiment est plus que confirmé.

La langueur est de retour avec Juste, mais en français cette fois. Ils soufflent ainsi le chaud et le froid, nous emmenant avec eux dans le ressac d’une musique à la fois emplie de force et de nuances. Avec ici ce français qui leur va tout aussi bien que l’anglais de tout à l’heure. Des riffs de guitares envoûtants. Des vibrations à n’en plus finir … Quel plaisir de les réentendre ainsi, avec cette puissance emplie de subtilité : ce n’est que du bonheur ! Et avec surtout cette voix qui se prête à l’exercice avec une facilité déroutante.

Leur présence scénique à tous les quatre, bien que dans la simplicité, est, elle aussi, terrible. Nos yeux son captivés, rivés même sur le chanteur et ses interprétations vibrantes. On est plus dans une cour, on est plus nulle part d’ailleurs … On est plus qu’avec eux.

Une nouvelle chanson « Personne ne l’a entendue à part nous, et encore ! » A nouveau, avec Randy, on est dans du Rock qui balaye tout sur son passage et qui vous emporte avec. Un plaisir plus que partagé entre eux et le public, chanteur et guitariste heureux comme tout, et qui le montrent. « Que diriez-vous d’un peu de Disco ?! » Et Fabien Petti qui râle en se marrant pour cause de corde cassée. Ben qui en joue en le présentant : « Fabien à la guitare ! » et l’autre le lui rendant avec un « Enfoiré ! » balancé entre ses dents avec un regard malicieux. Mais Dieu qu’ils sont bons sur tous ces morceaux un peu plus lents. Accompagnées même, pour l’occasion, par les fumigènes involontaires provoqués par le BBQ sur le côté (mais pourquoi pas 😉 A la guerre comme à la guerre !) Plutôt original, mais je vous jure que ça le fait en plus !

Chacun se cabre à sa manière. La musique mène un train d’enfer, s’arrête puis repart et nous fait vivre les même montagnes russes. Petite auto-promo pour annoncer leur présence le vendredi suivant au Pub de l’Europe à Istres, chez Paco ! Avec au passage la promesse de figurer sur un clip pour YouTube à ceux qui viendrons … « Aller, on se quitte avec celle-là ! » Ce sera aussi fort, aussi énergique et aussi Rock jusqu’à la dernière note et au dernier cri.

Composition

  1. I’m Sorry
  2. Traveling Girl
  3. Juste
  4. Call Me
  5. Après Elle
  6. Randy
  7. Sally
  8. Cherry Lips
  9. Here She Comes
  10. Where Will I Ever Find You

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/triembach.rockband

Ingrédients

  • Benjamin Couture : Chant & Guitare
  • Fabien Petti : Guitare
  • Yves Blanes : Basse
  • Pierre Ribbe : Batterie

Remerciements

  • Dilan @ Hook
  • par

    17 janvier 2015

    Photo du concert

    Triembach @ L'Usine (Istres)

    Premier concert de Triembach dans une vraie salle, avec de la vraie lumière (car oui, désolé Dilan, mais dans la cour de Hook c'est funky mais tout de même artisanal ;) ). Et bien c'est ...

  • par

    29 novembre 2013

    Photo du concert

    Triembach @ Magic Mirror (Istres)

    Un bon p'tit groupe qui joue du bon rock. Leur tenue à la Interpol colle parfaitement à leur rock, ce qui n'est pas pour me déplaire. On va gentiment les suivre et, pourquoi pas, les ...

  • par

    08 octobre 2015

    Photo du concert

    Sable @ Poste à Galène (Marseille)

    Guillaume, croisé quelques minutes avant de monter sur scène m'avait prévenu : "On va tout envoyer et ça va être fort !". Il n'a pas menti le bougre ! Car ce beau petit duo que ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.