Avis sur un show

28 juin 2014

Ben Miller Band @ Arènes (Nîmes)

Trois Cowboys lâchés dans l'Arène... !!

  • 260
  • 1
  • 1
  • 0
  • 1
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans les crash barrières.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

C’est quelques jours avant la date que, par curiosité, je vais faire un tour sur la page d’accueil de ce groupe ouvrant le concert de ZZ Top.

Comment s’imaginer ma réaction face à leur photo de cowboys barbus ?!? Ben juste que j’ai hâte de les voir car, forcément, ça va être trop bon et forcément aussi très dépaysant ! Obligé !!

Le Show commence à peine, que je jubile déjà : Ce groupe a, comme prévu, un charisme hors du commun et par dessus tout, une musique fabuleuse !

Leur chanteur, Ben Miller, est phénoménal : Une voix sublime, une présence captivante et un jeu de scène parfait.

Le bassiste à 1 corde n’a pas d’âge… 60 ? 70 ? Je ne sais pas… Mais il fait le mec pépère, que l’on peut voir dans une série américaine, assis avec sa bière sur un banc devant sa maison, le chien à ses pieds. Et on a juste envie de partager cette bière avec lui et de se poser à côté de lui.

Quant à notre batteur/percussionniste, il est juste délirant. Mais pas que ! Mettez lui un trombone entre les mains et il vous plante ses notes directement dans l’âme !

En conclusion, pour un premier concert de l’année dans nos chers Arènes, ça commence plus que bien !! Une juste suite du dernier moment passé ici avec Neil Young.

Etiqueté par Ysabel :

J’entends déjà une voix au micro qui s’élève de l’intérieur des Arènes, alors je hâte le pas pour vite prendre ma place, pensant que le concert est déjà commencé … Mais non. Il y a bien quelque chose qui se passe sur scène, mais ce n’est pas encore le concert. C’est une intervention de deux représentants des intermittents du spectacle, à la fois justifiée et instructive, mais aussi amusante et décalée : Un orateur principal tout ce qu’il y a de plus convenu et puis un second, vêtu d’une jupe écossaise rouge, qui joue la contre-voix pour appuyer certaines fins de phrases avec un timbre de gros métalleux, façon robotisée en plus ! Jolie manière de nous faire savoir que ce Festival aura bien lieu, mais que certaines choses se passent et qu’il ne faut pas les oublier, même si nous sommes là pour passer une très belle soirée avec The Ben Miller Band et ZZ Top.

Cette « introduction » improvisée terminée, c’est donc le trio de The Ben Miller Band qui se met en place sur une musique très western et, en bons précurseurs des mythiques ZZ Top, ils nous apparaissent barbus et chevelus, avec des looks décoiffants et des cheveux qui le sont tout autant (jeux de mots mis à part).

Comme toujours, je trouve amusant de démarrer ainsi en plein jour, sous un petit vent d’Ouest (sans aucun doute amené dans leurs malles) qui balaye les gradins. Une voix hyper blues et des basses à faire trembler les pierres antiques. Un instrument monocorde d’un autre monde joué par un grand gaillard en chemise à carreaux. Des chœurs à l’américaine, juste avant que la voix du chanteur ne retentisse dans son micro a effet caché dans un vieux combiné téléphonique. Et un public juste ravi … Voilà le genre de truc que vont nous proposer les trois compères pendant toute la durée de leur Set.

Ajoutez à cela des intermèdes dans un bon vieil US juste incompréhensible, qui fleurent bon le cowboy en goguette et vous obtiendrez ces rockeurs purs et durs grand teint qui ravissent des Arènes pas forcément toutes jeunes, mais clairement venues pour s’éclater ce soir !

Et puis une petite scène touchante, comme ça en passant, que j’ai juste envie de partager : Je me trouve juste au-dessus du carré handicapé et là se trouve un jeune homme incapable de parler, figé et allongé de tout son long dans sa chaise, mais qui répond juste par un immense sourire à la jeune femme à ses côtés qui lui demande s’il est content. Un simple  et vrai moment de plaisir partagé entre eux, sans aucun misérabilisme.

Mais retournons à nos trois forçats du Rock qui s’en donne à cœur joie sur scène, le guitariste-chanteur debout et trépignant devant un batteur qui frappe comme un sourd. Yeah ! On est pas venu pour rien ma foi !!

Puis c’est justement le batteur qui s’équipe de gants et sort une râpe géante façon tablier, qui prend tout naturellement place devant son estomac. Le chant à trois voix qui s’en suit est juste fabuleux ! Le même musicien passe ensuite au trombone, qu’il brandit par moment, tout en frappant à intervalle régulier son drum de l’autre main … Et le Rock se fait ballade Folk. Avec un solo de cuivre largement salué par la fosse et un air qui tourne rapidement au Jazz Band enjoué et entrainant, pour ensuite repartir dans l’indolence de la manière la plus délectable du monde.

C’est alors qu’après la râpe géante, nous assistons à l’entrée en scène des cuillères électriques (oui, oui … ça existe et on aura droit à tout !), avec le bassiste qui, lui, repasse à la batterie. Bref : Ils sont incroyables et j’adore ! A noter au passage, une jolie tentative de danse country dans le public (et en basket, je vous assure que ce n’est pas des plus faciles !), sur une musique qui a maintenant tourné à la folle cavalcade et tout au long de laquelle ils ne vont rien lâcher, avec même une petite touche presque Electro (donnée avec le pied du cuillèriste fou). Tout cela pendant que le chanteur fait reprendre à la foule toute une suite d’onomatopées décousues.

La râpe à fromage va reprendre encore une fois du service et, franchement, ils mettent une belle ambiance, avec pas mal de jambes qui semblent démanger certains et qui commencent à s’agiter avec plaisir. La dernière va d’ailleurs être précédée d’un petit discours très enjoué, afin de nous faire partager leur joie d’être là ce soir. Un soupçon d’harmonica (il est vrai que c’était le seul attribut de cowboy que nous n’avions pas encore eu !) et une cover qui, bien sûr, entraine la clappe du public. Le chanteur reprend son drôle de combiné téléphonique. Il grimpe sur une caisse à leur nom pour un marathon d’harmonica et un flux de paroles digne, en son genre, de celui d’un rappeur.

Petite présentation des musiciens (en grande fanfare). Le soir est un peu tombé à présent et on profite donc d’un début de jeux de lumières, avec un parfum de ZZ Top en approche et un public tellement heureux qu’il va prendre leur retour sur scène pour remballer leur matos pour un rappel !

Une belle découverte hyper festive, une super mise en jambes et surtout une bonne mise en oreille pour la suite de la soirée … Bref : que du très bon 🙂 !!

Composition

  1. Rocks and gravel
  2. Get right church
  3. St James infirmary blues
  4. Hurry up and wait
  5. Kookoo
  6. Burning Building

Date Limite de Consommation

  • Le concert s’inscrit dans la tournée 1er Partie de ZZ Top
  • Album défendu : Heavy Load

Site de Production

Page Officiel : http://www.benmillerband.com

Ingrédients

  • Ben Miller : Chant & Guitare
  • Scott Leeper : Basse & Batterie
  • Doug Dicharry : Batterie, Trombone & Percussions

Remerciements

  • Juliette @ FM Productions
  • par

    22 mai 2013

    Photo du concert

    The Same Old Band @ Cargo de Nuit (Arles)

    J'ai tout simplement aimé ce concert et l'attitude de chacun. Il est grandement dommage que le groupe soit normand (ou breton, bon c'est pas pareil mais vu du Sud, si !) car à coup sûr ...

  • par

    14 janvier 2015

    Photo du concert

    Le Skeleton Band @ Paloma (Nîmes)

    Arrivé un peu à la bourre dans les crashs barrières, je dois me plonger à froid dans le jus. Et si les quatre ou cinq premières minutes, consacrées à me concentrer sur mes appareils, ne me ...

  • par

    21 septembre 2015

    Photo du concert

    Markus James @ Silo (Marseille)

    Un batteur un peu jazzy, accompagné un bluesman à la voix pleine de Jack Daniel's : voilà qui est parfait pour passer une bonne soirée. Et c'est d'ailleurs dans cet état d'esprit que je profite de ce début ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2
    image gravatar rajoute :

    Avec un « black betty » à l’harmonica, dans le téléphone Old school, qui déchirait !