Avis sur un show

21 mars 2014

Gérald De Palmas @ Pasino (Aix-en-Provence)

Better Like This.... Is not possible !

  • 57
  • 0
  • 0
  • 0
  • 4
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Trois premiers morceaux.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Deuxième concert de Gérald De Palmas et confirmation : C’est un concert et donc un artiste à ne pas louper.

Gérald est un superbe artiste qui joue admirablement bien, qui est très bien entouré et qui crée une vraie ambiance. Son concert, qui m’a semblé plus rock que le précédent, est sans fausse note et sans moment creux : On est emporté du début à la fin, avec des repères évidents ici et là, comme Sur La Route ou Une Seule Vie. Mais, même pour ces pépites, le groupe reconstruit le morceau pour en proposer une version à l’image des compositions du dernier album , apportant une certaine fraîcheur et des surprises aux morceaux.

Et, si j’ai trouvé Gérald un peu tendu en début de concert, le très bon public a su détendre l’atmosphère et dès la moitié du concert, tout n’était plus que sourire et plaisir. J’ai bien rigolé avec les deux ados à ma gauche qui ont sautillé tout le concert avec un plaisir évident, d’ailleurs partagé de tous, sauf de nos vieux habituels qui partent avant les rappels (il faudrait pas mettre trop de temps pour rentrer à la maison !).

Ben nous, on est resté jusqu’à la fin et on a profité à fond ! On est rentré avec un beau sourire ! Rendez vous dans une année ?

Etiqueté par Ysabel :

Départ de Arno Santamaria. Le public pépie d’impatience et moi j’en profite pour regarder d’un peu plus près le décor, qui est déjà en place et visible … De grandes fenêtres à petits carreaux, des murs de briques blanches, d’énormes plafonniers aux lumières qui tremblent un peu … Une sorte d’univers indus. Très urbain même devrais-je dire, pour paraphraser mon photographe préféré 😉

Ils entrent en scène. Le noir et blanc est de rigueur pour ce qui est du dress code et la première commence … En anglais (Arno nous l’avais bien dit !) Deux guitares, une basse et une jolie batterie (toute bleue) : Voilà une bien belle configuration Rock pour notre Gérald préféré, avec toutes ces cordes qui sonnent déjà allègrement. Après, ce n’est pas forcément sur ce style de musique que, pour moi, sa voix est la plus mise en valeur (mais ce n’est qu’une question de patience).

Dans la salle, c’est l’engouement le plus total. Sur chaque intro, ça clappe bon train et comment faire autrement ?! Toutes ses chansons sont rhabillées de belles couleurs Rock … Le maître mot ce soir semble-t-il ! Quant au décor, ainsi éclairé de l’intérieur, il est juste superbe. Alors une telle alchimie ne peut donner qu’une chose : Un public plus qu’expressif pendant et entre les morceaux.

Il échange aussi tout le temps avec la salle, blaguant sur le manque de soleil et la pollution. Et puis le Set reprend, avec encore de très beaux jeux de lumière sur cette scène toute en largeur. Sa voix qui se lâche sur les couplets, toute en chaude sensualité (oui, oui, ça y est, elle est bien là !), et qui nous chante L’Etranger … Moi, j’adore !!

Introduction particulière pour une chanson elle aussi un peu particulière. Marlowe, ou une pensée pour un fiston de 17 ans parti faire ses études à Montréal et qui ne doute de rien, comme tous les gamins de son âge (et je confirme !) La salle, de son côté, commence à bien se lever et manifeste son émoi au seul énoncé des titres du nouvel album. Comme pour Jenny : « J’ai réécris les couplets en français et le refrain, en Serbe ! Non, je l’ai laissé en anglais 😉 » Une belle ballade Rock, qui est reprise de-ci de-là par de jolies voix de filles.

A chaque changement de lumières, ce décor me plait de plus en plus. Gérald joue des rythmes, des souffles… Le public est hyper réactif, n’attendant qu’un signe pour s’emballer. Et maintenant, en fait, et bien tout le monde est debout !

Il prend, encore une fois, le temps de partager avec ce public si heureux d’être là ce soir. Ça plaisante sur sa jeunesse passée à Aix-en-Provence (jusqu’à l’âge de 9 ans). Il brille par son naturel et sa simplicité. Et, cerise sur le gâteau : Alors qu’il chante Dans Une Larme, avec de magnifiques lumières subaquatiques, un mec au gabarit de catcheur (le genre qu’on fait pas chier) traverse toute la salle d’un pas assuré, se plante devant lui et prend une photo pour sa belle. Gérald reste médusé et lui lance un « Mortel ! Costaud le Monsieur. Pas le genre à qui tu dis va t’assoir !! » Quand à la dulcinée, elle récupère son photographe d’un soir morte de rire 😉

What’s Done Is Done, un texte de Eagle-Eye Cherry. Un duo même à la base, mais comme il n’est pas là ce soir : « Il est en Suède et marié avec une suédoise » – « Chouette ! » lui répond son guitariste (qui parle le suédois Ikea). Bref, après cette intro plus que rigolote, il est décidé que ce sera le bassiste Edouard Coquard qui va prendre la place. Ils se répondent l’un l’autre, avec un solo de guitare d’enfer de Pascal Betremieux (qui se fait un peu taquiner au passage). La chaleur monte. Tout le monde se lève à nouveau. On danse même un peu partout.

Il alterne ainsi les morceaux qui nous font lever et ceux qui donnent juste envie de se laisser porter par sa voix. « Et maintenant, c’est le moment de chanter ! » Mais allons-y, avec le plus grand des plaisirs, surtout J’en Rêve Encore. On est tous debout, plus dans la communion que dans l’euphorie … Mais ça, c’était avant ! Avant la reprise sur les chapeaux de roues de la fin, face à face avec son guitariste. Alors on continue comme ça, sur la même lancée. Motivés pour rester debout jusqu’à la fin … Aller le Pasino : On y croit ! Et maintenant sur scène, c’est dos à dos les garçons !!

Mais non, trop sage ce public. Il reprend bien gentiment sa place. Et, encore une fois, c’est la guitare qui donne une très belle couleur à ces  morceaux qu’on croyait connaitre pas cœur, leur donnant une belle résonance un peu US. A chaque coup, ça fait mouche. Juste quelques notes suffisent pour que tout le monde se retrouve emporté Sur La Route, avec ses guitares sonnantes et trébuchantes. Alors, après une bonne petite cession chant rien que pour nous, c’est une autre à la guitare qui suit, rien que pour nous aussi, avec un bonus : « On la met sur tous les tons ! ». Et là encore, même si on les connait parfaitement ces chansons, il réussit à nous surprendre, pour que tout ce Set soit dans une même harmonie et sur le même ton. Quant au plaisir qu’ils prennent sur scène, il n’a d’égal que celui que prend la salle.

Et on ne l’arrête plus ! Au Paradis est au top du top interprétée comme ça, pour terminer le Set. Qui oserait encore dire que De Palmas c’est plan-plan ?!? Après être sorti sous un tonnerre d’applaudissements, lui revient très vite … « Merci beaucoup ! On continue un peu alors ». Il est seul avec sa guitare. C’est un joli moment, juste lui et nous, pour chanter dans un mouvement très complice. Et quand, au milieu de Au Bord De L’eau, une fille crie « J’arrive ! », il ne peut s’empêcher de rire.

Tous les musiciens viennent le rejoindre pour la dernière (pourtant, je pense qu’on pourrait continuer comme ça encore un sacré moment). Et il vrai que c’est bien beau ma foi un Pasino debout. « On va chanter comme si on était conscient qu’on a qu’Une Seule Vie… » Juste avant d’avoir droit à un petit merci à tout, tout le monde … Même à nous 🙂 !

Composition

  1. Better Like This
  2. Tomber
  3. L’Etranger
  4. Marlowe
  5. Jenny
  6. Elle Habite Ici
  7. Dans Une Larme
  8. What’s Done is Done
  9. Je Me Souviens
  10. J’en Rêve Encore
  11. Serait-il ?
  12. Mon Coeur Ne Bat Plus
  13. Elle Danse Seule
  14. Sur La Route
  15. Regarde Moi Bien En Face
  16. Au Paradis
  17. 1er Rappel : Au Bord De l’Eau
  18. Une Seule Vie

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : De Palmas

Site de Production

Site Officiel : http://www.depalmas.net

Ingrédients

  • Gérald Gardrinier dit Gérald De Palmas : Chant & Guitare
  • Edouard Coquard : Basse
  • Pascal Betremieux : Guitare
  • Julien Audigier : Batterie

Remerciements

  • Stephan @ Concert and Co
  • Marine @ Sud Concerts
  • par

    20 avril 2012

    Photo du concert

    Gérald De Palmas @ Pasino (Aix-en-Provence)

    Allez ! Je vais être franc : Je méconnaissais cet artiste qui n'avait attiré mon oreille que le temps de ses divers énormes tubes (On ne peut pas tout écouter et tout découvrir !!). C'était ...

  • par

    20 avril 2012

    Photo du concert

    Pep’s @ Pasino (Aix-en-Provence)

    Pep's est définitivement le genre d'artiste francophone que je peux suivre et écouter sans mal : Sa musique est harmonieuse, ses paroles bien trouvées et le personnage hyper attachant ! J'ai donc passé un très ...

  • par

    28 mars 2012

    Photo du concert

    Bénabar @ Dôme (Marseille)

    Bénabar a titillé mes oreilles pendant des années, sans que jamais je m'y arrête vraiment. La chanson française c'est pas mon fort et je crois que je n'ai pas voulu aller plus loin. Ce soir, ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Tellement bien raconté. J y étais. C est vrai , c était un concert parfait. Merci pour votre article. 😉

    • VA:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci Magaly.

      C’était vraiment un très beau concert et il est vrai que Gérald De Palmas ne nous a jamais déçu en Live.
      Il sait à la fois être au rendez-vous et surprendre … Un très bel artiste 🙂 !

      A très bientôt sur nos pages.

      • VA:F [1.9.22_1171]
        0
        2
        image gravatar rajoute :

        C est un artiste comme on en voit plus . Il me fait penser a Bruce Springsteen. Le savoir faire, la créativité, la sensibilité, enfin bref tout quoi …;)

On parle de cette chronique ailleurs :