Avis sur un show

31 janvier 2014

Blind Cinema @ Moulin (Marseille)

Gangs of Marseille ...

  • 3
  • 1
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Trois premiers titres, mais je suis arrivé au dernier autorisé, en l’apprenant qu’à la fin de celui-ci 🙁 Donc juste 14 photos de faites : le tri fût rapide au moins 🙂 !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Vraiment un chouette groupe, avec une vrai présence de chacun des musiciens : Nos yeux passent de l’un à l’autre, sans trop savoir sur qui se focaliser !

Et c’est pas mieux pour nos oreilles : ils sont constamment à l’écoute de cette riche musique hautement addictive !

Je ne demande qu’à en voir plus…

Etiqueté par Ysabel :

On arrive à l’heure dite au Moulin (20h30 : j’ai mon billet pour preuve !) et pourtant la première partie est déjà commencée 🙁 Pas grave, on prend vaillamment le train en marche (c’est juste un petit peu plus compliqué pour les photos, vu que seuls les 3 premiers morceaux sont autorisés … Quoi que le groupe ne soit pas des plus connus … Mais c’est comme ça les caprices de stars !!)

C’est donc au troisième morceau que je découvre Blind Cinema, groupe Folk au look bras de chemise, pantalons de gangster à fines rayures et cravates à pince argentée. Une guitare sèche, plus une autre électrique, une contrebasse de toute beauté (entièrement évidée … Sublime, comme je les aime) et un cajón. Le tout pour nous proposer une musique bien ficelée, que je pourrai qualifier d’inspiration Cat Stevens.

So Far… Et le beau barbu nous offre une voix chaude et mélancolique. Du bon Folk à la fois Tradi et très évolué. Le public frappe des mains. L’ambiance monte un peu en intensité. La guitare électrique sonne derrière la ligne mélodique donnée par le chanteur, resté à la guitare classique. La magnifique contrebasse donne le pouls. Le cajónman frappe la mesure. Ils sont tous les trois alignés, mais tout en dansant en permanence sur place.

On change d’univers, avec une intro à la guitare pour la douce ballade de Love Hurts. La voix du chanteur s’élevant un peu comme une incantation cette fois. Les jeux de scènes sont très minimalistes, mais il y a une vrai présence vocale et un côté Far West moderne qui nous prépare complètement à l’univers de Yodelice. Une première partie comme une entrée en matière (comme elles devraient toujours l’être d’ailleurs). Et la vibration des cordes qui tient jusqu’à la suivante.

Enchainement avec le cajón, qui donne plus un battement de cœur que la mesure. A chacun de leurs morceaux plus languissants, c’est comme un ressac qui vous berce. Une musique très enveloppante et plus ça va, plus ils disparaissent légèrement dans la fumée et la lumière couchante.

Ils nous annoncent que ce soir est un peu particulier, puisqu’ils vont prendre une vidéo pour leur single à sortir … Alors : Coucou la caméra !! La chanson est participative, mais très facile : il suffit de faire « La La La ! » Et je ne sais pas si c’est pour la postérité, mais ils sont tout sourire sur scène. Le premier rang accompagne même ses « La La La » d’une jolie clappe qui suit le cajón. La musique se calme pour laisser chanteur et public prendre la main. Puis tout se remet en marche. Lui quittant même son micro pour nous laisser un peu chanter seuls … Avant de terminer sur une ovation filmée.

Composition

  1. Awake
  2. Semper Fi
  3. So Far
  4. Revolver
  5. Love Hurts
  6. More Love
  7. Blood
  8. Only Mewing

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : à notre connaissance il n’y a rien, même pas un EP !

Site de Production

Page Officiel : https://www.facebook.com/pages/Blind-Cinema/517615471679400

Ingrédients

  • David Hazet Viloria : Chant & Guitare
  • Jérôme Cornier : Guitare
  • Pascal Blanc : Contrebasse
  • Guillaume Dupré : Cajón

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Vincent @ Moulin
  • par

    09 décembre 2010

    Photo du concert

    The Host @ L'Usine (Istres)

    Une super ambiance à l'Usine pour ce très jeune groupe, qui réalisait l'une de ses premières grandes scènes. Je ne suis pas certain qu'une session acoustique soit leur fort, mais c'était globalement sympa. Le public ...

  • par

    15 décembre 2015

    Photo du concert

    Jude Todd @ Pasino (Aix-en-Provence)

    Un prénom en hommage au Beatles, un nom qui fait un écho lointain (et sans doute malgré lui) au monde de la course automobile : Jude Todd a donc tout pour ne pas laisser indifférent... Surtout ...

  • par

    16 mai 2014

    Photo du concert

    La Maison Tellier @ Cargo de Nuit (Arles)

    On me parle de La Maison Tellier depuis des mois et des mois, mais jamais jusqu'alors je n'avais pu les découvrir en concert, première étape pour moi avant l'achat des albums. Et bien, ce que j'ai ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    2
    image gravatar rajoute :

    Merci pour l’article et pour les photos et surtout désolé pour le zèle de la sécurité, nous n’avons jamais donné de consignes contre les photos, nous sommes même complètement pour
    J’espère que nous nous recroiserons dans de meilleures circonstances, l’album est en cours de mastering et sera disponible d’ici fin avril.
    David.

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Pas de souci David … « Les caprices de stars » n’étaient qu’une boutade 😉
      (et ce n’est jamais simple la communication Salle/Tourneurs/Artistes … On en sait quelque chose !!)

      Ce sera avec plaisir que nous reviendrons vous voir et profiter d’une belle session photo avec vous !

      Musicalement.
      Ysabel.